compteur eklektik : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2008-02 | Page d'accueil | 2008-04 »

31/03/2008

Gouvernement

772533361.4.jpg"Quel est le meilleur gouvernement ? Celui qui nous enseigne à nous gouverner nous-mêmes."

     Johann Wolfgang von Goethe             (1749-1832)

30/03/2008

Finale Coupe de la Ligue : Lens - PSG 1-2

576810252.jpgVictoire "arnaque" du Paris-Saint-Germain 

C'est le 17ème de Ligue 1 (Lens) et le 18ème (PSG) qu'opposait cette finale de Coupe de la Ligue. Alors que les deux équipes avaient jusqu'ici fait jeu égal et qu'on se dérigeait vers les prolongations (1-1), un penalty venu de nulle part a été accordé aux parisiens dans les arrêts de jeu (90e+3). A la lutte avec le brésilien Hilton, Luyindula perdait l'équilibre et tombait. M. Duhamel accordait le penalty. Souvent sifflé par les supporters parisiens au comportement de plus en plus abject (des banderoles racistes envers les Lensois), Bernard Mendy (entré en cours de jeu) a donc eu du cran de tirer le penalty, non sans avoir éffectué un pas d'arrêt. Double erreur de l'arbitre et même triple puisque quelques instants plus tôt (90e+1), il n'accordait pas de corner à Lens suite à une frappe de Demont déviée en corner par Landreau. Il y a des soirées comme ça et le PSG peut donc s'estimer très chanceux. Qualifié pour l'UEFA, il va reprendre dans quelques jours sa lutte pour le maintien en Ligue 1. Idem pour des Lensois dont on espère que le sentiment d'injustice de ce soir les rendra plus fort pour la suite au lieu de les démoraliser. Paris remporte sa 3ème coupe de la Ligue (record) après 1995 et 1998.

Buts : Pauleta (19e), B. Mendy (90e+3) pour PSG ; Carrière (52e) pour Lens.

Avertissements : Laurenti (35e), Hilton (90+2) pour Lens ; Chantôme (54e). 

Lens : Le Crom - Laurenti, A. Coulibaly, Hilton (cap.), Belhadj - Mangane, Carrière, Kovacevic - Rémy (Monterrubio, 13e), Maoulida (Demont, 84e), Monnet-Paquet (Dindane, 70e).

PSG : Landreau - Ceara, Z. Camara, Sakho, Armand - Chantôme (B. Mendy, 63e), Bourillon, Clément, Rothen - Pauleta (cap.) (Luyindula, 66e), Diané.

29/03/2008

Liste des milliardaires 2008

759776063.jpgPoint d'article exhaustif cette fois-ci, comme ce fut le cas pour la liste publiée en 2007. Juste pour indiquer que Bill Gates, numéro 1 de la liste depuis 13 ans, a été "détrôné" par Warren Buffet (USA, 62 milliards de dollars), possésseur de Berkshire Hathaway, une société d'investissement (textile, agroalimentaire, assurances, construction, énergie, médias...), qui a donc augmenté sa fortune de 10 milliards en 1 an. Bill Gates, qui n'a gagné "que" 2 milliards en 2007, est donc 3ème de la liste avec 58 milliards. Le 2ème est le méxicain Carlos Slim (il a fait fortune dans la téléphonie) qui passe de 49 à 60 milliards. Par rapport à la liste de l'an passé, le top 10 a été chamboulé. Ingvar Kamprad (Suède), possésseur d'IKEA, passe de la 4ème à la 7ème place alors que Lakshmi Mittal (Inde) gagne 1 place (4ème). 3 autres Indiens entrent dans les 10 premiers : Mukesh Abami (5), Anil Abami (6) et Kushal Pal Singh (8). L'"oligarque" russe Oleg Deripaska effectue un bond immense puisqu'il passe du 40ème rang au 9ème. Et Karl Albrecht (Allemagne) gagne 5 places (10ème). La première fortune de France, Bernard Arnault sort du Top 10, passant de la 7ème à la 13ème place.

