Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2016

Classement des systèmes éducatifs

classement des systèmes éducatifs,pisa,singapour,japon,estonie,taïwan,finlande,macaoLe classement par pays des meilleurs systèmes éducatifs, effectué par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et intitulé Programme PISA (Program for International Student Assessment), vient d'être publié ce mardi 6 décembre. Les deux objectifs principaux de l'ensemble des études menées sont de comparer les différents systèmes éducatifs (en évaluant les compétences acquises en fin d'école), et d'identifier les facteurs de succès. Pour ce dernier classement, c'est Singapour qui se classe premier, en détrônant la Chine. J. N

Le classement 2016 porte sur les études menées en 2015 (comme celui de 2013 portait sur 2012).

Classement des 20 meilleurs systèmes éducatifs (1)

1.Singapour

2.Japon

3.Estonie

4.Taïwan

5.Finlande

6.Macao (Chine)

7.Canada

8.Vietnam

9.Hong Kong (Chine)

10.Chine

11.Corée du Sud

12.Nouvelle-Zélande

12-ex.Slovénie

14.Australie

15.Royaume-Uni

16.Allemagne

17.Pays-Bas

18.Suisse

19.Irlande

20.Belgique

 

(1) Classement des 70 meilleurs sur le lien suivant : 

http://www.linternaute.com/actualite/education/1310839-pisa-le-classement-2016-devoile-la-france-retrogradee/  

 

15/12/2013

Indice de liberté de presse - 2013

images (2).jpgPar rapport au classement 2011-2012, il n'y a pas de changement aux niveaux des pays où la liberté de presse est le plus respectée, et des trois derniers. Comme l'an passé, ce classement comprend 179 Etats (un de plus par rapport au classement 2010).

images (1).jpgExemple de démocratie aboutie, la Finlande est classée première pour la troisième année consécutive. Cela coïncide également avec sa troisième place dans le classement effectué selon l'indice de corruption (établi par l'ONG allemande Transparency International) (1). Egalement 1ère l'an passé, la Norvège rétrograde très légèrement (3ème). Troisièmes l'an passé, les Pays-Bas remontent cette année à la seconde place. Par contre, l'Estonie, également première l'an passé, perd 8 places (11e). En quatrième et cinquième place, on retrouve respectivement le Luxembourg et Andorre.

Comme souvent, les pays nordiques - certainement les plus modernes de la planète - sont bien représentés puisque le Danemark est 6ème, l'Islande 9ème, et la Suède 10ème. Le Danemark est également 1er dans le classement décroissant de la corruption (cité plus haut).

images (3).jpgChristophe Deloire, secrétaire général de Reporters Sans Frontières [diffuseur de ce classement] affirme que ce classement "ne tient pas compte directement de la nature des régimes politiques. Néanmoins, il apparaît clairement que les démocraties protègent mieux la liberté de la production et de la diffusion des informations factuelles que les pays dans lesquels les autres droits humains sont méprisés" (2). C'est donc logiquement dans le bas du classement que l'on retrouve les régimes les plus durs. Les trois bonnets d'ânes conservent leur position de l'an passé : le Turkménistan (177e), la Corée du Nord (178e), et l'Erythrée (179e), ainsi que la Syrie (176e). L'Iran (174e) et la Chine (173e) "gagnent" une place alors que la Somalie, Etat le plus corrompu au monde, en perd onze (175e).

images.jpgProgression / Régression

Le Malawi enregistre le meilleur bond en avant en gagnant 71 places (75e). L'année passée, il s'agissait du Niger (+75). La Côte d'Ivoire post Gbagbo//Ouattara marque quand à elle une progression de 63 places (96e). Progrès également du côté de Myanmar, dus certainement à l'ouverture politique sans précédent. La Birmanie est 155ème (+18). Niveau régression, le Mali subit le contre-coup de la crise de 2012 et enregistre la pire chute (99e, - 74). La Tanzanie perd quant à elle 36 places (70e).

