compteur eklektik : Archives free website counter html
free website counter html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2019-06 | Page d'accueil | 2019-08 »

31/07/2019

En finir avec Netflix (ou du moins, rester nuancé)

séries tv,netflix,house of cards,the wire,breaking bad,the walking dead,mad men,deadwood,the sopranos,band of brothersA force d'avoir entendu dire que l'entreprise pionnière dans le secteur de la vidéo-à-la-demande proposait des séries TV (la première diffusée fut House of Cards en 2013) de meilleure qualité que les autres chaînes de TV américaines, il nous a semblé qu'une certaine mise au point était nécessaire. En effet, ce serait faire insulte à d'excellentes séries récentes ou anciennes qu'aucune série made in Netflix n'égale. Pour ne citer que ceux-là : The Wire, Big Love, Deadwood, The Sopranos, Band of Brothers, Six Feet Under, Westworld (HBO), Breaking Bad, The Walking Dead, Mad Men, Hell on Wheels (AMC), Black Sails (Starz)...etc. Comme ces chaînes ne proposent pas de séries à télécharger sur internet (et en intégralité, comme Netflix), elles sont moins accessibles que celles de Netflix qui a justement bâti sa puissance sur cette fonctionnalité révolutionnaire. Les aficionados exclusifs de Netflix n'ont en fait pas de panel assez large de séries regardées pour porter un jugement pertinent sur les productions Netflix et autre. 

Certes, celle-ci produit de la qualité mais pas nécessairement meilleure que ce que proposent d'autres chaînes (ou sites comme Amazon). De même, à force de produire des séries à tire-larigot, on finit par réaliser nombreuses séries assez moyennes (que nous ne listons pas ici). Enfin, au niveau innovation justement, force est de constater que nombreuses séries sont des adaptations de livres ou d'anciennes séries, ou encore, reprennent des thèmes déjà traités par les autres studios. Quelques exemples : 

Orange is the new black (2013-2019) : version soft et féminine de OZ (HBO, 1997-2003).

Ozark (2017- ) : quasi-copie conforme du cultissime Breaking Bad (AMC, 2008-2013). Le protagoniste principal ne fabrique pas de drogue mais blanchit tout simplement l'argent d'un cartel mexicain.

Godless (2017) : soit le western en série après Deadwood (HBO, 2004-2006), Hell on Wheels (AMC, 2011-2016) et, d'une certaine manière, Westworld (HBO, 2016- ).

Lost in Space (2018- ) : adaptation de la série des années 1960 qui porte le même nom.

The Crown (2016- ) : adaptation de The Queen (2006) et The Audience (2013), les deux films consacrés à Elizabeth II.

House of Cards (2013- en cours) : une vision (très)brutale du pouvoir politique, déjà vue dans Boss (Starz, 2011-2012).

Black Summer (2019- ) : pâle copie de The Walking Dead (AMC, 2010- )...

Altered Carbon (2018- ) : version série de Blade Runner.

The Society (2019- ) : version contemporaine de l'oeuvre de William Golding, Lord of the Flies (1968).

Mindhunter (2017- ) : adaptée d'un livre qui porte le même nom et traitant d'un thème déjà dans Silence of the Lambs (1993) et dans la série produite par Discovery, Manhunt: the Unabomber, diffusée quelques mois avant Mindhunter...

1983 (2018- ) : uchronie. Déjà fait avec The man in the high castle (Amazon, 2015- ).

The Haunting of Hill House (2018- ) : histoire de maison hantée...

Marco Polo (2014-2016) : biopic d'époque mélangeant réalité et fiction et qui n'est pas sans rappeler Da Vinci's Demons (Starz, 2013-2015). XIIIème siècle vs XVème.

Disjointed (2017-2018) : version sitcom de Weeds (Showtime, 2005-2012).

J.N

30/07/2019

Opinion

220px-Georg_Christoph_Lichtenberg2.jpg"Rien ne contribue davantage à la paix de l'âme que de n'avoir aucune opinion".

