compteur eklektik : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2011-02 | Page d'accueil | 2011-04 »

29/03/2011

OM - PSG

entrer des mots clefsLe 12 avril 2002, en fin de championnat 2001-2002, Marseille s'imposait au Vélodrome contre le PSG (1-0) de Luis Fernandez. A trois minutes de la fin, le défenseur belge Daniel van Buyten taclait le ballon dans les filets. Sur la ligne de but, un certain Gabriel Heinze tentait en vain de dévier la balle... 9 ans plus tard, ce même Gabriel Heinze, évoluant pour Marseille, envoyait un coup-franc chirurgical dans la cage d'un Gregory Coupet impuissant. Pour l'anectode, le défenseur argentin avait marqué un coup-franc identique la saison passée lors d'un Marseille-Rennes (3-1) qui couronnait le club olympien (après 18 ans de disette), et avait déja marqué un but décisif contre son ancien club cette même saison 2009-2010 (1-0 pour Marseille au Vélodrome).

Retour donc sur les 10 dernières années des confrontations en ligue 1 entre les deux clubs ennemis, animosité largement entretenue par les médias, Canal+ en première ligne.

entrer des mots clefsLa victoire de l'OM en avril 2002 cloturait une domination marseillaise : 2 victoires lors de l'exercice 1999-2000 (un mémorable 4-1 au Vélodrome où même le défenseur Abardonado avait marqué), 1 victoire en 2001 et aucun but marqué par le PSG lors de la saison 2001-2002 (0-0 ; 0-1). Fin 2002, le brésilien Ronaldinho prenait son envol lors de sa 2ème saison à Paris et gagnait à lui seul les deux confrontations contre l'OM. 3-0 au Parc des Princes avec 2 buts à la clé (un coup-franc et un pénalty) et 3-0 au Vélodrome où il éclaboussa la rencontre de son talent, laminant la défense adverse (1 but, 1 passe décisive). Un ancien marseillais, Jérôme Leroy marquait 2 buts. A noter que l'actuel rennais, à l'instar de Xavier Gravelaine, a effectué l'aller-retour entre les deux clubs (PSG - Marseille - PSG)...

entrer des mots clefsLa saison 2003-2004 accentuait la suprématie parisienne. A Marseille, Paris s'imposait à la dernière minute (1-0) grâce à un Fabrice Fiorèse qui envoyait ensuite un crachat à destination du public marseillais. Ce même Fiorèse sera ensuite transféré à Marseille où il ne réussira jamais à s'imposer... Au match retour, le génial Pauleta donnait la victoire à Paris (2-1) grâce à un doublé et un lob génial sur Fabien Barthez. En novembre de la même année, Paris s'imposait à nouveau chez lui (2-1), grâce notamment à une demi-volée magnifique d'Edouard Cissé, qui évolue actuellement à... Marseille. Lors du match retour (2005), Marseille arrachait difficilement le match nul (1-1) lors d'une rencontre où l'éphémère recrue japonaise Koji Nakata marquait contre son camp d'une reprise de volée.

entrer des mots clefsL'hégémonie parisienne prendra fin le 16 octobre 2005 lorsque sur un corner de Samir Nasri, Lorik Cana, transfuge du PSG (encore un) marquera de la tête à 3 minutes de la fin (1-0). Au match retour, en raison d'un imbroglio entre les 2 clubs au sujet du nombre de places attribuées aux supporters marseillais, le président olympien Pap Diouf décide d'envoyer au Parc son équipe B. Résultat, un match insipide sans aucune occasion de but (0-0). La saison suivante, Ribery fait parler la poudre et Marseille humilie Paris au Parc (3-1) mais concède le nul au retour (1-1). Paris subira la domination olympienne jusqu'à la saison actuelle où il parvient à maitriser son sujet au Parc des Princes (2-1, buts d'Erding et de Hoarau) dans une rencontre où les Olympiens seront dépassés dans tous les secteurs de jeu. Il faut toutefois signaler qu'entre-temps, Paris bat l'OM en finale de Coupe de France 2006 (2-1) grâce à deux jolis buts de Bonaventure Kalou et Vikash Dhorasoo. Grosse désillusion pour l'OM, qui aura complètement manqué son rendez-vous.