Par région, le Costa-Rica (18e) est premier en Amérique Latine, la Namibie l'est également pour l'Afrique, suivie du Cap-Vert (25e) et du Ghana (30e). Ces Etats se classent d'ailleurs mieux que la France (37e) et les Etats-Unis (32e). Le Koweït est le mieux représenté au Moyen-Orient, suivi du Liban (101e). J.N

 

Les 10 premiers

1.Finlande

2.Pays-Bas (+1)

3.Norvège (-2)

4.Luxembourg (+2)

5.Andorre

6.Danemark (+4)

7.Liechtenstein

8.Nouvelle-Zélande (+5)

9.Islande (-5)

10.Suède (+2)

Les 10 derniers

179.Erythrée

178.Corée du Nord

177.Turkménistan

176.Syrie

175.Somalie

174.Iran (+1)

173.Chine (+1)

172.Vietnam

171.Cuba (-4)

170.Soudan

 

(1) Voir notre note sur ce classement : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2013/12/03/indice-de-corruption-2013-5237095.html

(2) http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2013,1054.html

27/06/2013

Basel AML Index country risk ranking

a2f8ce602f.pngA travers son International Center for Asset Recovery (ICAR), le Basel Institute on Governance (http://www.baselgovernance.org), basé en Suisse, publie depuis avril 2012 un classement des pays selon les risques de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

Le centre de recherche effectue ses estimations en se basant sur les données de plusieurs institutions, notamment la Banque Mondiale, le Forum Economique Mondial, et le Groupe d'Action Financière (GAFI). Fort logiquement, on retrouve dans les dix premiers des Etats, sinon effondrés, du moins faillis (1), comme Haïti (7ème), l'Irak (5ème), ou le Mali (8ème). Un régime dur, l'Iran, fait également partie des dix premiers (2ème). Ce classement est donc à prendre avec des pincettes, vu le probable manque d'informations concernant l'Etat islamique. Pays destructuré et toujours en guerre, l'Afghanistan est premier. Et comme blanchiment d'argent et corruption vont également de pair, il est également l'Etat le plus mal classé selon l'index de corruption, effectué par le think tank allemand Transparency International (2).

Les Etats sont classés selon une échelle de 10 (plus fort risque) à 0 (plus faible risque). Le deuxième classement a été effectué récemment. Cette édition 2013 comporte 149 Etats. Ceux qui présentent le moins de risques sont la Norvège (149e/3.17), la Slovénie (148e/3.29), l'Estonie (147e/3.31), la Finlande (146e/3.74), la Suède (145e/3.75), et la Lituanie (144e/3.81). Pour plus de détails, Cf. http://www.baselgovernance.org/gov/aml/project-details/article/the-basel-institute-on-governance-publishes-the-2013-edition-of-the-basel-aml-index/?tx_ttnews%5BbackPid%5D=335&cHash=9a48ed7538


Classement des 10 premiers Etats les plus à risque (échelle de 10 à zéro)

1.Afghanistan 8.55

2.Iran 8.48

3.Cambodge 8.35

4.Tadjikistan 8.27

5.Irak 8.19

6.Guinée-Bissau 8.17

7.Haïti 8.09

8.Mali 7.95

9.Swaziland 7.90

10.Mozambique 7.90

 

(1) Voir notre note sur les Etats faillis dans la note suivante : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2011/09/25/failed-states-index.html

(2) Voir notre sur l'Indice de corruption dans la note suivante : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/12/05/index-de-corruption-2012.html

04/11/2012

Indice de la liberté de la presse 2011-2012

indice de liberté de presse 2011-2012,reporters sans frontières,indice de liberté de presse

Par Jihad Naoufal

Par rapport au dernier classement (2010), la liste des pays par Indice de liberté de presse, émise par Reporters sans frontières, n'a pas beaucoup évolué concernant le haut du classement pour 2011-2012. La dernière fois, 6 pays partageaient la première place (Finlande, Islande, Norvège, Pays-Bas, Suède, Suisse), parmi lesquels demeurent premiers ex-aequo la Finlande et la Norvège. Suivent troisièmes ex-aequo l'Estonie (qui gagne 6 places) et les Pays-Bas. L'Autriche est 5ème.

En bas de classement, les mêmes Etats sont toujours les trois bonnets d'âne, le Turkménistan (177e, le pays le plus isolationiste au monde), la Corée du Nord (178e, le "dernier Etat totalitaire" selon l'académicien Pascal Boniface), et l'Erythrée (179e). A noter que le classement 2010 comptait 178 Etats alors que celui-ci en comprend 179.

indice de liberté de presse 2011-2012,reporters sans frontières,indice de liberté de presse2011 : année charnière ?