           Georg Christoph Lichtenberg (1742-1799)

29/07/2019

Classement des plus grands musées

classement des plus grands musées,musée du louvre,louvre,musée de l'ermitage,musée national de chine,metropolitan museum of art,new york,pékin,paris,russie,mexique,mexico,vatican,tokyo,japon,nankin,royaume-uni,angleterre,londres,chicago,musée de nankin,art institute of chicago,victoria and albert museum,musée national d'anthropologie de mexico,musées du vaticanA ce jeu-là, difficile de détrôner le Louvre, musée le plus prestigieux et visité de la planète. Ce classement des plus grands musées prend en compte la surface d'exposition et non pas la totalité de l'espace intérieur du bâtiment (généralement beaucoup plus grand). Les musées doivent contenir principalement des œuvres d'art. Sont donc exclus les musées d'histoire (si la dimension historique prime sur la collection d’œuvres), de sciences, d'histoire sociale...etc. Il est considéré que les grands musées sont ceux qui ont un espace d'exposition d'au moins 8000 m².

"Un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement ouverte au public, qui acquiert, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l'humanité et de son environnement à des fins d'études, d'éducation et de délectation". Statuts du Conseil international des musées, art. 2§.1

L'information la plus étonnante du TOP 10 est sans doute la 5ème position du Vatican. D'une superficie de 43.000 m², la surface d'exposition représente environ 10% du territoire du Vatican (0.439 km²). Ce TOP 10 comprend en fait 11 musées puisque Chicago et Nankin sont ex-aequo (26.000 m²) à la 10ème place. Entre parenthèses, la ville et l'année de création du musée : 

 

1. Musée du Louvre (Paris, 1793) - 72.735 m²

2. Musée de l'Ermitage (Saint-Pétersbourg, 1764) - 66.842

3. Musée national de Chine (Pékin, 1954) - 65.000

4. Metropolitan Museum of Art (New York, 1870) - 58.820

5. Musées du Vatican (Vatican, 1506) - 43.000

6. Musée national de Tokyo (Tokyo, 1872) - 38.000

7. Musée national d'anthropologie de Mexico (Mexico, 1964) - 33.000

8. Victoria and Albert Museum (Londres, 1852) - 30.000

9. Musée national de Corée (Séoul, 1945) - 27.090

10. Art Institute of Chicago (Chicago, 1879) - 26.000

10. ex-aequo - Musée de Nankin (Nankin, 1933) - 26.000

28/07/2019

Delaware

drapeau delaware,delaware,etat américain,thomas west,thomas west de la warr,premier etat américainPremier Etat des Etats-Unis (le premier à ratifier la Constitution le 7 décembre 1787), le Delaware en est également le 49ème par sa superficie (6452 km² ; capitale : Dover). Considéré comme un paradis fiscal en raison de ses lois favorables aux entreprises et de ses faibles taxes), il héberge 50% des entreprises américaines cotées en bourse à New York. Aussi bien, la baie, le fleuve et l'Etat de Delaware furent appelés ainsi en l'honneur de Thomas West (1577-1618), "baron De La Warr", gouverneur à vie de la Colonie de Virginie (plus au sud) en 1610. Etat esclavagiste à la base, le Delaware n'en a pas moins libéré 90% à l'aube de la Guerre de sécession (1861-1865). C'est ainsi qu'il décide de demeurer au sein de l'Union, en votant le 3 janvier 1861 de ne pas faire sécession. Il est le seul Etat esclavagiste au départ à ne pas avoir eu des régiments intégrant l'armée de la Confédération mais certains citoyens de l'Etat ont rejoint des régiments de la Virginie et du Maryland.