Cette année, les milliardaires sont 1125 (...) alors qu'ils étaient 946 l'an passé. Avec 469 fortunes, les USA représentent 41% de cette liste (43% l'an passé). En second, vient la Russie qui possède 87 milliardaires (53 en 2007). Pays émergents, l'Inde et la Chine ont respectivement 53 et 42 fortunes. La France a 14 milliardaires, soit 1 de moins que l'année passée. Après Bernard Arnault, première fortune de France et 13ème du classement, vient Lilianne Bétancourt (elle possède L'Oréal), 17ème et plus riche femme au monde. Le créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, 23 ans, fait son entrée avec 1.5 milliard de dollars et est 785ème.

La liste complète sur le site du magazine Forbes.

Classement 2007

Notre long article sur le classement 2007

28/03/2008

1408

210206520.jpg1408 est l'adaptation de la nouvelle du même nom, écrite par Stephen King et parue en 2003 dans le recueil Everything's eventual. Mike Enslin (John Cusack) est un auteur reconnu de romans d'épouvante. Mais une chose lui manque, il n'a jamais vécu un véritable phénomène paranormal. Lorsqu'il tombe sur une carte postale de l'hôtel Dolphin à New-York, il se croit chanceux. En effet, il s'avère que la chambre 1408 soit maudite, plus d'une cinquantaine de personnes y ont connu une mort aussi violente que sordide. Enslin décide donc d'y passer la nuit malgré les vives recommandations du maître d'hôtel (Samuel L. Jackson). Une fois dans la 1408, il se rendra compte que peut-être tient-il le roman du siècle, à condition bien entendu de sortir vivant de la nuit cauchemardesque qui l'attend. Les films de maisons hantées sont légion. Ici, il s'agit uniquement d'une chambre, ce qui rend l'exercice cinématographique encore plus délicat. D'autant plus que les très nombreuses oeuvres de Stephen King adaptées au grand écran n'ont pas toutes été des réussites artistiques (loin de là). Comment donc occuper le téléspectateur pendant 1 heure et demi avec un acteur enfermé dans une pièce ? En effectuant un traitement light du suspense et des effets visuels et en s'appuyant bien entendu sur les ruptures de ton. Et puis il fallait un acteur excellent et polyvalent comme John Cusack pour faire tenir la mise en scène. De par sa gestuelle et sa psychologie (une lente descente aux enfers psychologique), il personnifie par excellence le personnage-type des bouquins de Stephen King. C'est l'essentiel à retenir. Car le film n'est pas innovant en soi et l'épilogue est un peu bâclé. Le tout demeure toutefois efficace.

1408 (Mikael Hafström, USA, 2007, 105 mins).    Avec John Cusack, Samuel L. Jackson, Mary McCormack.

- 1 nomiantion (Meilleur film d'horreur) - Empire Awards, UK 2008.

27/03/2008

Combattre

1059404577.jpg"Il y a deux manières de combattre : l'une avec les lois, l'autre avec la force ; la première est propre à l'homme, la seconde est celle des bêtes ; mais comme la première, très souvent, ne suffit pas, il convient de recourir à la seconde."

      Machiavel (1469-1527)

20:00 Publié dans Citation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : machiavel

France - Angleterre 1-0

1532232004.jpgC'est un match très tactique qui a opposé ce soir la France à l'Angleterre. Le score étriqué (1-0) reflète une rencontre plutôt fermée, durant laquelle Franck Ribery a marqué l'unique but sur penalty en première période, contre le cours du jeu. Ce premier acte était légèrement dominé par les Anglais qui plaçaient des têtes non loin des buts de Coupet (Gerrard, 21e, 24e, Rooney, 36e). Mais sur une longue ouverture de François Clerc, Anelka s'infiltrait dans la surface et était spectaculairement séché par James. La sanction était transformée sans souci par Ribery. La deuxième période était équilibrée et les nombreux changements effectués côté anglais par Fabio Capello (6 joueurs remplacés) désorganisaient son équipe. Côté français, Raymond Domenech n'a pas fait tourné (2 changements seulement) et a pu tester son probable 11 titulaire du prochain Euro. Mais à part Trézeguet et Clerc, qui remplacaient respectivement Henry (ou Benzema) et Sagnol, blessés, c'est cette équipe qui devrait être conduite, Vieira et Toulalan ayant à peu près les mêmes chances d'occuper le deuxième poste de milieu récupérateur aux côtes de Claude Makelele. Sans nécessairement se rassurer mais en effectuant toutefois une prestation solide, la France fait mieux que contre l'Espagne le mois dernier. Il y aura encore du travail à faire pour être prêt pour l'Euro.

