free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2021

Global Peace Index 2021

GPI - carte présentation.pngUn autre classement - comme on les aime - sur lequel nous avons médité dans notre préparation d'un cours HGGSP pour la classe de Terminale (Thème 2 : la guerre et la paix...) et qui n'est pas sans rappeler le Democracy Index ou l'Indice de perception de la corruption (ne pas oublier bien entendu les limites que présentent ces types de classement).

Exercice GPI.pngLe Global Peace Index (GPI) classe les Etats selon leur « niveau de pacifisme ». Ce classement est effectué par le think tank australien Institute for Economics & Peace dont les recherches  dans ce cadre sont effectuées en collaboration avec d’autres organismes, notamment le Economist Intelligence Unit, créateur pour sa part du Democracy Index, classement des Etats selon l’état de la démocratie, cité précédemment. Le premier classement fut effectué en mai 2009.

L’indice mesurant le niveau de pacifisme est la synthèse de l’analyse de 23 indicateurs quantitatifs et qualitatifs (conflits internes et externes, relations avec les Etats voisins, niveau de criminalité dans la société, instabilité politique…etc.), chacun mesuré sur une échelle allant de 1 à 5. Plus le score est faible, plus l’Etat en question est pacifique.

Concernant le classement 2020, effectué en 2021, l’IEP affirme que « pour la neuvième année de suite, le pacifisme s’est détérioré, cette année de 0.07%. Mais c’est la seconde plus faible détérioration enregistrée dans l’histoire de l’indice de paix ». Le think tank souligne également que la pandémie de Covid-19 a fortement impacté l’état du pacifisme dans le monde, 5000 manifestations violentes ayant eu lieu dans 158 pays en 2020. Ces événements sont causés par de nombreux facteurs liés entre eux : « les restrictions imposées (Covid-19), des sentiments antigouvernementaux, les confinements, la hausse du chômage et le manque de soutien économique ».

Le classement actuel comprend 163 Etats. Le constat est habituel. Les Etats les mieux classés sont également bien classés dans les autres classements cités. Il s'agit généralement de pays occidentaux, riches et stables politiquemlent. Les pays scandinaves sont souvent là, comme l'Islande, champion du pacifisme et premier de ce classement, et le Danemark (3e). En seconde position figure la Nouvelle-Zélande, également un des pays "les moins corrompus au monde" et les plus démocratiques.

En bas de classement, une première supposition qui n'a rien de fantastique : classé dernier (163e), l'Afghanistan devrait garder cette place d'ici le prochain classement, vue le retour des Talibans au pouvoir fin août 2021. Viennent ensuite - logiquement - des pays pauvres et en guerre (ou presque) : Yémen (162e), Syrie (161e), Soudan du Sud (160e)... Enfin, classé 147ème, le Liban, où tout va mal actuellement, devrait perdre des places d'ici le prochain classement. Effectué en juin 2021, celui-ci est consacré à l'année 2020. Une chose est certaine, d'après l'analyse du think tank, l'esprit de paix continue, hélas, de reculer sur notre planète. J. N.

TOP 10

1. Islande

2. Nouvelle-Zélande

3. Danemark

4. Portugal

5. Slovénie

6. Autriche

7. Suisse

8. Irlande

9. Tchéquie

10. Canada

Les moins bien classés

149. Turquie

150. Pakistan

151. Corée du Nord

152. Venezuela

153. Soudan

154. Russie

155. Centrafrique

156. Libye

157. Congo-Kinshasa

158. Somalie

159. Irak

160. Soudan du Sud

161. Syrie

162. Yémen

163. Afghanistan

Classement complet :

https://www.visionofhumanity.org/maps/#/

 

 

26/06/2021

Mourmansk

oblast de mourmansk,mourmansk,russie,piotr abarin,cercle arctique,aurore boréaleLe nom porté à la fois par la ville russe et la région administrative nous rappelle qu'en 2015, jouant à Trivial Pursuit avec des amis, nous avions répondu correctement à la question "quels sont les deux principaux ports militaires de l'URSS durant la guerre froide". La réponse était Mourmansk et Arkhangelsk, information que nous avions lu des années auparavant dans un ouvrage. Effarés, les avdersaires - et notamment un guignol grande gueule et mauvais perdant du nom de Pascuale - nous avaient reproché de connaître par coeur les réponses du jeu. Bref. Nous avons toujours trouvé joli ce drapeau, qui est donc celui de l'oblast de Mourmansk (144902 km² ; 762.000 hab.), créé le 28 mai 1938.

De proportions 2;3, le drapeau comporte au centre une aurore boréale, qui rappelle que la région se trouve sur le cercle arctique. La couleur bleue représente la beauté et la grandeur tandis que le rouge symbolise le courage et la force. Conçu par l'artiste Piotr Abarin (qui remporta le concours en question), le drapeau fut officiellement adopté le 1er juillet 2004. J N

21/06/2021

EURO 2020 - Groupe B

finlande,belgique,russie,danemark,euro 2020,euro 2021,euro 2020 groupe bLe Danemark miraculé, la France qualifiée...