drapeau delaware,delaware,etat américain,thomas west,thomas west de la warr,premier etat américainAvec les drapeaux du Kentucky, du Wisconsin et du Maine, celui du Delaware fait partie de ces drapeaux d'Etats américains présentant deux personnages masculins debout, à la différence près que ces 3 autres drapeaux sont de couleur bleu foncé et que les personnages du drapeau du Kentucky (Daniel Boone et Henry Clay) se trouvent à l'intérieur du sceau alors que dans les 3 autres, ils se tiennent à gauche et à droite du sceau. Les couleurs ici rappellent celle de l'uniforme du général George Washington. Adopté le 17 janvier 1777, le blason - à l'intérieur du sceau - comporte trois bandes horizontales verte, blanche et bleue. Sur la bande verte (herbe), se tient un bœuf. Au dessus des bandes, une gerbe de blé et un épis. Tous ces symboles renvoient à la vocation agricole du Delaware. Au dessus du blason, le trois-mâts rappelle la façade maritime de l'Etat. Des deux côtés du blason, un soldat (droite) et un fermier (gauche). Sous le blason, est inscrite la devise de l'Etat (Liberty and Independence). Enfin, figure sous le blason la "fierté nationale". Adopté pour la première fois le 7 septembre 1787, le drapeau devient officiel le 24 juillet 1913. 

drapeau delaware,delaware,etat américain,thomas west,thomas west de la warr,premier etat américainComme pour d'autres drapeaux d'Etats américains, nous n'avons pas trouvé celui-ci terrible... En 2001, l'Association nord-américaine de Vexillologie (NAVA, basée à Boston) a effectué un sondage sur son site internet, demandant à ses membres et au public (20 pays concernés ; 29.000 votes individuels) de noter sur 10 les design de 72 drapeaux d'Etats et de provinces américains et canadiens. Alors que le Nouveau-Mexique (8.61) et le Texas (8.13) obtenaient les meilleures notant, finissant respectivement 1er et 2ème, le Delaware était classé 52ème (4.08). C'est quand mieux que le Wisconsin (65e, 3.16) et le Maine (60e, 3.39) - ces deux-là étant très similaires - ou encore la Virginie (54e) ou la Pennsylvanie. J. N

27/07/2019

Marxisme

Trotsky_Portrait.jpg"Le marxisme est l'expression consciente d'un processus inconscient."

             Trotsky

09:00 Publié dans Citation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : trotsky, marxisme

26/07/2019

Classement des villes comptant le plus de milliardaires

lee kun-hee,seo jung-jin,mukesh ambani,dustin moscowitz,jack dorsey,travis kalanick,brian armstrong,mark zuckerberg,larry page,george lucas,reid hoffman,peter thiel,laurence powell jobs,sergey brin,reed hastings,elon musk,larry ellison,ma huateng,hui ka yan,mikhail fridman,hinduja,roman abramovitch,leonard blavatnik,alicher ousmanov,heineken,rausing,colin huang,tsai eng-meng,xu hang,wang jialin,li ka-shing,lee shau kee,leonid mikhelson,vladimir lissine,alexei mordachov,vaguit alekperov,shenzhen,michael bloomberg,villes comptant le plus de milliardaires,new york,san francisco,mumbai,londres,moscou,shanghai,séoul,pékin,beijing,forbes,fortuneC'est bien connu désormais, tandis que les masses continuent de s'appauvrir, les riches n'ont jamais cessé de s'enrichir encore plus.

Parmi ceux-là, les milliardaires bien entendu. Le classement annuel du magazine Forbes (1) en comprend 2153 en 2019. Parmi eux, 551 vivent dans seulement 10 villes... Avoisinant 470 milliards de dollars, le cumul des fortunes des milliardaires vivant à New York (1ère ville en la matière) dépasse le PIB de la Norvège ou de l'Autriche. Il dépasse de même l'addition des PIB des 74 derniers Etats du classement des pays par PIB nominal (classement de 2018, effectué par le Fonds monétaire international).

Si les 3 premières villes de milliardaires (NY, Hong Kong, Moscou) ont également les cumuls des fortunes de leurs milliardaires les plus élevés. La logique ne vaut pas nécessairement pour les autres villes. C'est ainsi que Londres (5e, 226 M) a un cumul plus élevé que celui de Pékin (4e, 193.3 M) tandis que Shenzhen (8e, 190 M) et Mumbai (10e, 184 M) ont des cumuls plus élevés que San Francisco (7e, 109 M) ou Shanghai (6e, 110 M).

La présence dans le TOP 10 de 6 villes d'Asie du Sud-est témoigne de ce bouleversement de la hiérarchie économique mondiale dont les prémisses remontent à 20-30 ans.