entrer des mots clefsLa victoire de Paris à Marseille (4-2) en novembre 2008 ne fut qu'un feu de paille et ne refléta pas tout à fait la physionomie du match, hormis le réalisme parisien. En première mi-temps, Niang était fauché dans la surface par Zoumana Camara sans que l'arbitre ne bronche. A 2-1 pour Marseille, Luyindula égalisait alors que le défenseur brésilien de l'OM, Hilton, se faisait soigner sur la touche. A 2-2, Benoît Cheyrou envoyait une superbe reprise de volée sur le poteau. Une bourde de Mandanda (sur coup-franc de Rothen) donnait l'avantage en fin de match aux parisiens avant que Hoarau ne marque un 4ème but anecdotique. Marseille se venge au retour et s'impose à Paris (3-1) grâce à un Zenden étincellant et un nouveau but de Cana

 

entrer des mots clefsLa saison 2010-2011 parachève le règne marseillais, avec une victoire étriquée au Vélodrome (1-0, tête de Heinze sur coup-franc de Cheyrou) et une leçon de football au Parc des Princes (3-0, buts de Ben Arfa, Lucho Gonzalez et Cheyrou). En s'imposant en décembre dernier (2-1), Paris a donc stoppé l'hémoragie. Marseille a répondu le dimanche 20 mars sur le même score dans une rencontre où le club de la capitale aura presque fait jeu égal. Difficile donc de se prononcer sur une tendance actuelle. Les deux clubs se neutralisent.

entrer des mots clefsBilan en Ligue1 sur les 10 dernières saisons

2010-2011 : PSG - OM 2-1 ; OM - PSG 2-1

2009-2010 : OM - PSG 1-0 ; PSG - OM 0-3

2008-2009 : OM - PSG 2-4 ; PSG - OM 1-3

2007-2008 : PSG - OM 1-1 ; OM - PSG 2-1

2006-2007 : PSG - OM 1-3 ; OM - PSG 1-1

2005-2006 : OM - PSG 1-0 ; PSG - OM 0-0

2004-2005 : PSG - OM 2-1 ; OM - PSG 1-1

2003-2004 : OM - PSG 0-1 ; PSG - OM 2-1

2002-2003 : PSG - OM 3-0 ; OM - PSG 0-3

2001-2002 : PSG - OM 0-0 ; OM - PSG 1-0

 

entrer des mots clefsBilan historique toutes compétitions confondues

Marseille : 32 victoires (99 buts marqués)

PSG : 27 victoires (92 buts marqués)

+ 17 matchs nuls

 

 

entrer des mots clefsPalmarès de l'Olympique de Marseille

- 9 championnats de France

- 10 Coupes de France

- 1 Coupe de la Ligue

- 1 Ligue des Champions

- 1 Trophée des Champions

entrer des mots clefsPalmarès du Paris-Saint-Germain

- 2 championnats de France

- 8 Coupes de France

- 3 Coupes de la Ligue

- 1 Coupe des Coupes

- 2 Trophée des Champions

26/03/2011

The Green Hornet

the green hornet,seth rogen,michel gondry,cameron diaz,christoph waltz,tom wilkinson,edward furlongA la mort de son père - un grand magnat de la presse (Tom Wilkinson) -, Brit (Seth Rogen), menant jusqu'ici une vie de branleur, décide de se transformer la nuit en super-héros ("le frelon vert"), secondé par un de ses employés, Kato, spécialiste en arts martiaux. Le réalisateur français Michel Gondry (qui vit maintenant à Los Angeles) adapte une série télé culte des années 60, qui révéla Bruce Lee. Dans le rôle principal, nous retrouvons l'excellent Seth Rogen, un habitué des comédies déjantées (1) face au non moins brillant Christoph Waltz dans le rôle du "méchant", qui rappelle sa performance fracassante dans Inglorious Basterds de Quentin Tarantino où il interprétait le colonel SS Hanz Landa (2). Réputé pour son cinéma décalé (3), Gondry revisite à sa manière le mythe du super-héros au cinéma. Entre grosse production et simplicité, il parvient à réaliser un savant dosage entre action et comédie. Un trip qui ne se prend pas vraiment au sérieux, et surtout ne nous prend pas pour des cons.

