compteur eklektik : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2013-05 | Page d'accueil | 2013-07 »

28/06/2013

La séparation

christopher priest,la séparation,uchronie,rudolf hess,seconde guerre mondiale,science-fictionDurant la Seconde guerre mondiale, deux officiers britanniques de l'armée de l'air - deux frères jumeaux -, Jacob et Joseph Sawyer, se retrouvent au coeur de "l'affaire Rudolf Hess". Ce dignitaire nazi, dauphin d'Adolf Hitler, s"était sans explication aucune envolé pour l'Angleterre le 10 mai 1941. Son avion fut abattu par la DCA. Arrêté et emprisonné jusqu'au procès à Nuremberg (1945-1946) qui le condamna à la prison à perpétuité, il avait déclaré aux autorités britanniques vouloir entamer par l'intermédiaire d'une médiation du duc de Hamilton des négociations de paix entre l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Considéré comme l'un des auteurs britanniques de science-fiction les plus originaux du moment, Christopher Priest prend pour départ de son roman le fameux vol mystérieux du 10 mai 1941 (cet événement ne fut jamais véritablement élucidé) et en effectue une uchronie à travers un récit riche et complexe. Comme dans ses autres romans, on retrouve ici les thèmes de prédilection de Priest, la perception du réel et les mondes parallèles.

Christopher Priest, La séparation, Gallimard, Folio SF, 2008, 496 pages.

Paru pour la première fois en 2002 sous le titre orignial The Separation.

 

- Prix Arthur C. Clark - 2003

- Grand Prix de l'imaginaire - 2006

- British Science Fiction Award - 2002

 

 

27/06/2013

Basel AML Index country risk ranking

a2f8ce602f.pngA travers son International Center for Asset Recovery (ICAR), le Basel Institute on Governance (http://www.baselgovernance.org), basé en Suisse, publie depuis avril 2012 un classement des pays selon les risques de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

Le centre de recherche effectue ses estimations en se basant sur les données de plusieurs institutions, notamment la Banque Mondiale, le Forum Economique Mondial, et le Groupe d'Action Financière (GAFI). Fort logiquement, on retrouve dans les dix premiers des Etats, sinon effondrés, du moins faillis (1), comme Haïti (7ème), l'Irak (5ème), ou le Mali (8ème). Un régime dur, l'Iran, fait également partie des dix premiers (2ème). Ce classement est donc à prendre avec des pincettes, vu le probable manque d'informations concernant l'Etat islamique. Pays destructuré et toujours en guerre, l'Afghanistan est premier. Et comme blanchiment d'argent et corruption vont également de pair, il est également l'Etat le plus mal classé selon l'index de corruption, effectué par le think tank allemand Transparency International (2).

Les Etats sont classés selon une échelle de 10 (plus fort risque) à 0 (plus faible risque). Le deuxième classement a été effectué récemment. Cette édition 2013 comporte 149 Etats. Ceux qui présentent le moins de risques sont la Norvège (149e/3.17), la Slovénie (148e/3.29), l'Estonie (147e/3.31), la Finlande (146e/3.74), la Suède (145e/3.75), et la Lituanie (144e/3.81). Pour plus de détails, Cf. http://www.baselgovernance.org/gov/aml/project-details/article/the-basel-institute-on-governance-publishes-the-2013-edition-of-the-basel-aml-index/?tx_ttnews%5BbackPid%5D=335&cHash=9a48ed7538


Classement des 10 premiers Etats les plus à risque (échelle de 10 à zéro)

1.Afghanistan 8.55

2.Iran 8.48

3.Cambodge 8.35

4.Tadjikistan 8.27

5.Irak 8.19

6.Guinée-Bissau 8.17

7.Haïti 8.09

8.Mali 7.95

9.Swaziland 7.90

10.Mozambique 7.90

 

(1) Voir notre note sur les Etats faillis dans la note suivante : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2011/09/25/failed-states-index.html

(2) Voir notre sur l'Indice de corruption dans la note suivante : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2012/12/05/index-de-corruption-2012.html