TOP 10 des villes hébergeant le plus de milliardaires

1. New York (84) 

Valeur nette : 469.7 milliards de dollars/ On aimerait dire que c'est sans surprise que Big Apple se retrouve en première place. Mais en 2015, elle était dépassée par Moscou. Plus grande ville des Etats-Unis, hébergeant deux des plus grandes bourses du monde (Nasdaq, New York Stock Exchange), poumon économique du Nord-est américain, New York est par excellence une ville mondiale. Son résident le plus riche est Michael Bloomberg (médias, 55.5 milliards de dollars, 9ème fortune mondiale). Comme célèbres milliardaires new-yorkais, on retrouve Ralph Lauren (215e) et Leonard Lauder (Estée Lauder, 82e). A noter que les américains Jeff Bezos (première fortune mondiale), Steve Jobs (3ème) et Warren Buffet (4ème) ne vivent pas à New York...

2. Hong Kong (79)

Valeur nette : 355.5 M./ L'ancienne colonie britannique est une plaque tournante de la finance et de l'immobilier. Il n'est pas étonnant dès lors que 29 milliardaires résidant à Hong Kong considèrent l'immobilier comme la source principale de leur richesse. Parmi ceux-là, Li Ka-shing (31.7 M, 28ème fortune mondiale et 1ère à Hong Kong) et ses conglomérats. Faisant fortune dans l'immobilier, ce dernier est également un géant de la finance (ses avoirs représentent 11.5% de la bourse de Hong Kong. Le n° 2, Lee Shau Kee (29ème fortune mondiale), est le fondateur et actionnaire principal de Henderson Land Development, troisième plus grand promoteur immobilier de Hong Kong par capitalisation.

3. Moscou (71)

Valeur nette : 336.5 M./ 80% des milliardaires résidant en Russie vivent à Moscou. Figure parmi eux Leonid Mikhelson (24 M, PDG de la compagnie pétrolière russe Novatek), première fortune russe et 32ème fortune mondiale. La majorité des milliardaires de citoyenneté russe vit également en Russie. Sur les 40 premières fortunes russes, 31 habitent à Moscou dont les 6 premières. Hormis Mikhelson, figurent Vladimir Lissine (2e, sidérurgie), Vaguit Alekperov (3e, Lukoil), Alexei Mordachov (4e, sidérurgie), Gennady Timchenko (5e, énergie, infrastructure) et Vladimir Potanine (6e, sa holding Interros représente 1.4% du PIB russe). Ce dernier fut vice-premier ministre de Russie durant les années 1990 et faisait partie de ce qu'on appelait à l'époque les "7 banquiers" (2).

4. Pékin (61)

Valeur nette : 193.3 M./ La présence d'autant de milliardaires dans la capitale d'un Etat communiste témoigne à la fois des transformations socio-économiques rapides que vit Pékin et de l'irrésistible montée en puissance d'une économie qui n'est libérale que depuis le début des années 1980. Le pékinois le plus riche est Wang Jianlin (22.6 M, 36ème fortune mondiale), titan de l'immobilier et propriétaire du conglomérat Wanda Group. Il est propriétaire du plus grand nombre d’hôtel cinq étoiles et du plus grand nombre de salles de cinéma aux Etats-Unis et dans le monde. Symptôme de cette puissance économique, le Fortune Global 500 (3) vient d'indiquer que la Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis en nombre d'entreprises nationales présentes dans le TOP 500 mondial (129 contre 121). Parmi celles-ci, State Grid (électricité), Sinopec (gaz, pétrole) et CNPC (gas, pétrole) sont respectivement 2ème, 3ème et 4ème dans le Fortune Global et sont toutes basées à Pékin.