The Green Hornet (Michel Gondry, USA, 2010, 117 min).    Avec Seth Rogen, Cameron Diaz, Jay Chou, Christoph Waltz, Tom Wilkinson, Edward Furlong.

(1) The 40-year old virgin (2005), Superbad (2007), Knocked-up (2007), Zack and Miri make a porno (2008)....

(2) Ce rôle lui a valu le prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 2009 et l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle (2010).

(3) Eternal sunshine of the spotless mind (2004), The science of sleep (2006), Be kind rewind (2007).

25/03/2011

Néant

220px-Edmond_Rostand_en_habit_vert_01.jpg"Le front des hommes est fait pour se cogner à des murs derrière lesquels il ne se passe rien."

        Edmond Rostand (1868-1918)

21:55 Publié dans Citation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : néant, edmond rostand

24/03/2011

Happy Planet Index

happy planet index,zimbabwe,tanzanie,botswana,namibie,costa rica,jamaïque,république dominicaine,états-unis,france,pays-bas,guatemalaLe Happy Planet Index ou "indice de la planète heureuse" est un indicateur économique alternatif au PIB (et par extension à l'Indicateur de développement humain - IDH). Créé par un think tank britannique, le New Economics Foundation,  cet indicateur prend en compte le bien-être humain et les incidences sur l'environnement. Classant les pays d'après trois indicateurs qui sont l'espérance de vie, le degré de bonheur des populations et l'empreinte écologique (1), l'IPH est considéré comme un indicateur d'efficience écologique.

Le classement 2009 comprenait 143 pays. Il faut noter qu'on ne retrouve aucun pays "occidental" dans les 42 premiers du classement, les Pays-Bas étant 43èmes et Malte 44ème. Viennent ensuite l'Allemagne (51e), la Suisse (52e) et la Suède (53e). La France n'est que 71ème, les Etats-Unis 114èmes, alors que la Chine est classée 20ème. Le haut du classement consacre l'Amérique latine avec pas moins de 8 pays dans les 11 premiers (figurent également Cuba et la Jamaïque appartenant à la zone Caraïbes). La palme d'or revient au Costa-Rica (1er), l'un des rares pays démocratiques du monde à fonctionner sans armée (le budget a été transféré à l'éducation). Viennet ensuite la République dominicaine (2e), la Jamaïque (3e), le Guatemala (4e) et le Vietnam (5e). L'Egypte est bizarement 12ème, un classement qui a certainement du changé depuis le soulèvement populaire de l'hiver 2011 qui mettait en exergue le malaise d'une société souffrant de précarité.

Le bas du classement est logiquement occupé par des pays africains. Sur les 20 derniers du classements, 18 sont des pays africains (on retrouve également l'Estonie, 131ème...). Le Zimbabwe est bon dernier (143ème). Viennent ensuite la Tanzanie (142e), le Botswana (141e), la Namibie (140e) et le Burundi (139e).

Classement complet sur le site du NEF

http://www.happyplanetindex.org/

 

(1) L'empreinte écologique comptabilise la demande exercée par les hommes envers les "services écologiques".

23/03/2011

Ligue 1 : Bilan à la trêve

lille,rennes,marseille,ligue1,psg,lyon,omLa ligue 1 prend une pause de 2 semaines en raison des 2 matchs de l'équipe de France (qualifications Euro 2012 et match amical). Bilan à 10 journées de la fin.