26/06/2013

Christiania

600px-Flag_of_Christiania.svg.pngNous avons eu l'occasion de visiter il y a quelques temps le célèbre quartier situé à l'est de Copenhague, dans le district de Christianhavn. Christiania fonctionne comme une communauté auto-gérée, véritable ville dans la ville, et comme le Festival Burning Man (au Nevada), est influencée par la pensée anarchiste. Les débuts de son histoire remonte au 26 septembre 1971 lorsqu'abandonné par un contingent militaire, le secteur fut investi par des hippies, squatteurs, journalistes et autres. La communauté a proliféré et aujourd'hui compte environ 1000 habitants. Si son statut n'est pas légal, l'Etat danois laisse toutefois faire, de peur probablement que le mouvement ne prenne de l'ampleur et ne dépasse les "frontières" de cet espace territorial. Des conflits avec les autorités ont d'ailleurs jalonné la vie de Christiania (1). Elle possède sa propre monnaie, sa propre marque de bières, nombreuses marques de vêtements et la vente de cannabis s'y effectue à l'air libre.

Les couleurs rouge et jaune du drapeau auraient été choisies, dit-on, car lorsque les squatteurs investirent le quartier, ils trouvèrent une grande quantité de peinture de ces couleurs-là. Les trois cercles représentent les trois "i" du nom Christiania.  

J. N, D. A

(1) http://web.archive.org/web/20120215015243/http://fotw.net/flags/dk-chris.html

19:17 Publié dans Drapeau | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christiania, danemark

10/06/2013

Welcome to the Punch

welcome to the punch,james mcavoy,mark strong,david morrissey,daniel mays,peter mulan,andrea riseborough,robert portal,eran creevyAncien braqueur professionnel, traqué en vain par la police anglaise, Jacob Sternwood (Mark Strong) est contraint de quitter sa planque islandaise et rentrer à Londres aider son fils, embarqué dans un coup foireux. L'occasion pour l'inspecteur de police Max Lewinsky (James McAvoy) de mettre enfin le grapin sur celui qui pourchasse depuis des lustres. Mais ce qui devait être un plan simple (la capture d'un malfrat) s'avère être bien plus compliqué que prévu, lorsque la politique s'en mêle. Au dépassement du paradigme obscolète bon/mauvais vient donc s'ajouter magouilles politiques et jeux de pouvoir. Les deux personnages complexes devront vraisemblablement coopérer bien malgré eux afin de survivre. A l'excellent casting (en plus de la confrontation McAvoy/Strong, signalons les présences d'Andrea Riseborough et de David Morrissey, vus respectivement dans Oblivion et la saison 3 de The Walking Dead), nous noterons une excellente bande-son et une belle mise en scène. Ce polar british ne transcende pas le genre mais demeure solide et bien ficelé.  Jihad Naoufal

Welcome to the punch (Eran Creevy, UK, 2013, 100 min).   Avec James McAvoy, Mark Strong, Andrea Riseborough, Peter Mulan, David Morrissey, Daniel Mays, Robert Portal.

09/06/2013

The Sopranos...

MV5BMTIxMjc4NTA2Nl5BMl5BanBnXkFtZTYwNTU2MzU5._V1_SX214_.jpg...primé à nouveau

La série culte (1999-2007), créée par David Chase (1) et produite par HBO vient d'être nommée par le Writers Guild of America meilleure série TV écrite de tous les temps. Sur une liste réduite à 101 séries, elle est donc première, devant Seinfeld, classée seconde. Des séries toujours en cours, Mad Men du studio AMC est la seule classée dans le Top 10, classée 7ème. Toujours en cours, les tout aussi excellentes Breaking Bad (AMC) et Game of Thrones (HBO) sont respectivement dans le Top 20 et 40ème (2). Se déroulant dans le New Jersey et centrée autour du mafieux local Tony Soprano (James Gandolfini) et de son entourage, la série brille par sa densité narrative et la multiplication des thèmes (sociaux, psychologiques, politiques..etc) qu'elle aborde. En plus de la récompense mentionnée plus haut, elle a raflé plus de 80 récompenses (dont 4 Golden Globes) et plus de 200 nominations (3).

Pour notre part, nous l'avons classé 8ème dans notre classement des 20 meilleures séries (difficile à établir), où les séries américaines, fort logiquement, tiennent haut le pavé (4). Y figure en numéro 1 la cultissime The Wire - produite par HBO, créée par David Simon (5) et considérée par nombreux critiques comme la meilleure série de tous les temps (6) - suivie de Breaking Bad et Game of Thrones. La première citée se termine cet été avec la suite de la 5ème et dernière saison, la seconde rempilant en 2014 pour une quatrième saison. J. N

THE SOPRANOS

(HBO, 1999-2007, 6 saisons, 86 épisodes)

Avec James Gandolfini, Lorraine Braco, Edie Falco, Michael Imperioli, Dominic Chianese, Tony Sirico, Steven Van Zandt.

