Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2015

Classement selon la situation des mères - 2015

3297695551.jpgLa Norvège succède à la Finlande

L'ONG de défense des droits de l'enfant, Save the Children, a publié la semaine passée son classement annuel. Après la Finlande en 2014, c'est, sans surprise, un autre pays scandinave qui s'arroge le meilleur classement selon la situation des mères.

 

Par rapport au classement de 2014 (1), qui comprenait 178 pays, celui-ci en comporte 179 (2). C'est sans surprise que les pays scandinaves - modèles de genre - tiennent le haut du pavé (3). Le "groupe des 5" (Norvège, Suède, Danemark, Islande, Finlande) constitue même le Top 5. Cette année, Norvège (1e) et Finlande (2e) ont échangé de place.

Basée à Londres et oeuvrant dans environ 120 pays, Save the Children prend en compte dans son palmarès annuel des critères précis (santé, éducation, statut politique des femmes, etc.) et "s'est notamment appuyée sur le risque de décès maternel dans chaque pays en prenant en compte la proportion entre les grossesses et les décès, l'espacement des naissances ou encore les conditions dans lesquelles se trouvent les mères de famille après avoir donné la vie" (4).

Mis à part les Etats scandinaves le top 10 (voir ci-dessous) comprend quatre autres pays européens, ainsi que l'Australie qui fait donc figure d'exception dans ce "top 10 européen". Les Etats-Unis ne sont "que 33èmes", devancées niveau Amérique par le Canada (20e), et par un régime dur comme le Belarus (25e). L'Argentine se classe première au niveau des pays latino-américains (36e), devançant Cuba (40e) et le Costa Rica (45e).

Au sein du monde arabe, c'est l'Arabie Saoudite (38e) qui se classe en première position (fait qui peut paraître étonnant). Viennent ensuite les Emirats Arabes Unis (47e), Bahrain (49e), et la Libye (50e). Le Liban est 73ème.

Le bas du classement est logiquement composé de pays d'Afrique. Les dix derniers (voir ci-dessous) sont les mêmes que l'an passé, à l'exception de la Gambie qui prend cette année la place du Nigéria. Comme nous pouvons le constater, il s'agit souvent d'Etats en proie à une guerre civile ou un conflit larvé.  J. N 

 

TOP 10

1.Norvège

2.Finlande

3.Islande

4.Danemark

5.Suède

6.Pays-Bas

7.Espagne

8.Allemagne

9.Australie

10.Belgique

 

BOTTOM 10

179.Somalie

178.République Démocratique du Congo

177.Centrafrique

176.Mali

175.Niger

174.Gambie

173.Côte d'Ivoire

172.Tchad

171.Guinée-Bissau

170.Sierra Leone 

Classement complet : 

http://www.savethechildren.org/atf/cf/%7B9def2ebe-10ae-432c-9bd0-df91d2eba74a%7D/SOWM_2015.PDF

 

(1) http://eklektik.hautetfort.com/archive/2014/05/10/classement-selon-la-situation-des-meres-5366471.html

(2) Quatorze Etats - membres de l'ONU - manquent donc : Monaco (vraisemblablement inclus dans la France), Saint-Marin (idem, pour l'Italie), la Corée du Nord (données certainement inaccessibles), les Iles Marshall, Palaos, Andorre, Antigua et Barbuda, Dominique, les Seychelles, Saint-Christophe-et-Niévès, le Liechtenstein, le sultanat du Brunei, premier Etat d'Asie du Sud-Est à instaurer la charia (en 2013), ainsi que les micro-Etats de Nauru (21 km²) et Tuvalu (26 km²).

(3) La Finlande est première dans le classement relatif à la liberté de la presse (effectué par Reporters sans Frontières), et le Danemark est le mieux classé selon l'Indice de corruption, classement effectué par l'ONG allemande Transparency International.