 

En balottage défavorable, le Danemark a réalisé l'exploit et a cartonné la Russie (4-1). En parallème, la victoire de la Belgique contre la Finlande (2-0) lui a permis d'accrocher carrément la seconde place avec 3 points et d'accéder aux 8èmes. Ces résultats qualifient de même la France, qui n'a pas encore joué son 3ème match.

 

finlande,belgique,russie,danemark,euro 2020,euro 2021,euro 2020 groupe bDans ce Groupe B indécis jusqu'au bout pour la Russie (2ème, 3 pts), la Finlande (3ème, 3 pts) et le Danemark (4ème, 0 point), c'est le Danemark qui a réalisé un double exploit. Déjà défaite 2 fois dans un contexte difficile (le malaise cardiaque de Christian Eriksen lors du premier match), la Danish Dynamite n'en menait pas large. Il fallait battre la Russie sur un large score pour accrocher la 3ème place et espérer les 8èmes. C'est ce qu'elle a fait, dynamitant une équipe russe dont les carences défensives ont à nouveau été criantes (4-1). Mieux, en raison, de la victoire de la Belgique contre la Finlande (2-0), dénouement prévu mais qui a mis longtemps à se concrétiser (2 buts inscrits dans le dernier quart d'heure), le Danemark finit tout simplement 2ème grâce à une meilleure différence de buts que la Finlande et la Russie, avec seulement 3 points et se qualifie directement pour les 8èmes. Au passage, le Danemark devient la première équipe dans l'histoire de l'Euro à accéder au tour suivant après avoir perdu ses deux premiers matchs.

Christian Eriksen doit être fier de ses coéquipiers qui font durer un peu plus le suspense, au moins jusqu'au 26 juin, date à laquelle ils affonteront le Pays de Galles en 8èmes.

Toujours aussi impressionnante malgré le turn-over effectué par le sélectionneur Roberto Martinez, la Belgique fait donc carton plein, comme l'Italie et les Pays-Bas, en remportant solidement ses trois matchs. Les Diables rouges sont toujours favoris pour la victoire finale.

Les résultats inédits du Groupe B (3 équipes à 3 points, fait assez rare) ont eu une conséquence indirecte, les qualifications en 8èmes de la France - sans jouer - et de la Suisse (Groupe A), en attente depuis hier des résultats des autres goupes. En effet, possédant 4 points, la France et la Suisse font déjà mieux que deux équipes qui ont terminé 3èmes avec 3 points. Or, les 4 meilleurs troisièmes sur 6 se qualifient pour le tour suivant. La Suisse peut être soulagée et la France peut aborder son dernier match contre le Portugal avec moins de pression. Autre incidence, la Suède (Groupe E, 4 pts), la Tchéquie et l'Angleterre (Groupe D, 4 pts) sont également assurées de jouer les 8èmes puisque ces équipes termineront au pire 3èmes de leur groupe avec 4 points... Avec 3 points et une différence de buts de -2, la Finlande est très mal embarquée...

J N

 

Russie - Danemark 1-4

Buts : Dzyuba (70e, s.p) pour la Russie ; Damsgaard (38e), Y. Poulsen (59e), Christensen (79e), Maehle (82e).

Russie : Safonov - Dzhikiya, Diveev, Koudriachov (Karavaev, 67e) - Fernandes, Ozdoev (Zhemaletdinov, 61e), Zobnin, Kouzaïev (Mukhin, 67e) - Miranchuk (Sobolev, 61e), Golovin - Dzyuba (cap.).

Danemark : K. Schmeichel - A. Christensen, Kjaer (cap.), Vestergaard - Wass (Larsen, 60e), Höjbjerg, Delaney (M. Jensen, 85e), Maehle - Braithwaite (Cornelius, 85e), Poulsen (Dolberg, 60e), Damsgaard (Norgaard, 72e).

Finlande - Belgique 0-2

Buts : Hradecky (74e, csc), Lukaku (81e).

Finlande : Hradecky - Raitala, Toivio, Arajuuri, O'Shaughnessy, Uronen (Uronen, 70e) - Lod (Forss, 90e), Sparv (cap.) (Schüller, 59e), Kamara - Pohjanpalo (Kauko, 69e), Pukki (Jensen, 90e).

Belgique : Courtois - Boyata, Denayer, Vermaelen (cap.) - Trossard (Meunier, 75e), De Bruyne (Vanaken 90e), Witsel, Chadli - Doku (Batshuayi, 75e), Lukaku (Benteke, 84e), E. Hazard.

CLASSEMENT - Groupe B

1. Belgique 9 pts (+6)

2. Danemark 3 (+1)

3. Finlande 3 (-2)

4. Russie 3 (-5)

16/06/2021

EURO 2020 - Groupe B : Finlande - Russie 0-1

miranchuk,finlande,russie,euro 2020,euro 2021,finlande-russieLa Russie se relance

Balayée par la Belgique de Lukaku lors d'un premier match où elle fit pâle figure, la Russie s'est relancée à Saint-Pétersbourg face à la Finlande (1-0) qui n'avait besoin que d'un point pour s'ouvrir la route des 8èmes. Tout se jouera lors du dernier match.