La 28ème journée (samedi dernier), opposant d'une part le 3ème (Lyon) au 2ème (Rennes) et le 4ème (Marseille) au 5ème (PSG) fut un excellent baromètre des tendances. Vainqueur à Brest (2-1) sur deux inspirations géniales de Gervinho, Lille est plus que jamais candidat au titre. Les Dogues, qui n'ont perdu que 3 fois cette saison, possèdent toujours 4 points d'avance sur le second (Marseille). L'impressionnant trident offensif (Gervinho, Sow, Hazard), épaulé par un milieu de terrain très costaud (Balmont-Mavuba-Cabaye) risque de continuer à faire des ravages.

lille,rennes,marseille,ligue1,psg,lyon,omLa meilleure opération de la journée est toutefois à mettre au crédit des marseillais. L'OM prend sa revanche contre le PSG (2-1), le relègue à 6 points, et profite du match nul entre Lyon et Rennes (1-1) pour s'emparer de la deuxième place, à 4 points de Lille. Dommage que contre cette même équipe de Lille, l'OM s'était incliné au Vélodrome (2-1) il y a 2 semaines, dans une rencontre où il avait été légèrement en dessous de son adversaire. La défaite en champions league contre Manchester United semble avoir été bénéfique pour les hommes de Didier Deschamps, auteurs d'un match solide contre Paris. Et il est certain qu'une fin de saison sans coupe d'Europe sera moins éprouvante pour un club qui a connu cette saison nombreux forfaits sur blessure et qui sera privé de son attaquant Brandao, en partance pour le Brésil. Une autre défaite en semaine n'aura par contre pas été bénéfique pour l'Olympique lyonnais. Etrillé à Bernabeu contre le Real de Mourinho (3-0), Lyon avait l'occasion de chiper la deuxième place s'il battait Rennes, battu la semaine dernière à domicile contre.... Marseille. Menant 1-0 et jouant à 11 contre 10 une bonne partie de la rencontre, Lyon s'est fait rejoindre à 2 minutes de la fin (1-1). Auteurs de 5 victoires lors de leurs 7 derniers matchs, les Rennais restent des candidats sérieux au titre. Ils sont 3èmes, à 1 point seulement de Marseille.

lille,rennes,marseille,ligue1,psg,lyon,omSi Lyon est revenu dans la course au titre depuis quelques temps déja, il faut toutefois souligner que les Gones ont du mal à battre leurs adversaires directs, hormis une victoire contre Lille en début de saison :

Lyon - Rennes (1-1 ; 1-1) ; Marseille - Lyon (1-1) ; Lille - Lyon (1-1) ; Lyon - PSG (2-2).

 

lille,rennes,marseille,ligue1,psg,lyon,omLe PSG, pour sa part, marque le pas. Battus à Marseille, les hommes de Kombouaré sont à 6 points de leur adversaire du soir et à 10 de Lille. Sur les 7 derniers matchs, ils n'auront remporté que 2. La champions league s'éloigne. Marseille est l'équipe qui aura empoché le plus de points depuis la trêve (22 sur 27 possibles), suivi de Lille (20 points). En tout état de cause, la fin de saison s'avère palpitante, et le Lyon-Marseille de la 34ème journée sera certainement décisif, sans oublier les PSG-Lille (37ème) et Lille-Rennes (38ème) qui seront très très chauds...

Progression récente des 5 premiers du classement :

1. Marseille : 18 points (6 victoires - 1 défaite)

2. Rennes : 16 points (5 victoires - 1 nul - 1 défaite)

3. Lyon : 15 points (4 victoires - 3 matchs nuls)

4. Lille : 14 points (4 victoires - 2 nuls - 1 défaite)

5. PSG : 8 points (2 victoires - 2 nuls - 3 défaites)

 

Classement de la Ligue1 après 28 journées

1. Lille 55 points

2. Marseille 51

3. Rennes 50

4. Lyon 49

5. PSG 45

6. Saint-Etienne 39

7. Montpellier 39

8. Bordeaux 38

9. Lorient 38

10. Toulouse 37

11. Sochaux 35

12. Brest 35

13. Caen 35

14. Nancy 35

15. Nice 34

16. Valenciennes 33

17. Auxerre 32

18. Monaco 29

19. Lens 28

20. Arles-Avignon 12

11:30 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lille, rennes, marseille, ligue1, psg, lyon, om