(4) http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/05/05/la-norvege-meilleur-pays-au-monde-pour-etre-maman_4627386_3214.html

23/06/2014

Coupe du monde : bilan Groupe B

coupe du monde 2014,espagne,cameroun(Espagne, Chili, Australie, Pays-Bas)

Après l'élimination de l'Espagne et de l'Australie, toutes deux défaites lors de leurs deux premiers matchs, l'unique enjeu du troisième match était l'attribution de la première place du groupe, jouée entre les Pays-Bas et le Chili. Très solide collectivement (victoire 2-0) contre une Espagne abasourdie par sa défaite contre les Pays-Bas (1-5), le Chili s'est cette fois-ci cassé les dents contre des Pays-Bas rugueux et disciplinés (0-2). Vaillante contre le Chili (1-3), intéressante contre les Pays-Bas (2-3), l'Australie, privée de son buteur Tim Cahill (suspendu) a montré ses limites face à l'Espagne (0-3) dans un match sans enjeu. Si l'élimination espagnole est synonyme de cataclysme, la Roja termine toutefois sur une bonne note.

coupe du monde 2014,espagne,camerounEspagne : fin de cycle

C'est bien connu, le football, comme tout autre phénomène, est cyclique. Championne du monde en titre et double championne d'Europe (2008, 2012) la Roja a fini par chuter. C'est plus l'ampleur des défaites (1-5 contre l'Espagne ; 0-2 contre le Chili) que l'échec en soi, qui étonne.

Nombreuses raisons expliquent probablement l'échec espagnol. Parmi celles-ci, un style de jeu désormais stéréotypé et donc prévisible, et un appui sur les mêmes joueurs depuis le sacre européen de 2008 n'y sont pas étrangers. Selon un adage familier, "on ne change pas une équipe qui gagne". Le problème est que, d'une part, toute équipe finit par perdre, et que d'autre part, il est impossible de modifier celle-ci entre deux compétitions lorsqu'on sait qu'il faut plusieurs années pour bâtir un collectif solide. La déroute ne pouvait qu'être innatendue. On reprochera quand même à l'entraîneur Vicente del Bosque d'avoir emmené dans son 23 des joueurs qui n'avaient plus vraiment leur place. Pourquoi avoir sélectionné les vieillissants David Villa et Fernando Torres, peu fringants cette saison avec leurs clubs respectifs, alors que des joueurs comme Llorente (Juventus) et Negredo (Manchester City) avaient leur place ? Le pire est que le coach espagnol, privilégiant le milieu de terrain, n'a emmené que 4 attaquants (pour 9 milieux de terrains) dont Diego Costa. Néo-international (comment l'intégrer dans un collectif huilé depuis 2008 ?), et blessé avant la compétition, le futur ex-joueur de l'Atletico Madrid a quand même été titularisé lors des deux premiers matchs. Résultat : une prestation fantomatique.

coupe du monde 2014,espagne,camerounLa longue saison des joueurs de Barcelone et du Real Madrid (ossature de la sélection espagnole) explique certainement la fatigue accumulée. Mais les joueurs espagnols ne sont pas les seuls dans ce cas de figure... Enfin, comment oublier le cas Casillas ? Le portier du Real Madrid, star adulée, est certes brillant mais n'est plus titulaire en club depuis deux saisons. Résultat : une boulette monumentale contre l'Espagne (but de Van Persie), et une erreur fatale sur le deuxième but chilien.

En tout état de cause, l'Espagne se penche désormais sur la reconstruction de son équipe. Dans cette perspective, vont certainement arrêter (ou être écartés) : Xavi, Villa, Torres, Xavi Alonso, Casillas, Piqué...etc. Place à Koke, Alcantara et compagnie.

coupe du monde 2014,espagne,camerounPas une première

L'Espagne n'est pas le premier champion en titre à sortir d'entrée. En 1950 (au Brésil), l'Italie, double championne du monde (1934, 1938) est éliminée au premier tour. Mais son élimination fut loin d'être cataclysmique puisque lors de cette édition, le premier tour comprenait 4 groupes, le premier de chaque groupe rejoignant une poule finale de 4 équipes (l'Uruguay devança le Brésil). L'Italie termina 2ème de son groupe derrière la Suède. Qui plus est, ces deux équipes ainsi que le Paraguay (3ème) ne jouèrent que 2 rencontres, l'Inde ayant finalement déclaré forfait.