5. Londres (55)

Valeur nette : 226 M./ Le fameux cosmopolitisme de Londres s'étend également aux milliardaires. En effet, la ville des hôtels 5 étoiles compte 35 milliardaires de 23 pays (les 20 autres sont britanniques). La première fortune est de nationalité russo-israélienne. 7ème fortune de Russie et 79ème mondiale, Mikhail Fridman (15 M) est le cofondateur de la banque privée russe Alfa Bank en 1991. En termes de cosmopolitisme, Londres héberge les frères indiens Hinduja (65ème fortune mondiale, banque, pétrole), les héritiers néerlandais de Heineken, le russo-ouzbèke Alicher Ousmanov (sidérurgie, investissements), l'anglo-américano-ukrainien Leonard Blavatnik (fondateur de la société d'investissement Access Industries), des membres de la famille suédoise Rausing (fondatrice de l'entreprise d'emballage de produits alimentaires Tetra Pak) et l'oligarque russe Roman Abramovitch, propriétaire de Gazprom Neft et du club de football anglais, Chelsea FC.

6. Shanghai (45)

Valeur nette : 110.7 M./ Première ville de Chine tant au niveau démographique qu'économique, Shanghai est également le premier port mondial. Ce qui doit jouer dans l'attrait des milliardaires. En effet, plusieurs d'entre eux possèdent des compagnies de livraison de colis. TOP 1 : Colin Huang (13.5 M). Celui-ci est PDG de la compagnie de commerce en ligne Pinduoduo qu'il a fondée en 2015. Pour retrouver le n° 2, il faut descendre jusqu'à la 272ème place, avec Tsai Eng-Meng (une des plus grosses fortunes taïwanaises), PDG de Want Want China Holding Company, plus grand fabricant en Chine de gâteaux de riz et de lait aromatisé. En 3ème position (290ème mondial) : Xu Hang, fondateur de Mindray Medical International (basé à Shenzhen), un fournisseur d'équipements médicaux dont les produits se retrouvent dans 100.000 institutions médicales à travers le monde.

7. San Francisco (42)

Valeur nette : 109.2 M./ Cœur incontesté et incontestable de la révolution technologique américaine, ville américaine la plus chère et la plus prisée (connue également pour sa dimension progressiste et gay-friendly), San Francisco abrite un nombre conséquent de milliardaires. C'est un peu normal lorsque l'on sait qu'y ont été créées des compagnies pionnières dans leur domaine. En excluant la Silicon Valley (qui n'est pas tout à fait "dans" SA), la ville héberge - entre autres - les sièges sociaux de Twitter, Uber, GAP, Wells Fargo, Campari, Craigslist, imgur, Reddit, Pinterest, Bank of California, Visa, le club de basket (NBA) Golden State Warriors... TOP 1 : Dustin Moscowitz (11.1 M, 122ème mondial), cofondateur de Facebook. On retrouve à San Francisco d'autres cracks du net : Jack Dorsey (Twitter, 343e), Travis Kalanick (Uber, 298e), Brian Armstrong (Coinbase, 1717e).

Toute la région de la Baie de San Francisco (comprenant également les villes voisines) comprend 82 milliardaires. Parmi eux : Larry Ellison (Oracle Corporation, 7ème fortune mondiale), Marck Zuckerberg (Facebook, 8e), Larry Page et Sergey Brin (co-fondateurs de Google, respectivement 10e et 14e), Elon Musk (fondateur de SpaceX et co-fondateur de Paypal, 40e), Peter Thiel (co-fondateur de Paypal, 916e), Laurence Powell Jobs (Apple, 54e), Reed Hastings (Netflix, 504e), Reid Hoffman (LinkedIn, 1349e) ou encore George Lucas (325e).

8. Shenzhen (39)

Valeur nette : 190.5 M./ Développée réellement à partir du début des années 1980, Shenzhen comprend de nombreux gratte-ciels, le plus emblématique étant le Shun Hing Square (384 mètres de haut), achevé en 1996 et constituant à ce moment-là le bâtiment le plus haut de Chine. Depuis, il a été détrôné mais Shenzhen est désormais une des villes chinoises les plus dynamiques économiquement. TOP 1 : Ma Huateng (38.8 M, 20ème mondial), fondateur et PDG de Tencent, et première fortune de Chine. Symbole de la puissance économique de cette ville située à quelques encablures de Hong Kong, la Bourse de Shenzhen est la 3ème de Chine (après Hong Kong et Shanghai). Shenzhen abrite également les sièges sociaux de très grandes entreprises, comme TP-LINK (vente et fabrication de matériel réseau), Huawei (télécommunications) et DJI (leader mondial dans la fabrication de drones de loisir). Le créateur de ce dernier, Frank Wang, vit également à Shenzhen. Le n° 2 se nomme Hui Ka Yan, fondateur et président d'Evergrande Real Estate Group, deuxième promoteur immobilier de Chine.