22/03/2011

Sud-Soudan

800px-Flag_of_the_SPLAM.svg.pngLe probable futur 193ème membre de l'ONU (1) n'a pas encore de nom (Sud-Soudan ? République du Nil bleu ?) mais bel et bien un drapeau. Les résultats du référendum du 6 janvier 2011 furent à 99% en faveur de l'indépendance vis-à-vis du Nord avec qui cette région riche en pétrole partage un passé sanglant. La proclamation de l'indépendance devrait intervenir le 9 juillet 2011 (2). Adopté le 9 juillet 2005, le drapeau rappelle celui du Kenya (voir plus bas) où les bandes, placées de façon identique renvoient au peuple (noir), au sang versé (rouge) et aux richesses naturelles (vert). Idem pour le Sud-Soudan où le rouge symbolise le sang versé pour l'indépendance, le noir représente l'identité du peuple et le vert renvoie à l'agriculture. L'étoile jaune est symbole d'optimisme et le triangle bleu représente le fleuve du Nil.

800px-Flag_of_Kenya.svg.png

 

 

 

 

 

(1) Pour rappel, les dernières adhésions à l'ONU sont celles du Monténegro (192ème membre) le 28 juin 2006, du Timor Oriental (191ème) le 27 septembre 2002, et de la Suisse (190ème) le 10 septembre 2002. Le Kosovo s'est autoproclamé souverain le 17 février 2008 mais n'est pas reconnu par l'instance internationale.

(2) http://fr.euronews.net/2011/02/08/les-sud-soudanais-ont-v...

 

21/03/2011

We feed the world

we feed the world,nestlé,industrie agro-alimentaireD'après les experts, l'agriculture peut nourrir 12 milliards de personnes. Pourtant, toutes les cinq secondes, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim. Le rapport mondial sur la faim (FAO) indique par ailleurs que 842 millions d'individus souffrent de malnutrition chronique. Parallèlement, le géant de l'agro-alimentaire, Nestlé réalise en moyenne 76 milliards de dollars de chiffre d'affaires par an. A travers nombreuses séquences traitant chacune un produit alimentaire spécifique (pain, poisson, légumes...), l'auteur de ce documentaire nous explique comment le marché de l'agro-alimentaire profite par le biais de ses méthodes diverses aux pays les plus riches et appauvrit les populations les plus pauvres. Interviewé sur les inégalités de richesse et la paupérisation qu'entraîne dans les pays en développement les grandes firmes agro-alimentaires, Peter Brabeck, PDG de Nestlé, aura le culot et l'indécence d'affirmer qu'il n'en est rien et que le monde ne s'est jamais aussi bien porté... Dans la lignée d'autres docus récents traitant du même thème (1), We feed the world dresse un constat alarmant sur le "commerce de la nourriture". C'est une leçon de conscience qui nous concerne tous. Un documentaire nécessaire. J. N

We feed the world (Erwin Wagenhofer, Autriche, 2005, 96 mins).

- Meilleur documentaire - Guild of German Art House Cinemas 2006.

- Amnesty International Award - Motovun Film Festival 2006.

 

(1) Supersize me (2004), Fast-food nation (2006), Food, Inc. (2008).

20/03/2011

The next three days

the next three days,paul haggis,russell crowe,elizabeth banks,olivia wilde,liam neeson,lennie james,in the valley of elahJohn Brennan et sa femme mènent une vie on ne peut plus normale jusqu'au jour où celle-ci, accusée de meurtre, est condamnée à vingt ans de prison. Elevant seul leur fils, John fera tout pour prouver son innoncence mais leur dernier appel en justice échoue. John n'a donc plus qu'un choix, la faire évader. Innoncente ou pas, peu lui importe ; il fera tout pour sauver celle qu'il aime, y compris devenir hors-la loi. Encensé par la critique (1) pour son brillant Crash (2005), Paul Haggis adapte ici le film français Pour elle (Fred Cavayé, 2007). A sa décharge, on soulignera un solide traitement du suspense et une mise en scène digne des polars hong-kongais (2). Mais le reste ? On aura surtout retenu un film longuet et sans grand intérêt. Ce n'est pas tant le copiage conforme d'un film français qui nous dérange (3) ou encore le traitement d'un thème ("jusqu'où est-on prêt à aller pour sauver ceux qu'on aime?") vu tellement de fois ces dernières années (4) mais plutôt une obsession qu'on retrouve dans les trois longs (5) de Haggis : l'horreur de ne plus revoir son enfant, ou la sacralité de la famille. Le cinéma américain a sérieusement besoin de se réinventer et cela ne passe pas nécessairement par le copiage des cinémas européen ou asiatique.