En 1966, le Brésil de Pelé quitta également l'épreuve dès le premier tour, après deux défaites contre le Portugal d'Eusebio (1-3) et la Hongrie (1-3), et une victoire contre la Bulgarie (2-0). On se souvient bien entendu du fiasco français de 2002. Egalement championne d'Europe en titre, la France s'incline d'entrée contre le Sénégal (0-1) qui jouait sa première coupe du monde. Après un nul contre l'Uruguay (0-0) et une nouvelle défaite face au Danemark (0-2), elle quittait la compétition en terminant dernière de son groupe et sans avoir marqué le moindre but malgré la présence du meilleur buteur de Série A (Trézéguet), de Premier League (Henry), et de Ligue 1 (Djibril Cissé)... Là encore, le sélectionneur de l'époque (Roger Lemerre) avait tablé sur l'ossature 1998-2000, qui pourtant était en fin de cycle. La présence de certains joueurs (Djorkaeff, Boghossian, Dugarry) était franchement incompréhensible...

Plus récemment, l'Italie (championne en 2006) fut éliminée en 2010 au premier tour, terminant dernière de son groupe derrière... le Paraguay, la Slovaquie, et la Nouvelle-Zélande...

coupe du monde 2014,espagne,camerounLes Oranje de retour

Après une Coupe du monde 2010 brillante, ponctuée toutefois par une défaite contre l'Espagne lors d'une finale "minable" (les Bataves ont récolté 8 cartons jaunes et un rouge), les Pays-Bas, arrivés en fin de cycle, ont complètement raté l'Euro 2012 (3 défaites lors du premier tour). Depuis, l'équipe a été renouvelée (exit les vieux). Après, comme souvent, des éliminatoires réussis, l'équipe entraînée par l'expérimenté Louis Van Gaal attaquait cette coupe du monde sans savoir réellement où elle en était. La correction infligée à l'Espagne (5-1), en guise de revanche, lors du premier match, a montré que l'ajout de jeunes joueurs talentueux (Blind, Maupay, De Vrij...) et le maintien de certains joueurs d'expérience (De Jong, Sneijder, Van Persie, Robben) fonctionne parfaitement pour le moment. Après une confirmation lors du second match contre une équipe australienne accrocheuse (3-2), Robben et compagnie devaient préserver leur première place face au Chili, afin d'éviter le Brésil en huitièmes de finale. Sans Van Persie (suspendu pour deux cartons jaunes reçus lors des deux premiers matchs), les Oranje ont contenu en première mi-temps un Chili obligé de marquer, avant d'attaquer à leur tour en seconde et d’assommer leur adversaire en fin de match. Leroy Fer, étrangement délaissé dans la surface, marquait de la tête sur un centre de Janmaat (77e) avant que le jeune Memphis Maupay (20 ans), déjà buteur contre l'Australie, ne tue le match dans les arrêts de jeu, suite à un contre éclair et un caviar de Robben (encore lui). Fébrile contre l'Australie, la jeune défense hollandaise a tenu le choc cette fois-ci. Quant à Van Gaal, son expérience et son excellent coaching (deux joueurs entrants ont marqué) lui ont permis de remporter la bataille tactique contre le coach chilien Jorge Sampaoli. Il faudra désormais compter avec ces Pays-Bas new look.