Printemps arabe oblige, le classement évolue sensiblement au niveau des Etats arabes. Mais ces évolutions sont très contrastées. Si la Tunisie gagne 30 places (134e), l'Egypte en perd 39 (166e), alors que le Bahreïn, où le soulèvement populaire chiite a accouché d'une souris, perde 29 places (173e). Le Yémen, où la violence persiste entre fidèles à Ali Saleh et opposants, stage à la 171ème place (170ème en 2010). Idem bien entendu pour la Syrie de Bachar el Assad qui perd 6 places (176e) alors que le débordement de la crise syrienne au Liban fait perd à ce petit Etat 15 places (93e).

indice de liberté de presse 2011-2012,reporters sans frontières,indice de liberté de presseL'Europe aussi

Les atteintes à la liberté de presse ne concernent pas uniquement le monde arabe et l'Orient. Le Belarus, seul régime autocratique d'Europe, perd 14 places (148), alors que la Turquie, qui a pourtant engagé des réformes démocratiques au début des années 2000, perd 10 places en raisons d'arrestations de grande ampleur de journalistes présumément liés soit au procès contre les militaires (Ergenekon, Balyoz) soit à la rébellion kurde. Si les pays scandinaves conservent leur bon comportement, des pays comme la Grèce (70e), la Bulgarie (80e), et l'Italie (61e), n'évoluent toujours pas en la matière. La France affiche quelques progès en gagnant 6 places (38e).

indice de liberté de presse 2011-2012,reporters sans frontières,indice de liberté de presseDémocraties / régimes durs

Fort logiquement, les régimes autoritaires stagnent également. La Chine (174e ; - 3 places) et l'Iran (175e) se suivent alors que l'Ouganda du président Museveni affiche la plus grande regression (139e ; - 53 places). Toutefois, les régimes "démocratiques" peuvent également etre touchés. Les Etats-Unis perdent 27 places (47e) en raison des arrestations de journalistes couvrant le mouvement de contestation Occupy Wall Street alors que le Brésil en perd 41 (99e) en raison d'une insécurité élevée. Le Chili perd également 47 places (80e) en raison des atteintes à la liberté d'informer dans le cadre des manifestations estudiantines.

Meilleure progression

C'est un des pays les plus pauvres au monde, le Niger, qui affiche la plus progression, en gagnant 75 places et en se positionnant à une probante 29ème place. L'Afrique possède d'ailleurs deux Etats dans les 20 premiers du classement, le Cap-Vert (9e) et la Namibie (20e). Enfin, un autre Etat africain, le Sud-Soudan, est 111ème, ce qui est pas mal pour un pays indépendant depuis un an et demi.

Classement complet

http://fr.rsf.org/spip.php?page=classement&id_rubrique=1043

Classement 2010

http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2010,1034.html

13/10/2011

Euro 2012 - barrages

euro 2012,barrages euro 2012,turquie,bosnie,république tchèque,portugal,eire,estonie,irlande,bosnie,monténégroLe tirage au sort des rencontres opposant les barragistes des qualification de l'Euro 2012, vient d'être effectué cet après-midi. Les têtes d'affiches - Portugal, République Tchèque, Irlande et Croatie - se sont vu attribués chacune une des quatre autres équipes, à savoir la Turquie, la Bosnie l'Estonie, et le Monténégro. Ces deux dernières équipes joueront leur premier barrage de leur jeune histoire (1).

4244683307-le-portugal-sera-en-danger.jpgBosnie-Portugal et Turquie-Croatie constitueront les 2 grosses affiches. Le Portugal de Cristiano Ronaldo, décevant en éliminatoires (2) est supérieur sur le papier mais devra se méfier contre des Bosniens très joueurs et en progression constante depuis plusieurs années. Les Lusitaniens auront de même fort à faire face à l'attaquant vedette Edin Dzeko. Les 2 équipes s'étaient déja affrontées en barrages de la Coupe du monde 2010 où le Portugal l'avait remporté par deux fois sur un score étriqué (1-0, 1-0).