9. Séoul (38)

Valeur nette : 99.9 M./ Spécialisée dans la haute technologie, cette mégapole abrite les sièges sociaux de nombreuses multinationales dont la plus emblématique, Samsung. Son président Lee Kun-hee (16.9 M) y réside et constitue la première fortune de Corée du Sud. Le n° 2 coréen (181ème mondial) se nomme Seo Jung-jin, co-fondateur et PDG de Celltrion, une compagnie biopharmaceutique qui développe des traitements contre les cancers et certaines maladies.

10. Mumbaï (37)

Valeur nette : 184.4 M./ Considérée comme le symbole de l'émergence économique de l'Inde, Mumbai produit 5% de son PIB, 25% de sa production industrielle, 40% du commerce maritime et 70% des mouvements de capitaux. La première ville indienne (12 millions d'habitants) héberge l'homme le plus riche du pays. Héritier du conglomérat Reliance Industries, Mukesh Ambani (50 M, 13ème mondial) a fait construire - en 2010 - une tour de 27 étages pour son usage personnel. Estimée à 1 milliard de dollars, celle-ci est le bâtiment le plus cher au monde.

...................................................

Enfin, hormis ceux cités plus haut, ne vivent pas dans ces 10 villes 3 autres milliardaires du TOP 10 du classement des milliardaires de Forbes. Il s'agit du français Bernard Arnault (2e, LVMH/Paris), du mexicain Carlos Slim (5e, télécommunications/Mexico) et de l'espagnol Amancio Ortega (6e, Zara/La Corogne).

 

J N - Sources internet : Forbes, Fortune, Bloomberg, Le Monde, Les Echos.

 

(1) Fondé en 1917 (siège social à New York), ce magazine est connu pour ses différents classements liés à l'argent (propriétés foncières, milliardaires, entreprises...etc).

(2) "Les 7 banquiers" (Semibankirchtchina en russe) fut un groupe de 7 oligarques russes qui jouèrent un rôle politique essentiel dans la vie politique et économique russe durant les années 1990, permettant à Boris Eltsine d'être réélu président en 1996. Le terme fut inventé par le journaliste russe Andrey Fadin dans un article publié dans Obtchaïa Gazeta le 14 novembre 1996. Les 6 autres "banquiers" étaient Boris Berezovski (†), Vladimir Goussinski, Mikhail Fridman, Mikhail Khodorkovski (emprisonné de 2003 à 2013), Alexandre Smolenski et Vladimir Vinogradov (†).

(3) Le Fortune Global 500 est un classement des 500 premières entreprises mondiales selon l'importance de leur chiffre d'affaires. Il est publié chaque année par le magazine américain Fortune. Consacré à l'économie, celui-ci fut créé en 1930 et est basé à New York.

25/07/2019

Eswatini

swaziland,eswatini,royaume-uni,swati,mswati iiiFait assez rare au XXIème siècle pour être cité, le Royaume du Swaziland (une monarchie absolue), en Afrique australe, a changé de nom le 18 avril 2018 pour l'anniversaire des 50 ans d'indépendance (acquise du Royaume-Uni le 6 septembre 1968). Après avoir annoncé ce changement, le roi Mswati III (né en 1968, au pouvoir depuis 1986) déclarait "nous étions le seul pays d'Afrique à avoir conservé son nom de l'époque coloniale. En effet, Swaziland était un nom hybride entre "swazi" (le groupe ethnique dominant, environ 70% de la population) et "land" (terre en anglais). Eswatini veut également dire "terre des Swazis (en langue swati). Sans façade maritime (voir carte ci-dessous) et d'une superficie de 17.363 km², l'Eswatini souffre de mal-développement, avec un taux de chômage de 34% et une espérance de vie moyenne de 52 ans (25% des adultes sont atteints du VIH/SIDA, record mondial). Au classement IDH, il est 144ème (sur 189 pays). Curiosité : c'est le seul pays d'Afrique a prendre parti pour Taïwan dans le conflit opposant celui-ci à la Chine.