Quant au Chili, il demeure une énigme. Solides  contre l'Australie mais bousculés, les coéquipiers de la star Arturo Vidal, avaient dominé l'Espagne sans réellement forcer leur talent, avant de se montrer totalement inefficace face aux Pays-Bas. On en saura probablement plus en huitièmes. A priori, le Chili tombera sur le Brésil, une équipe qui ne lui réussit pas. Au même stade de la compétition, en 1998, Ronaldo et compagnie n'avaient fait qu'une bouchée de la bande à Zamorano (4-1). Rebelote en 2010 avec une victoire sans appel de la selecao (3-0).    J. N

Les matchs  

Espagne - Pays-Bas 1-5 : Xavi Alonso (27e s.p) ; van Persie (44e, 72e), Robben (53e, 80e), De Vrij (64e).

Chili - Australie 3- 1 : A. Sanchez (12e), Valdivia (14e), Beauséjour (90e+2) ; Cahill (35e).

Australie - Pays-Bas 2-3 : Cahill (21e), Jedinak (54e s.p) ; Robben (20e), van Persie (58e), Depay (68e).

Espagne - Chili 0-2 : Vargas (20e), Aranguiz (43e).

Australie - Espagne 0-3 : Villa (36e), Torres (69e), Mata (82e).

Pays-Bas - Chili 2-0 : Fer (77e), Depay (90e+2).

Classement 

1.Pays-Bas 9 points (+7)

2.Chili 6 (+1)

3.Espagne 3 (-3)

4.Australie 0 (-6)

 

Chiffres 

- L'attaquant du PSV Eindhoven Memphis Maupay est le plus jeune buteur des Pays-Bas en Coupe du monde, à 20 ans et 4 mois, après avoir inscrit contre l'Australie le but victorieux de son équipe (3-2). Il en marquera même un second contre le Chili. Toutes compétitions confondues, le record est détenu par Jan van Breda Kolff qui avait marqué en 1911 en match amical contre la Belgique à l'âge de 17 ans. 

- L'Espagne a subi contre les Pays-Bas (1-5) sa plus lourde défaite en compétition officielle depuis la Coupe du monde 1950 (Brésil - Espagne 6-1).

- L'attaquant australien Tim Cahill, inscrivant 2 buts lors de cette coupe du monde (contre le Chili et les Pays-Bas), entre dans le cercle des joueurs ayant marqué lors de 3 Coupes du monde (2 en 2006 et 1 en 2010). Idem pour David Villa qui pour son dernier match en sélection marque contre l'Australie. Il en avait marqué 3 en 2006 et 5 en 2010. Rappelons qu'à ce jour, seuls le brésilien Pelé (58, 62, 66, 70) et les allemands Seeler (58, 62, 66, 70) et Klose (2002, 2006, 2010, 2014) ont marqué lors de 4 coupes du monde.

17/08/2013

Classement 2013 des universités

classement 2013 des universités,etats-unis,canada,royaume-uni,allemagne,france,chine,taïwan,italie,japon,australie,corée du sud,pays-bas,espagne,suèdeLe classement 2013 des 500 meilleures universités vient d'être publié, le 15 août 2013. Effectué depuis 2003 par l'université Jiao Tong de Shangaï (avec le concours de l'UNESCO), il s'établit selon six indices et quatre critères : 

- Qualité de formation : nombre de prix Nobel et de médailles Fields parmi les anciens étudiants et les enseignants.

- Qualité académique : nombre des chercheurs cités par les revues scientifiques.

- Résultats scientifiques : nombre des articles publiés dans les éditions scientifiques internationales et indexés dans Science Citation Index-Expanded et Social Science Citation Index.

- Performance rapportées au nombre de chercheurs.

 

Fort logiquement, les Etats-Unis dominent très largement ce classement avec pas moins de 149 universités sur 500 (29.8%). 29 universités se trouvent dans le TOP 40 et 52 dans le TOP 100, et surtout dix-sept dans le TOP 20 et huit dans le TOP 10, dans lequel le Royaume-Uni place Cambridge en 5ème position et Oxford en 10ème position. La très prestigieuse Harvard est toujours première, suivie de Stanford (2e) et Berkeley (3e). L'Allemagne est seconde avec 38 universités représentées, suivie du Royaume-Uni (37), de la Chine (28), du Canada (23), et de la France et du Japon (20). 12 pays présentent dix universités ou plus, une vingtaine deux universités ou plus, et une dizaine une seule université.

