free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2013

Classement selon les armes à feu

graduate institute of international and development studies,armes à feu,small arms survey,classement armes à feu,Etats-unis,yémen,inde,russie,allemagne,chine,pakistan,mexique,brésil,yémen,thaïlande,suisse,finlande,chypre,irak,canada,arabie saoudite,uruguay,autricheLe Graduate Institute of International and Development Studies de Genève publie un classement de la possession d'armes à feu (par pays). Le projet en question s'intitule Small Arms Survey. Il sert comme principale source internationale d'information publique sur tous les aspects des petites armes à feu et de la violence armée. Le projet, composé d'experts internatonaux en sécurité, droit international public, sciences politiques et autres disciplines, sert de référence aussi bien aux gouvernement qu'aux milieux acédémiques. Preuve que le trafic d'armes dans le monde bat son plein, l'étude montre qu'à l'échelle mondiale, 74% des armes (650 millions) sont détenues par les populations civiles, pour 23% (200 millions) pour les forces militaires et "seulement" 3% (26 millions) pour les forces de sécurité.

Au niveau de la quantité d'armes présentes sur un territoire, les Etats-Unis sont évidemment premier, en chiffre absolu comme en nombre proportionnel (habitants/armes). L'étude remonte à septembre 2011.

Classement par quantité absolue d'armes "civiles"

1.Etats-Unis 270.000.000

2.Inde 46.000.000

3.Chine 40.000.000

4.Allemagne 25.000.000

5.Pakistan 18.000.000

6.Mexique 15.500.000

7.Brésil 14.840.000

8.Russie 12.750.000

9.Yémen 11.500.000

10.Thaïlande 10.000.000

Clasemment proportionnel

1.Etats-Unis 89 armes pour 100 habitants

2.Yémen 55/100

3.Suisse 46/100

4.Finlande 45/100

5.Chypre 36/100

6.Arabie Saoudite 35/100

7.Irak 34/100

8.Uruguay 32/100

9.Canada 31/100

10.Autriche 30/100

Pour plus d'informations se reporter à l'étude disponible sur le site du Projet : 

http://www.smallarmssurvey.org/home.html

 

05/12/2012

Global Terrorism Index

Download-Global-Terrorism-Index-report.jpgPar D. A

Un nouveau classement selon les Indices (démocratie, paix, corruption, bonheur, liberté de presse) est celui du "Global Terrorism Index", autrement dit Indice de terrorisme global. Ce classement fait par l'organisation Vision of Humanity comprend pour l'année 2011 (dernier classement) 158 Etats. 

L'indice est calculé à partir de plusieurs critères, notamment les incidents violents, le nombre de morts, et le nombre de blessés. Nombreux pays sont épargnés par ces faits malheureux. C'est ainsi que 43 Etats, où en 2011 n'a eu lieu aucun incident "notoire", ont un indice de 0 et sont 116èmes ex-aequo. Le classement est bien entendu croissant.

Les 10 pays les plus touchés par le terrorisme en 2011 sont l'Irak (1er), le Pakistan (2e), l'Afghanistan (3e), l'Inde (4e), le Yémen (5e), le Nigéria (6e), la Somalie (7e), la Thaïlande (8e), la Russie (9e), et les Philippines (10e). Le premier pays européen est la Norvège (21e), touchée de plein fouet par un certain Breivik, suivie par la Grèce (26e) où les émeutes causées par la crise économique ont fait rage.

Classement complet sur le site de Vision of Humanity 

http://www.visionofhumanity.org/globalterrorismindex/#/2011/OVER/


Indice de corruption 2012

2099894552.gif

Par Jihad Naoufal

Pour rappel, l'ONG allemande Transparency International (1) publie chaque année un classement des Etats les plus corrompus, du moins corrompu au plus corrompu. Cette organisation basée à Berlin définit la corruption comme "l'abus d'une fonction publique à des fins d'enrichissement personnel".

Si le classement 2010 (2) comportait 178 pays et celui de 2011, 182 (3), ce classement 2012 en comprend pour sa part 176.

Point de changement en bas de classement puisque les 7 derniers de 2011 sont toujours bonnets d'âne. La Somalie, véritable "Etat effondré", la Corée du Nord, dernier "Etat totalitaire", et l'Afghanistan sont derniers ex-aequo (174e). Suivent le Soudan (173e), Myanmar (172e), l'Ouzbékistan et le Turkménistan (170èmes ex-aequo). On pourra se demander au passage si les informations concernant ces Etats très fermés sont fiables. On rappelera de même que comme nous l'évoquions dans d'autres notes concernant des classements de pays (Démocratie, Corruption, liberté de presse), on retrouve les mêmes pays classés au même niveau. C'est ainsi que pour le classement de la liberté de presse (4), on retrouve la Corée du Nord avant-dernière et le Turkménistan avant-avant dernier.

En haut du classement, autrement dit les pays les plus "cleans", on retrouve logiquement des pays scandinaves. Le Danemark et la Finlande sont premiers, accompagnés aussi de la Nouvelle-Zélande. Suivent la Suède (4e), Singapour (5e), et la Suisse (6e). La Finlande est également première du classement relatif à la liberté de presse.