But : Ribery (32e s.p) pour la France. 

Avertissements : Ribery (33e) pour la France ; Beckham (38e) pour l'Angleterre.

France : Coupet - Clerc, Thuram (cap.), Gallas, Abidal - Ribery, Makelele, Toulalan, Malouda - Anelka (Cissé, 81e), Trézeguet (Govou, 64e).

Angleterre : James - Brown (Johnson, 63e), Ferdinand, Terry (Lescott, 46e), A. Cole - Beckham (Bentley, 63e), Hargreaves, Barry, Gerrard (Owen, 46e), J. Cole (Downing, 46e) - Rooney (Crouch, 46e).

 

Les autres matchs amicaux de la soirée :

Egypte - Argentine 0-2 : Agüero (66e), Burdisso (84e).

Suisse - Allemagne 0-4 : Klose (23e), Gomez (61e, 67e), Podolski (88e).

Brésil - Suède 1-0 : Pato (72e).

Espagne - Italie 1-0 : Villa (78e).

Portugal - Grèce 1-2 : Nuno Gomes (76e) ; Karagounis (34e, 60e).

Pologne - USA 0-3 : Donovan (12e), Onyewu (35e), Lewis (73e).

Autriche - Pays-Bas 3-4 : Ivanschitz (6e), Prödl (18e, 35e) ; Huntelaar (37e), Heitinga (67e), Venegoor of Hesselink (83e, 86e).

Roumanie - Russie 3-0 : Marica (45e), Niculae (61e, 75e).

Danemark - Rép. Tchèque 1-1 : Bendtner (25e) ; Koller (42e).

Ecosse - Croatie 1-1 : Miller (30e) ; Kranjcar (10e).

Ukraine - Serbie 2-0 : Shevtchenko (54e), Nazarenko (57e).

Montenegro - Norvège 3-1 : Burzanovic (7e), Boskovic (37e), Djalovic (60e) ; Carew (72e).

26/03/2008

Hommage à Thierry Gilardi

276840018.jpgLe football français vient de perdre un grand homme du paysage médiatique footballistique. Thiery Gilardi est décédé ce mardi d'une crise cardiaque, à l'âge de 49 ans. Dans le métier depuis plus de 25 ans, il a longtemps travaillé pour Canal + (il animait notamment les émissions Jour de foot (92-95) et L'équipe du dimanche (95-02)), avant de filer en 2004 à TF1 où il prit la place de Thierry Roland pour les commentaires des matchs de l'équipe de France de football (ainsi que la Champions League). Passionné de rugby, il était vice-président du Stade Français depuis 2001. A TF1, il animait également l'émission dominicale Téléfoot. Il devait commenter ce mercredi France-Angleterre. Sa voix et ses commentaires nous manqueront.

03:03 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : thierry gilardi

France A' - Mali 3-2

2119662822.jpgL'équipe de France A' a alterné le très bon et le moins bon ce mardi en match amical face au Mali (au Stade Charlety), marquant 3 buts en première mi-temps et en encaissant 2 en seconde. Alors que les 23 places pour l'Euro 2008 coûteront très cher, quelques joueurs se sont fait remarquer et ont marqué des points. Il s'agit d'abord de Nasri et Rothen, en difficulté avec leurs clubs respectifs de Marseille et Paris (mais dans des contextes différents). Le premier a inscrit un but et offert une passe décisive. Le second a marqué un penalty et bien percuté sur son aile gauche. Autre joueur en vue, le milieu de terrain lyonnais Mathieu Bodmer, nouveau venu et auteur d'un très bon match. Il pourrait être le 23ème homme de l'Euro. Appelé en renfort pour pallier le forfait de Louis Saha, Florent Sinama-Pongolle a également effectué un bon match et marqué un but. Mais la concurrence en attaque (Henry, Benzema, Anelka) l'empêchera certainement d'être convoqué pour l'Euro. Comme contre la RDC en février dernier, le trident Briand-Nasri-Rothen a évolué derrière l'attaquant de pointe. En février c'était Cissé (qui évoluera demain avec les A contre l'Angleterre). Ce soir, ce fut Sinama-Pongolle. En défense, Squillaci n'a pas été aligné alors que son coéquipier de Lyon, Boumsong, était capitaine et évoluait en charnière centrale avec le jeune lillois Rami (auteur d'un bon match). L'Euro s'éloigne pour Squillaci et pour un autre lyonnais, Ben Arfa, dont l'entrée en jeu à la mi-temps n'a rien apporté au niveau de la construction du jeu. Place ce mercredi aux A qui affronteront l'Angleterre de Fabio Capello dans un match qui s'annonce engagé.