TOP 10

1.Harvard (USA)

2.Stanford University (USA)

3.California University - Berkeley (USA)

4.Massachusetts Institute of Technology (MIT) (USA)

5.University of Cambridge (UK)

6.California Institute of Technology (USA)

7.Princeton University (USA)

8.Columbia University (USA)

9.University of Chicago (USA)

10.University of Oxford (USA)

Classement complet : 

http://www.shanghairanking.com/ARWU2013.html

 

TOP 10 par pays

1.USA : 149 (29.8%)

2.Allemagne : 38 (7.6%)

3.UK : 37 (7.4%)

4.Chine : 28 (5.6%)

5.Canada : 23 (4.6%)

6.Japon : 20

  France : 20

8.Australie : 19

  Italie : 19

10.Pays-Bas : 12

03/10/2011

Les plages les plus dangereuses

forbes,classement des plages les plus dangereuses,océan atlantique,Etats-Unis,Iles Marshall,AustralieLe magazine américain, Forbes, célèbre entre autres pour sa publication annuelle de la fameuse liste des milliardaires, vient d'établir un classement des dix plages les plus dangereuses au monde. Au menu, requins, crocodiles, mais également ordures et criminalité... 5 dans l'Océan atlantique, 3 pour le Pacifique et 2 pour l'Océan indien. Aux USA, la plage de Virginia Beach a la particularité d'être victime d'attaques de renards, tandis qu'aux Iles Marshall, Etat-archipel du Pacifique, l'atoll Bikini, utilisé par les américains pour des essais nucléaires de 1946 à 1958, connaît un niveau très élevé de radiations. Par ailleurs, les plages de Floride sont les plus touchées par la foudre. Entre 1997 et 2007, 71 personnes en sont mortes.

Voici une imagerie (avec caractéristiques) de ces plages, sur le site d'information russe, Ria Novosti : 

http://fr.rian.ru/infographie/20110825/190671823.html

18/03/2011

Union Jack et étoiles

800px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg.pngL'Union Jack, formant le drapeau du Royaume-Uni mais présent aussi sur celui des entités dépendant de la couronne britannique (en forme plus petite, en haut, à gauche du drapeau) fut adopté le 1er janvier 1801. La croix de Saint-George (médianes rouges sur fond blanc) renvoie à l'Angleterre (Saint-George en est le Saint patron). La croix de Saint-André (diagonales blanches sur fond bleu outremer) symbolise l'Ecosse et la croix de Saint-Patrick (diagonales rouges sur fond blanc) symbolise l'Irlande.

800px-Flag_of_Australia.svg.pngLorsqu'il est inclus dans un drapeau, dans la partie gauche en haut et prenant 25% de la partie du drapeau, l'Union Jack est appelé "Blue Ensign". Pour l'Australie (premier drapeau), on retrouve sur le drapeau la croix du sud, c'est une constellation de l'hémisphère sud qui comprend 5 étoiles. En dessous du Blue Ensign, figure l'Etoile de la Fédération. Elle possède 7 branches qui représentent les 7 territoires administratifs de l'Australie. Le drapeau fut adopté le 22 mai 1909.

800px-Flag_of_New_Zealand.svg.pngAdopté le 24 mars 1902, le drapeau de la Nouvelle-Zélande présente aussi la croix du sud mais uniquement quatre étoiles de celle-ci car seulement 4 sur 5 sont visibles depuis la Nouvelle-Zélande. Comme l'Australie, la présence de la croix du sud symbolise l'appartenance à l'hémisphère sud. La ressemblance des deux drapeaux portent parfois à confusion et a entrainé des débats sur un changement éventuel des drapeaux dans les deux pays.