swaziland,eswatini,royaume-uni,swati,mswati iiiBasé sur le drapeau militaire offert en 1941 par le roi Sobhuza II (1899-1982) au Swazi pionner Corps (lorsque ce régiment fut intégré à l'armée britannique) pour lui rappeler les traditions militaires de la nation, le drapeau actuel (proportions 2:3) est choisi le 25 avril 1967, enregistré par Londres le 30 octobre 1967, et devient officiel le 6 octobre 1968. Au centre du drapeau figure un bouclier Nguni (peuple d'Afrique australe comprenant les Swatis), noir et blanc. Ces deux couleurs symbolisent la coexistence pacifique entre Noirs et Blancs (ces derniers constituent 3% de la population). Le bouclier et les deux lances renvoient à la protection contre les pays ennemis. Le bâton au milieu est accompagné de plumes d'oiseaux (passereau et touraco). Figurant également sur le bouclier, ces plumes constituent les ornements royaux, appelés tinjobo. Le rouge représente la lutte pour l'indépendance et les batailles du passé, le jaune les richesses du pays (agriculture, ressources minières) et le bleu la paix et la stabilité. J. N

swaziland,eswatini,royaume-uni,swati,mswati iii,sobhuza ii,nguni,tinjobo

24/07/2019

Sites internet les plus visités

twitch,twitter,taobao,amazon,similarweb,traffic rank,sites internet les plus visités,Etats-Unis,alexa internet,google,facebook,youtube,xvideos,chine,russie,france,allemagne,Royaume-Uni,tencent QQ,baidu,wikipediaC'est sans surprise que dans le classement des sites internet les plus consultés, le moteur de recherche Google arrive en première position. Même constat pour Youtube (2e) et Facebook (3e). Ce classement est effectué par l'entreprise Alexa Internet (fondée en 1996, basée à San Francisco et rachetée par Amazon en 1999). Le site web de celle-ci est principalement connu pour fournir des statistiques sur le trafic du Web.

Appelé traffic rank, le classement d'Alexa est réalisé en fonction du nombre de visiteurs uniques et du nombre de pages vues par chaque visiteur. Le calcul de cette moyenne sur les trois derniers mois donne le "traffic rank". Toutes les extensions d'une adresse internet sont prises en compte et sont comptabilisés pour le même site. Si un site possède différentes extensions ou qui bénéficie d'adresses différentes qui toutes mènent à un seul site au contenu identique, ses visiteurs sont cumulés et comptabilisés pour le même site (pour plus de détails, se rendre sur la page d'explication d'Alexa).

Fort logiquement, les Etats-Unis ont 6 sites dans les 10 premiers. Les 4 autres reviennent à la Chine qui place Baidu (équivalent local de Google) en 4ème position et Tencent QQ (portail hébergeant le système de messagerie instantané le plus utilisé en Chine) en 6ème. Les inventeurs du net occupent 50% du TOP 20 (10), tandis que la Chine place 8 sites et la Russie - puissance en reconquête - 2 dont Vkontakte (16e), l'équivalent local de Facebook.

Twitter, Twitch, LinkedIn et eBay sont respectivement 23ème, 25ème, 26ème et 38ème. Il faut descendre jusqu'à la 33ème place pour retrouver le premier pays européen, le Royaume-Uni, avec Google UK. Viennent ensuite l'Allemagne (Google Germany, 41e) et la France (Xvideos, 46e). Force est de constater ici que le premier site visité en France est un site pornographique... Dans ce domaine c'est l'Américain PornHub qui est premier (25ème). Le classement des sites porno selon Alexa est variable selon les sources internet. Cette caractéristique (consulter le classement sur Alexa.com est payant...) couplée au fait qu'un autre site internet (similarweb.com) effectue également un classement des sites les plus visités nous enjoint donc à considérer une partie de ce classement avec des pincettes. Une chose est certaine, celui-ci est largement dominé par les Etats-Unis, suivis de la Chine. J. N