The next three days (Paul Haggis, USA, 2010, 122 mins).   Avec Russell Crowe, Elizabeth Banks, Olivia Wilde, Lennie James, Liam Neeson.

 

(1) Oscars du meilleur scénario et du meilleur film.

(2) La ville de Pittsburgh est filmée de superbe manière.

(3) D'ailleurs, Haggis, scénariste de films solides tels que les deux derniers James Bond mais aussi Flags of our fathers (2006), Crash (2005) et Million dollar baby (2004) aurait pu mieux faire... 

(4) Prison Break (2006), Law abiding citizen (2009), The last house on the left (2009)...

(5) In the valley of Elah (2007) traite des conséquences psychologiques de la guerre en Irak sur la population américaine.

18/03/2011

Union Jack et étoiles

800px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg.pngL'Union Jack, formant le drapeau du Royaume-Uni mais présent aussi sur celui des entités dépendant de la couronne britannique (en forme plus petite, en haut, à gauche du drapeau) fut adopté le 1er janvier 1801. La croix de Saint-George (médianes rouges sur fond blanc) renvoie à l'Angleterre (Saint-George en est le Saint patron). La croix de Saint-André (diagonales blanches sur fond bleu outremer) symbolise l'Ecosse et la croix de Saint-Patrick (diagonales rouges sur fond blanc) symbolise l'Irlande.

800px-Flag_of_Australia.svg.pngLorsqu'il est inclus dans un drapeau, dans la partie gauche en haut et prenant 25% de la partie du drapeau, l'Union Jack est appelé "Blue Ensign". Pour l'Australie (premier drapeau), on retrouve sur le drapeau la croix du sud, c'est une constellation de l'hémisphère sud qui comprend 5 étoiles. En dessous du Blue Ensign, figure l'Etoile de la Fédération. Elle possède 7 branches qui représentent les 7 territoires administratifs de l'Australie. Le drapeau fut adopté le 22 mai 1909.

800px-Flag_of_New_Zealand.svg.pngAdopté le 24 mars 1902, le drapeau de la Nouvelle-Zélande présente aussi la croix du sud mais uniquement quatre étoiles de celle-ci car seulement 4 sur 5 sont visibles depuis la Nouvelle-Zélande. Comme l'Australie, la présence de la croix du sud symbolise l'appartenance à l'hémisphère sud. La ressemblance des deux drapeaux portent parfois à confusion et a entrainé des débats sur un changement éventuel des drapeaux dans les deux pays.

Cook_Islands.svg.pngQuant aux Iles Cook (236 km² ; 20.000 habitants), elles comportent 15 étoiles en forme de cercle, représentant les 15 îles de cet archipel. Les îles Cook sont un Etat indépendant mais en libre association avec la Nouvelle-Zélande. Elles n'ont dès lors pas de souveraineté et pas de siège à l'Assemblée des Nations-Unies. Elles prirent leur indépendance (vis-à-vis de la Nouvelle-Zélande) le 4 août 1965 mais le drapeau ne devint officiel que le 4 août 1979.

800px-Flag_of_Tuvalu.svg.pngDépendant également de la couronne britannique, Tuvalu est l'un des plus petits Etats du monde (26 km² ; 12.000 habitants). Le fond bleu du drapeau n'est pas bleu marine mais bleu azur (symbolisant la couleur de l'océan). Les 9 étoiles symbolisent les 9 îles de l'archipel. Jusqu'en 1976, Tuvalu formait avec les Iles Gilbert et Ellice (actuellement Kiribati) une colonie britannique avant de s'en séparer. Le drapeau actuel fut officiel à partir du 1er octobre 1978.