Cook_Islands.svg.pngQuant aux Iles Cook (236 km² ; 20.000 habitants), elles comportent 15 étoiles en forme de cercle, représentant les 15 îles de cet archipel. Les îles Cook sont un Etat indépendant mais en libre association avec la Nouvelle-Zélande. Elles n'ont dès lors pas de souveraineté et pas de siège à l'Assemblée des Nations-Unies. Elles prirent leur indépendance (vis-à-vis de la Nouvelle-Zélande) le 4 août 1965 mais le drapeau ne devint officiel que le 4 août 1979.

800px-Flag_of_Tuvalu.svg.pngDépendant également de la couronne britannique, Tuvalu est l'un des plus petits Etats du monde (26 km² ; 12.000 habitants). Le fond bleu du drapeau n'est pas bleu marine mais bleu azur (symbolisant la couleur de l'océan). Les 9 étoiles symbolisent les 9 îles de l'archipel. Jusqu'en 1976, Tuvalu formait avec les Iles Gilbert et Ellice (actuellement Kiribati) une colonie britannique avant de s'en séparer. Le drapeau actuel fut officiel à partir du 1er octobre 1978.

20/10/2008

Liste des pays par densité

IMAG0671.JPGClassement à l'envers d'abord, l'Etat à plus faible densité est la Mongolie (normal c'est le désert) avec 1.8 habitant : km². Ensuite viennent la Namibie (2.5) et l'Australie avec (2.6). On pensait trouver le Canada dans les premiers mais il n'est que 9ème (3.3). Les 5 pays à plus faible densité de population sont donc les suivants : 1.Mongolie (1.8 hab : km²) ; 2.Namibie (2.5) ; 3.Australie (2.6) ; 4.Surinam (2.7) ; 5.Botswana (2.7).

En sens inverse, Macao, qui n'est pas un pays mais une Région adminstrative spéciale au sein de la Chine, possède la densité la plus élevée au monde : 17811 habitants au kilomètre carré (...). Pour ce qui est de la liste des Etats, voici le classement : 1.Monaco (15851 hab / km² ; sachant que la petite principauté fait 2 km²...) ; 2.Singapour (6389) ; 3.Vatican (2093 ; c'est beaucoup pour un quartier) ; 4.Malte (1247) ; 5.Maldives (1164).

05/05/2007

Nauru

medium_600px-Flag_of_Nauru.svg.pngNauru est le plus petit pays au monde (21 km², 13.000 hab.). C'est une île située en Micronésie. Peuplée au départ de Mélanésiens et de Micronésiens, elle est découverte par les Britanniques en 1798. En 1878, une guerre civile tribale décime un tiers de la population. Les Allemands en profitent pour annexer le territoire. La découverte du phosphate (seule ressource naturelle de l'île) attire les investisseurs étrangers, mais aussi des missionnaires qui évangélisent la population. En 1914, l'île est confisquée à l'Allemagne par les Alliés. Suite au traité de Versailles, elle est "attribuée" à l'Empire Britannique et administrée par l'Australie. En 1942, elle est occupée par le Japon, puis en 1943, bombardée par les Etats-Unis. La réddition du Japon en 1945 ramène Nauru dans le giron de l'Australie. L'indépendance est acquise en 1968. L'extraction intensive du phosphate enrichit la population. Mais le contrecoup survient au début des années 90. Les gisements sont épuisés. Crises économiques et présidents se succèdent. Blanchissement d'argent (Nauru est un paradis fiscal) et corruption sont monnaie courante. Une curiosité : il n'y a pas de cours d'eau sur l'île, l'eau est importée d'Australie et de Nouvelle-Zélande.  Le drapeau (1968) : la bande jaune au milieu représente l'Equateur traversant l'Océan pacifique. Le découpage en deux parties bleues rappelle la dualité du lieu d'origine des premiers habitants (cités plus haut). L'étoile blanche symbolise la position de l'île tout près de l'Equateur (à 42 km) - 12 branches pour 12 tribus qui formèrent la population initiale. La couleur blanche de l'étoile symbolise le phosphate.