TOP 20 (au 17 janvier 2019)

1) Google (moteur de recherche/USA)

2) Youtube (streaming de vidéos/USA)

3) Facebook (réseautage social/USA)

4) Baidu (moteur de recherche/Chine)

5) Wikipedia (encyclopédie/USA)

6) Tencent QQ (portail Web/Chine)

7) Taobao (e-commerce/Chine)

8) Tmall (e-commerce/Chine)

9) Yahoo! (portail Web, médias/USA)

10) Amazon (e-commerce/USA)

11) Twitter (réseautage social/USA)

12) Sohu (portail Web/Chine)

13) Jingdong Mall (e-commerce/Chine)

14) Windows Live (logiciel en tant que service/USA)

15) Instagram (partage de photographies/USA)

16) Vkontakte (réseautage social/Russie)

17) Sina Weibo (réseautage social/Chine)

18) Reddit (microblog et divertissement/USA)

19) Sina Corp (portail Web et messagerie instantanée/Chine)

20) Yandex (services et produits internet/Russie)

21/07/2019

Devoir

Mark_Twain_by_Abdullah_Frères,_1867.jpg"Ne manquez jamais de faire chaque jour quelque chose dont vous n'avez aucune envie. C'est la règle d'or pour prendre l'habitude de faire son devoir sans souffrir".

      Mark Twain, En suivant l'équateur

18:51 Publié dans Citation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : devoir, mark twain

20/07/2019

Maine

761px-Flag_of_Maine.svg.pngEtat américain situé à l'extrême nord-est (voir carte ci-dessous), le Maine est le 39ème Etat américain de par sa superficie (86.542 km² ; capitale : Augusta) et le 23ème à avoir adhéré à l'Union (15 mars 1820). A la différence du drapeau du Wisconsin (le plus similaire à celui-ci), il n'y a pas d'année écrite en dessous du sceau au milieu ni de nom d'Etat inscrit au dessus. Le nom ici est intégré (au bas) au sceau.

Habité à l'origine par les peuples Wabanaki, Abenaki, Passamaquoddy et les Pentagouets (de langue algonquine), le Maine est d'abord conquis par le Français Samuel de Champlain en 1604. Les Anglais débarquent en 1607 puis créent en 1622 la Province du Maine. Au XVIIIème siècle, le territoire est marqué par des guerres entre peuples locaux (secondés par la France) et Anglais. Puis la Guerre de sept ans (1756-1763), marquée en Amérique du Nord par la défaite de la France contre l'Angleterre place le Maine dans le giron de cette dernière. Le Maine devient américain à l'issue de la Guerre d'indépendance américaine (1776-1783).

215px-Coat_of_arms_of_Maine.svg.pngAu centre du drapeau, figure donc le Sceau de l'Etat du Maine (adopté le 9 juin 1820), comportant un bouclier. A l'intérieur de celui-ci, une scène tranquille : un élan (animal officiel de l'Etat), se reposant, près d'un pin blanc (arbre officiel de l'Etat), sur champ bordé d'une étendue d'eau et de bois.

- au dessus du sceau : la devise de l'Etat Dirigo ("Je dirige"). Elle est due au fait que le Maine était le seul Etat qui tenait ses élections en septembre. Les politiciens gardaient un œil sur cette élection en vue d'une éventuelle tendance. Jusqu'au New Deal, les Républicains affirmaient : "As Main goes, the Nation goes".

- au dessus de la devise : l'étoile polaire. Considérée comme le guide des marins, elle a la même fonction ici, servant de guide pour les citoyens du Maine dont les efforts patriotiques devraient se diriger vers elle.

- à droite du sceau : un marin est penché sur une ancre.

- à gauche du sceau : un paysan tenant sa fourche.

Les deux hommes - comme les deux figurant sur le drapeau du Wisconsin - rappellent la dépendance du Maine à l'agriculture et à la mer. Le drapeau (proportion 26:33) fut officiellement adopté le 23 février 1909.

J. N

800px-Maine_in_United_States.svg.png