 

(1) Voir sa fiche sur le lien suivant : 

http://www.imdb.com/name/nm0153740/?ref_=tt_ov_wr

(2) Cf. http://www.hurriyetdailynews.com/sopranos-chosen-the-best-written-series.aspx?pageID=238&nid=48190&NewsCatID=381

(3) Cf. http://www.imdb.com/title/tt0141842/awards?ref_=tt_awd

(4) Voir notre classement dans le lien suivant : 

http://www.imdb.com/list/_OpD2TM82aI/

(5) Créateur également des séries Generation Kill (2008) et Treme (2010 -   ), toutes deux produites par HBO.

(6) Cf. http://www.salon.com/2007/09/15/best_show/

04/06/2013

Abécédaire de la Ligue 1 - 2012/2013

abécédaire ligue 1 2012-2013Après 2011 et 2012, voici notre troisième abécédaire (qui fut difficile à mettre en place) d'une Ligue 1 marquée par le triomphe éclatant du Paris-Saint-Germain. Thématiques, joueurs, équipes, stats. Tout ce qu'il faut retenir d'une saison passionante.


Par Jihad Naoufal et Maroun Khair


A comme Attaque parisienne, la meilleure du championnat. Avec 69 buts inscrits, le club de la capitale fait légèrement moins bien que la saison passée (75).

comme moyenne de Buts, en hausse par rapport à 2011-2012 (2,52) et 2010-2011 (2,34). Elle atteint cette saison 2,57 buts/match. En progression donc mais toujours plus faible que la Bundesliga (2,93), la Liga (2,85), la Premier League (2,8), et la Série A (2,64).

C comme Carton réalisé par Valenciennes contre Lorient (6-1, 9ème journée). Le club nordiste est la seule formation à avoir inscrit 6 buts lors d'une rencontre cette saison.

D comme Défense parisienne, la meilleure de la saison (23 buts encaissés).

E comme Equipe-type de la saison votée lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Elle est la suivante : Sirigu (PSG) - Jallet (PSG), N’koulou (Marseille), Thiago Silva (PSG), Maxwell (PSG) - Valbuena (Marseille), Verratti (PSG), Matuidi (PSG), Payet (Lille) - Ibrahimovic (PSG), Aubameyang (Saint-Etienne).

F comme manque de Finition du côté de Marseille. L’OM s’est imposé 12 fois 1-0 et n’a marqué 3 buts qu’à deux reprises. Cela ne l’a pas empêché toutefois de finir second.

G comme Gardiens de but. Mandanda (Marseille), Ruffier (Saint-Etienne), Thuram (Troyes), Penneteau (Valenciennes), et Carrasso (Bordeaux) ont joué l'intégralité des 38 matchs de Ligue 1.

H comme Houleuse la 90ème minute des rencontres Bastia-Ajaccio (27e, 1-0), Lorient – Marseille (34e, 0-1) et Evian-PSG (34e, 0-1), synonyme de début de bagarre entre joueurs. Au final : 5 cartons rouges à Bastia, 2 à Lorient, 2 à Paris.

I comme Zlatan Ibrahimovic (PSG), meilleur buteur du championnat et élu meilleur joueur de la saison. L’attaquant suédois est le premier a marqué 30 buts depuis Jean-Pierre Papin (1989-1990).

J comme Jeu dur exercé par Rennes, équipe qui a reçu le plus de cartons rouges (10).

K comme Saber Khlifa dont le but contre Nice (36ème journée, 4-0) a été désigné lors des Trophées UNFP comme le plus beau de la saison. L’attaquant tunisien d’Evian a inscrit 13 buts en 25 matchs.

L comme Mickael Landreau, le gardien de but bastiais, joueur en activité qui totalise le plus grand nombre de matchs de Ligue 1 (587).