Turquie-Croatie sera un match très relevé également, les Croates auront l'avantage de jouer le match retour à domicile et auront à coeur de se venger d'une équipe turque qui les avait éliminé en quart de finale de l'Euro 2008 (aux tirs aux buts), alors qu'ils avaient dominé les débats. Estonie-Eire devrait être, sauf accident, à l'avantage des Irlandais. Le petit poucet balte, invité surprise de ces barrages, part avec le désavantge de l'inexpérience à ce niveau là et aura le malheur de jouer le retour à l'extérieur. Absents de toute compétition officielle depuis 2002 (3), les Irlandais ne lâcheront rien. Enfin, République Tchèque - Monténégro constitue l'énigme de ces barrages. Aucune des deux équipes n'a été franchement brillante en éliminatoires (4), les Monténégrins ayant toutefois ramené 2 nuls contre l'Angleterre. Entre une République Tchèque au bord de l'essouflement depuis plusieurs années et un Monténégro inexpérimenté, rien n'est sûr. Ce dernier aura l'avantage du terrain au retour.

Matchs aller (11 ou 12 novembre - retour le 15)

Turquie - Croatie

Estonie - Eire

République Tchèque - Monténégro

Bosnie - Portugal

 

 

(1) L'équipe du Monténégro voit le jour en 2006 après l'indépendance du nouvel Etat obtenue vis-à-vis de la Serbie-Monténégro (anciennement Yougoslavie).

(2) Un nul (4-4) contre Chypre à domicile.

(3) Ils sont éliminés en barrages de la Coupe du monde 2010 par la France (0-1, 1-1), avec la fameuse main de Thierry Henry.

(4) Il est vrai toutefois que les deux avaient fort à faire face à l'Espagne (Rép. Tchèque) et l'Angleterre.

12/10/2011

Euro 2012 - France - Bosnie 1-1

1f9a4bfccb4eda4859f97a96bcaca0c3 (1).jpgLa France jouera l'Euro

Pour son dernier match de qualification pour l'Euro 2012, la France a fait match nul avec la Bosnie-Herzégovine (1-1), dans une rencontre où chaque équipe aura eu sa mi-temps. Mis sur orbite par un joli but du buteur vedette de Manchester City, Edin Dzeko (41e, frappe enroulée de l'extérieur de la surface), les Bosniens reculaient en seconde mi-temps et voyaient une équipe de France révoltée revenir grâce à un penalty de Samir Nasri (74e), une autre star de City.

newsmlmmd.af350f865b06f9491213cfc0cc603757.7010b (2).jpgLa France n'a donc pas raté sa finale (la Bosnie termine juste derrière, à un point), même si elle fut mise en grande difficulté par des Bosniens venus pour gagner. Elle termine laborieusement une phase éliminatoire débutée dans un contexte difficile, post-fiasco coupe du monde 2010, de refonte complète de l'équipe (1), et marquée par une défaite lors du premier match, à domicile contre la Biélorussie (0-1). Les Bleus n'ont plus perdu par la suite, enregistrant 6 victoires et 3 matchs nuls, un bilan très honorable pour une équipe partie d'un drame (celui de Krichna) désormais fondateur. La campagne de 2010 est désormais oubliée mais l'équipe est toujours en construction et devra peaufiner quelques détails (jeu collectif, finition) afin de réussir un Euro où les adversaires seront désormais l'Espagne, l'Allemagne, l'Italie et consorts.

 

Les autres dénouements

Groupe A : L'Allemagne déja qualifiée, se jouait donc la 2ème place entre la Belgique et la Turquie. Les diables rouges partaient avec 1 point d'avance (15) sur les Turcs (14). Malheur pour eux, ces derniers jouaient à domicile contre la faible équipe d'Azerbaïdjan (victoire 2-0) alors qu'eux-mêmes se déplaçaient chez l'ogre allemand, 9 victoires au compteur et qui plutôt se démobiliser pour ce dernier match a préféré le panache et battre le record de victoires en éliminatoires. Victoire 3-1 des Allemands et 10 victoires pour autant de matchs joués. Chapeau. La Turquie accède aux barrages.

Groupe B : La Russie n'a pas fait de détails face à l'Andorrre (6-0) et a préservé sa première place (23 points). L'Irlande (2ème, 18 points) et l'Arménie (3ème, 17 points) s'affontaient directement pour la place ne barrages. Victoire irlandaise (2-1) dans un match musclé (1 carton rouge de chaque côté).

Groupe C : L'Italie était assurée de finir 1ère du groupe et s'est imposée sans mal contre l'Irlande du Nord (3-0). Surprise concernant la seconde place. Défaite en Slovénie (0-1), la Serbie termine 3ème, à 1 point de l'Estonie qui ne jouait pas et qui est le barragiste surprise de ces qualifications.