Buts : Nasri (2e), Rothen (32e s.p), Sinama-Pongolle (45e+2) pour la France ; M. Diarra (62e), Maïga (72e) pour le Mali.

Avertissements : Boumsong (36e) pour la France ; Diakité (34e), Maïga (72e) pour le Mali.

France : Mandanda (Lloris, 46e) - Delpierre, Rami (Givet, 72e), Boumsong (cap.), Clichy (Réveillère, 46e) - Mavuba, Bodmer - Briand, Nasri (Rémy, 52e), Rothen (Ben Arfa, 46e) - Sinama-Pongole.

Non utilisé : Squillaci.

Mali : M. Sidibé - F. Diawara, S. Traoré (Diamoutène, 46e), Kanté (B. Koné, 46e), Tamboura - T. N'Diaye (Diakité, 51e), J. Kébé (A. Sidibé, 40e), M. Diarra (cap.), D. Sidibé - M. Diallo (Maïga, 66e), D. Traoré (S. Coulibaly, 51e).

25/03/2008

Equipe de France : nombreux blessés, nouveau appelé

772533361.jpgC'est une équipe de France décimée qui va aborder ce soir (France A' - Mali) et demain (France-Angleterre) ses deux derniers matchs amicaux avant la liste définitive des 23 partants pour l'Euro, qui sera annoncée à la fin du mois de mai. Aux nombreux blessés annoncés le week-end dernier, il faut ajouter le forfait de Thierry Henry (Barcelone). Il sera remplacé par le jeune attaquant de Lyon Loïc Rémy (21 ans), prêté pour 6 mois à Lens et auteur de 3 buts en 7 matchs avec les Sang et or. Les autres blessés, Benzema, Sagna et Frey ont respectivement été remplacés par Trézeguet, Réveillère et Lloris. Par contre, d'autres convalescents, Valbuena, Vieira, Lassana Diarra, n'ont pas été remplacés.

24/03/2008

The mist

1604422754.jpgRéalisateur de The shawshank redemption (1994) et The green mile (1999), Frank Darabont adapte à nouveau une oeuvre de Stephen King, maître du fantastique et de l'horreur et l'un des auteurs les plus adaptés au cinéma. The mist est une nouvelle parue en 1985 dans l'anthologie Skeleton Crew. Dans une petite ville paisible des Etats-Unis, un violent orage engendre le lendemain un étrange brouillard. Alors que David et son fils font les emplettes au centre-ville, les sirènes de la ville retentissent. Le va-et-vient des militaires n'augure rien de bon, des cris jaillissent et le chaos s'installe petit à petit. Avec une bande de survivants, David se réfugie dans le supermarché local. Ils découvrent que ce brouillard a, semble-t-il, engendré des créatures monstrueuses. Si le thème des monstres menacant d'exterminer les humains est plutôt éculé (oh combien de fois exploité au cinéma), Frank Darabont l'a néanmoins intelligemment recyclé. Au lien de centrer l'action sur des bêtes pourchassant des humains, il s'est focalisé sur le comportement abject de ces derniers. Apeurés et paniqués, ils vont très vite être gagnés par la stupidité et l'irrationnel. Au lieu de s'entraider, ces pauvres humains vont s'entredéchirer, comme quoi l'homme est un loup pour l'homme. Le constat sera très désolant. Et au passage, Darabont en profite pour tirer à boulets rouges sur cette Amérique ravagée par un évangélisme exacerbé. Comme on dit, The mist est un bon film de bestioles.

The mist (Frank Darabont, USA, 2007, 125 mins).    Avec Thomas Jane, Marcia Gay Harden, Laurie Holden, Andre Braugher, Toby Jones.

- 3 nominations - Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films 2008.

16:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : the mist