M comme Montpellier, grande déception de la saison. Le champion sortant n’a jamais été capable de défendre son titre. Orphelins de Giroud, meilleur buteur la saison passée (et parti à Arsenal) puis de Yanga-Mbiwa (parti au mercato d’hiver), apprenant que leur entraîneur René Girard ne sera pas conservé la saison prochaine, les Pailladins terminent le championnat en roue libre et finissent à une décevante 9ème place.

N comme N’koulou. Le défenseur de l'Olympique de Marseille est le joueur de champ qui a le plus joué cette saison (3403 minutes).

O comme Olympique de Marseille. Malgré un budget réduit à l'intersaison et un effectif limité, le club phocéen revient au sommet. Décevants l'an passé (10èmes au classement), les joueurs d’Elie Baup (intronisé cette saison) terminent 2èmes du classement et se qualifient directement pour la Champions League.

P comme 12 Passes décisives réussies par Mathieu Valbuena (Marseille) et Dimitri Payet (Lille), les deux meilleurs de la saison en la matière.

Q comme Qatar Sports Investments, le fonds d'investissement qui rachetait le PSG en mai 2011et qui après 2 ans réussit son pari. Paris remporte son premier titre de champion depuis 1994.

R comme Relégation de Brest, Troyes, et Nancy. Ils seront remplacés par Monaco (champion de Ligue 2), Nantes, et Guingamp.

S comme Salvatore Sirigu, le gardien italien du PSG. Très bon l’an passé, il a été brillant cette saison. Battant le record d’invincibilité de Bernard Lama (avec 948 minutes sans encaisser de but), il a grandement participé au sacre de son équipe.

T comme Transition permanente en tête de la Ligue 1. Paris est le 5ème champion en 5 ans  depuis les 7 titres de Lyon (2002-2008). Il faut également souligner 11 champions sur les 21 dernières saisons.

U comme Ultras parisiens qui en marge de la fête organisée le 13 mai au Trocadéro (sacre du PSG), ont décidé de tout gâcher. Affrontements avec forces de l’ordre (30 blessés), jets de fumigènes… Certains ne changent pas.

V comme Valenciennes-Lorient (4-4, 10ème journée), seule rencontre où deux équipes ont marqué chacune quatre buts.

W comme Daniel Wass, joueur le plus polyvalent de la Ligue 1. Le défenseur danois d’Evian a évolué à 4 postes différents (arrière gauche, arrière droit, ailier droit, ailier gauche). Il totalise 34 matchs (29 l’an passé).

X comme XXL la saison du PSG champion. Meilleure attaque, meilleure défense, meilleur buteur, meilleure joueur du championnat, meilleure différence de buts, plus grand nombre de victoires, plus petit nombre de défaites... Des stats exceptionnelles et un titre largement mérité.

Y comme Y a-t-il désormais une hiérarchie en Ligue 1 ? (pour reprendre notre question posée en 2011 (1). Un PSG disposant d’énormes moyens financiers et hégémonique cette année semble indiquer qu’il est le seul boss désormais. Les poursuivants (Marseille, Lyon, Saint-Etienne et les autres), irréguliers, n’ont jamais tenu la cadence. Reste à savoir si Marseille et Lyon, qui ont promis un meilleur recrutement la saison prochaine, et Monaco, promu en Ligue 1 et affichant de grosses ambitions (témoin les recrutements des stars Falcao, Moutinho, et James Rodriguez), parviendront à ramener la domination à quatre équipes.

Z comme Zéro buts encaissés par le PSG durant 23 matchs de Ligue 1, soit plus de la moitié de la saison. Record.


Classement Ligue 1 - 2012-2013

1.PSG 83 points - champion

2.Marseille 71 - champions league

3.Lyon 67 - tour préliminaire champions league

4.Nice 64 - europa league

5.Saint-Etienne 63 - europa league

6.Lille 62

7.Bordeaux 55 - europa league

8.Lorient 53

9.Montpellier 52

10.Toulouse 51

11.Valenciennes 48

12.Bastia 47

13.Rennes 46

14.Reims 43

15.Sochaux 41

16.Evian TG 40

17.Ajaccio 40

18.Nancy 38 - relégué

19.Troyes 37 - relégué

20.Brest 29 - relégué

(1) Voir notre abécédaire 2010-2011 dans le lien suivant : 

http://eklektik.hautetfort.com/archive/2011/05/14/abecedaire-de-la-ligue-1.html