Groupe D : La France est directement qualifiée, la Bosnie jouera les barrages.

Groupe E : Les Pays-Bas, 1ers du groupe (27 pts) affrontaient la Suède (2ème, 21 pts), assurée de finir devant la Hongrie (18 points). Victoire des Suédois à domicile (3-2) qui terminent également meilleurs deuxièmes, synonyme de qualification directe.

Groupe F : Grèce et Croatie étaient assurées de finir 1er ou 2ème. Les Grecs sont restés premiers en s'imposant dans la douleur en Géorgie (2-1). La Croatie a battu la Lettonie (2-0) et termine 2ème à 2 points du leader.

Groupe G : Aucun match décisif. L'Angleterre (1ère) et le Monténégro (2ème) étaient sûrs de préserver leurs places respectives. Les Monténégrins constituent la surprise du groupe. La Suisse finit 3ème.

Groupe H : Le Danemark a remporté la finale du groupe face au Portugal (2-1), lui chipant la première place (19 points). Les Lusitaniens pouvaient finir 3èmes en cas de victoire fleuve de la Norvège contre Chypre (3-1). A égalité de points (16 points), les deux équipes ont été départagées par une différence de buts nettement favorable pour le Portugal qui jouera donc les barrages.

Groupe I : Le champion du monde espagnol, déja qualifié avant son dernier match, termine avec 8 victoires en 8 matchs, battant l'Ecosse (3-1). Celle-ci perd sa deuxième place (11 points) au profit d'une République Tchèque (13 points) victorieuse en Lituanie (4-1) et barragiste.

 

Qualifiés : Pologne et Ukraine (pays organisateurs), Allemagne, Russie, Italie, France, Pays-Bas, Suède, Grèce, Angleterre, Danemark, Espagne.

Barragistes : Turquie, Irlande, Estonie, Bosnie, Croatie, Monténégro, Portugal, République Tchèque.

 

(1) Intronisation de Laurent Blanc, exit Henry, Gallas, Anelka et les autres ; arrivée des jeunes (Gameiro, Menez, Rami, Rémy, M'Vila...etc.)...

24/03/2011

Happy Planet Index

happy planet index,zimbabwe,tanzanie,botswana,namibie,costa rica,jamaïque,république dominicaine,états-unis,france,pays-bas,guatemalaLe Happy Planet Index ou "indice de la planète heureuse" est un indicateur économique alternatif au PIB (et par extension à l'Indicateur de développement humain - IDH). Créé par un think tank britannique, le New Economics Foundation,  cet indicateur prend en compte le bien-être humain et les incidences sur l'environnement. Classant les pays d'après trois indicateurs qui sont l'espérance de vie, le degré de bonheur des populations et l'empreinte écologique (1), l'IPH est considéré comme un indicateur d'efficience écologique.

Le classement 2009 comprenait 143 pays. Il faut noter qu'on ne retrouve aucun pays "occidental" dans les 42 premiers du classement, les Pays-Bas étant 43èmes et Malte 44ème. Viennent ensuite l'Allemagne (51e), la Suisse (52e) et la Suède (53e). La France n'est que 71ème, les Etats-Unis 114èmes, alors que la Chine est classée 20ème. Le haut du classement consacre l'Amérique latine avec pas moins de 8 pays dans les 11 premiers (figurent également Cuba et la Jamaïque appartenant à la zone Caraïbes). La palme d'or revient au Costa-Rica (1er), l'un des rares pays démocratiques du monde à fonctionner sans armée (le budget a été transféré à l'éducation). Viennet ensuite la République dominicaine (2e), la Jamaïque (3e), le Guatemala (4e) et le Vietnam (5e). L'Egypte est bizarement 12ème, un classement qui a certainement du changé depuis le soulèvement populaire de l'hiver 2011 qui mettait en exergue le malaise d'une société souffrant de précarité.

Le bas du classement est logiquement occupé par des pays africains. Sur les 20 derniers du classements, 18 sont des pays africains (on retrouve également l'Estonie, 131ème...). Le Zimbabwe est bon dernier (143ème). Viennent ensuite la Tanzanie (142e), le Botswana (141e), la Namibie (140e) et le Burundi (139e).

Classement complet sur le site du NEF

http://www.happyplanetindex.org/

 

(1) L'empreinte écologique comptabilise la demande exercée par les hommes envers les "services écologiques".