Vainqueur surprise du Danemark (1-0), lors d'un premier match inhabituel et qui restera dans les annales pour une raison triste, la Finlande, petit poucet de la compétition, avait l'occasion de se qualifier pour les huitièmes dès son second match, en ne perdant pas contre une équipe russe qui avait affiché ses limites habituelles (il faut dire que sur les 26, 23 évoluent dans le championnat de Russie), subissant les coups de boutoir de la section ultra-offensive de la Belgique (3-0). L'enjeu était également de battre pour la première fois de son histoire un adversaire qu'elle avait uniquement battu lorsque celui-ci était encore l'Empire russe (2-1 aux Jeux Olympiques de 1912).

En 1922, naissait l'Union soviétique et en 16 affrontements, celle-ci n'a jamais mordu la poussière, s'imposant même à 8 reprises sur les 10 rencontres officielles (Jeux Olympiques, qualifications pour la Coupe du monde et pour l'Euro). La désintégration en 1991 de l'URSS n'a pas changé la donne. La Russie, héritière politique de celle-ci s'était imposée 4 fois en autant de rencontres officielles (qualifications pour l'Euro 1996 et pour la Coupe du monde 2010).

miranchuk,finlande,russie,euro 2020,euro 2021,finlande-russieMais voilà, l'histoire s'est en fait répétée. Poussée par son public à Saint-Pétersbourg et supérieure à son adversaire, la Russie s'est imposée (1-0) dans un match qu'elle a globalement dominé grâce à la fois à une supérioté technique, un pressing haut et un repli défensif impeccable privant les Finlandais de solutions. L'unique but de la rencontre était signé par Miranchuk, le milieu offensif de l'Atalanta Bergame. S'appuyant à l'entrée de la surface sur son capitaine Dzyuba, il pénétrait, fixait la défense adverse avant d'enrouler superbement le ballon dans la lucarne de Hradecky. Un joli but marqué à un moment crucial (45e+2). En seconde mi-temps, la Finlande tentait de revenir mais n'arrivait pas à se procurer d'occasion franche. C'est au contraire la Russie qui en contre était à deux doigts de doubler la mise mais comme contre le Danemark, Hradecky sauvait les meubles.

En attendant Belgique-Danemark qui se jouera demain, tout reste à jouer dans ce groupe B où la Russie a su se relancer. Côté finlandais, cette défaite confirme peut-être que la victoire contre le Danemark était un accident. Les deux équipes sont à 3 points mais les hommes de Tchertchessov joueront leur dernier match contre un Danemark qui semble fragilisé tandis que la Finlande aura fort à faire contre l'ogre belge, une mission quasi-impossible. J N

 

Finlande : Hradecky - Raitala (Soiri, 75e), Toivio (Jensen, 84e), Arajuuri (cap.), O'Shaughnessy, Uronen - Lod, Schüller (Kauko, 67e), Kamara - Pohjanpalo, Pukki (Lappalainen, 75e).

Russie : Safonov - Dzhikiya, Diveev, Barimov - Fernandes (Karavaev, 26e), Zobnin, Ozdoev (Zhemaletdinov, 61e), Kouzyaïev - Miranchuk (Mukhin, 85e), Golovin - Dzyuba (cap.) (Sobolev, 85e).

 

Classement Groupe B

1. Belgique 3 pts (1 match, +3)

2. Russie 3 (2 matchs, -2)

3. Finalnde 3 (2 matchs, 0)

4. Danemark 0 (1 match, -1)

23/04/2021

Tver

drapeau russe,drapeau tver,tver,oblast de tver,drapeau de tver,russie,catherine iiRetour aux drapeaux russes et ce qu'on a appelé des "bizarreries". Pour avoir une idée sur cette large palette que nous avons déjà exposée, il suffit de cliquer sur le tag "drapeau russe". Ceux de Chimanovsk, Kineshma et Chouïa valent le détour. Ici, il s'agit de la ville de Tver, capitale de l'oblast (région) portant le même nom. Ce sujet fédéral de Russie, situé au nord-ouest (voir ci-dessous) fut fondé le 29 janvier 1935 (84201 km²). La ville de Tver (fondée en 1125 ; 416442 hab.) a la particularité d'abriter une église catholique (Eglise de la Transfiguration du Seigneur). Durant la Seconde Guerre mondiale, elle fut occupée durant deux mois (octobre-décembre 1941) par la Wehrmacht.

Qu'en est-il de ce symbole au centre? Ce qui nous semblait être une sorte de table basse (ou de tabouret) est en fait une chaise... La description héraldique de ces armoiries adit en effet : "Dans un champ écarlate, sur une chaîse d'or recouverte de vert, sur un oreiller, une couronne dorée avec cinq dents visibles en forme de feuille". Il s'agirait d'un blason historique approuvé par Catherine II en octobre 1780. Bref... Dessiné par V. I. Lavrenov, le drapeau (proportions 2:3) a été officiellement adopté le 25 mai 1999. J N

drapeau russe,drapeau tver,tver,oblast de tver,drapeau de tver,russie,catherine ii