Un article paru aujourd'hui dans Le Monde (5) souligne que la zone Euro n'est pas épargnée par la corruption. En effet, l'Italie est 72ème, non loin de la Tunisie (75e), et la Grèce est 94ème.

Au niveau des pays arabes, le Qatar (comme d'habitude) et les Emirats Arabes Unis sont premiers (27e). En Afrique, il s'agit du Botswana (30e). Pour l'Amérique Latine, le Chili et l'Uruguay se partagent la tête du classement (27èmes ex-aequo) alors que le Brésil n'est que 69ème du classement général. Pour les 5 puissances du Conseil de sécurité de l'ONU, le Royaume-Uni est 17ème, les Etats-Unis 19ème, la France 22ème, la Chine 80ème, et la Russie du clan Poutine-Medvedev 133ème (ex-aequo avec l'Iran).

Classement complet : 

http://www.transparency.org/cpi2012/results

 

 

(1) http://www.transparency.org/

(2) Voir la note sur le classement 2010 : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2010/10/27/les-etats-les-plus-corrompus.html

(3) Voir la note sur le classement 2011 : 

http://eklektik.hautetfort.com/tag/les+etats+les+plus+corrompus

(4) Voir la note sur ce classement : 

http://eklektik.hautetfort.com/tag/indice+de+libert%C3%A9+de+presse+2011-2012

(5) http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/05/la-corruption-n-epargne-pas-la-zone-euro-selon-transparency_1799976_3234.html

28/08/2012

5 days of war

5 days of war,andy garcia,géorgie,russie,abkhazieDécidément, les films portant sur les conflits récents font souvent preuve de manque de profondeur et de myopie intellectuelle. Celui-ci porte sur "la guerre de 5 jours", soit l'invasion russe de la Géorgie en août 2008. Un groupe de journalistes occidentaux sillonne la région séparatiste d'Ossétie du sud (où ont eu lieu les combats) afin de recueillir des informations sur les conditions de vie des habitants et de témoigner des exactions commises par les troupes russes. Comme souvent, nos "bons" journalistes se retrouvent piégés entre les populations des villages isolés et les soldats russes avides de répandre la terreur. On retrouve ici le même scénario que dans un autre film médiocre, Darfour (1), portant sur la guerre qui porte le même nom, soit des journalistes américains qui décident, au péril de leur vies, de porter secours à un village qui est sur le point d'être décimé par les escadrons de la mort Janjawids (2). Et la même reflexion prévaut : que le realisateur et consorts aient décidé d'aborder le conflit d'un point de vue humanitaire plutôt que politique voire géopolitique n'a rien de répréhensible. Par contre, ce cinéma hollywoodien bien pensant et moralisateur, proposant une vision schématique de la guerre, où les "mauvais" entendent anéantir les "bons", secourus de journalistes qui ne font que leur boulot à la base mais dont l'examen de conscience prend soudain le pas sur l'instinct de survie, commence très sérieusement à nous agacer. Il est grand temps que le cinéma occidental arrête de produire des films portant sur des conflits qu'il n'est pas en mesure de comprendre. Et celui de 2008, est à la fois local (Géorgie - Ossétie du sud), régional (au Caucase, véritable poudrière où les velléités séparatistes menacent les équilibres politiques), et international (sur une ligne de conflits allant des Balkans au Caucase, la guerre froide entre les Etats-Unis et la Russie se poursuit). Bref, un film qui n'a pas lieu d'être. D'ailleurs, ce dernier a mal été reçu par les critiques et même Human Rights Watch a affirmé que le film était dangereux et simpliste car dépeignant Russes et Ossètes comme des barbares, et les Géorgiens comme des anges.   J. N

5 days of war (Renny Harlin, USA, 2011, 113 min).   Avec Rupert Friend, Emmanuelle Chriqui, Richard Coyle, Andy Garcia, Val Kilmer.

 

(1) http://eklektik.hautetfort.com/tag/darfour

(2) Les milices arabes.

16/03/2012

Tatarstan

tatarstan,russie,urss,drapeau tatarstan,kazanRépublique autonome de la Fédération de Russie, le Tatarstan (67.847 km²/ 3.778.500 habitants/ capitale : Kazan) tenta lors de l'effondrement de l'URSS en 1991 à prendre le chemin de la souveraineté nationale, suscitant l'ire de Moscou. Un compromis a finalement été trouvé entre les autorités politiques russes et tatars, le Tatarstan détenant finalement une autonomie plus large que celle des autres entités politiques faisant partie intégrante de la Russie. Le drapeau fut adopté le 29 novembre 1991 et fut conçu par Tawil Giniat Khaziakhmatev. La couleur verte, celle de l'Islam, représentent les Tatars, peuple musulman, tandis que le rouge représente les Russes. La ligne blanche est symbole de paix entre la majorité tatare et la population russe, deuxième groupe ethnique du pays (1). J. N

(1) Le Tatarstan est composé de 53.2% de Tatars, 39.7% de Russes, et 3.1% de Tchouvaches.