Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2007

Ballon de plomb 2007

d024d28ea98755753fd54083b496d51b.jpgLes Cahiers du Football ont publié samedi dernier dans leur numéro de novembre leur liste de nominés pour le Ballon de Plomb 2007. Les 11 nominés (ils étaient 15 l'année dernière) sont les suivants :

Fabien Barthez (Nantes/sans club actuellement), Stéphane Dalmat (Bordeaux/Sochaux), Mohamed Kallon (Monaco), Bonaventure Kalou (PSG/Lens/Al Jazira Abu Dhabi), Eric Cubillier (Nantes, Metz), Matt Moussilou (Nice/Saint-Etienne/Marseille), Johan Micoud (Bordeaux), Gerard (Monaco/Recreativo Huelva), Daniel Moreira (Rennes), Sammy Traoré (PSG/Auxerre), Damien Grégorini (Nancy).

Qui succèdera à Bernard Mendy ? Notre choix : 1.Kalou ; 2.Moreira ; 3.Dalmat.

18/11/2007

EURO 2008 : 2ème dénouement

Groupe A

4 équipes étaient en course et chacune jouaient encore 2 match (1 samedi, 1 mercredi). La Pologne, leader, n'a pas manqué son match et a battu la Belgique (2-0) grâce à 2 buts de son attaquant vedette Smolarek, et est qualifiée. Plus tôt dans la soirée, la Finlande avait rempli son contrat , en venant à bout de l'Azerbaïdjan (2-1). Le Portugal s'est imposé sur la plus petite des marques contre la faible Arménie (1-0) et devrait rejoindre mercredi la Pologne. La Finlande doit gagner mercredi au Portugal pour se qualifier. Compliqué. Serbie-Kazakhstan a été reporté pour cause de neige et Serbie-Pologne (mercredi) ne sera plus décisif.     Classement : 1.Pologne 27 ; 2.Portugal 26 ; 3.Finlande 23 ; 4.Serbie 20.....

Groupe C

1ef73a05c2d1e0614037822ec7354a3a.jpgLa Grèce étant déja qualifiée, Norvège et Turquie devaient en découdre ce soir à Oslo, pour le 2ème ticket. Alors qu'il reste encore 1 match pour chaque équipe mercredi prochain (Malte-Norvège et Turquie-Hongrie), la Norvège possédait 2 points d'avance sur son rival et pouvait se contenter d'un nul. Sauf que la Turquie ne l'entendait pas de cette oreille et s'est imposée (2-1). C'est désormais elle qui est la mieux placée pour se qualifier à l'Euro. Tranquilement, la Grèce a battu Malte (5-0).   Classement : 1.Grèce 28 ; 2.Turquie 21 ; 3.Norvège 20 ; 4.Bosnie 13.....

Groupe D

Allemagne et République Tchèque déja qualifées. Pour la forme, Allemagne-Chypre (4-0), République Tchèque-Slovaquie (3-1), Pays de Galles-Irlande (2-2).    Classement : 1.Allemagne 26 ; 2.Rép. Tchèque 26 ; 3.Irlande 17 ; 4.Slovaquie 16.....

Groupe E

7780b07b04bc02741468e2f9268774ef.jpgL'Angleterre, que l'on avait enterrée trop vite, peut remercier Israël, vainqueur de la Russie (2-1). Etonnants russes qui avaient justement battu l'Angleterre (2-1) en octobre dernier et à qui on promettait déja le graal. Ils sont toujours à 2 points des Anglais qui eux, joueront la Croatie à domicile mercredi prochain. Si les Russes battent Andorre (logiquement), un match nul devrait suffire à l'Angleterre pour se qualifier (elle a battu la Russie 3-0 chez elle). Une Croatie, qualifiée suite à la défaite russe en Israël et très probablement démobilisée puisque Macédoine-Croatie se jouait ce soir après Israël-Russie. Résultat : victoire étonnante de la Macédoine  (2-0).    Classement : 1.Croatie 26 ; 2.Angleterre 23 ; 3.Russie 21 ; 4.Israël 20.....

Groupe F

f2b11358d62813e16797bba31432c314.jpgAvantage ce soir à la Suède (23 points) et l'Espagne (22). Suivent le Danemark (17) et l'Irlande du Nord (17). Les 4 équipes en découdaient ce soir. L'Irlande du Nord a battu le Danemark (2-1) et l'Espagne a étrillé la Suède (3-0). Exit donc le Danemark. L'Espagne est donc qualifiée. Les nord-irlandais reviennent à 3 points des Suédois mais ces derniers devraient s'en sortir. Les deux derniers matchs sont Suède-Lettonie et Espagne-Irlande du Nord. Autre match : Lettonie-Liechtenstein 4-1.    Classement : 1.Espagne 25 ; 2.Suède 23 ; 3.Irlande du Nord 20 ; 4.Danemark 17 ; 5.Lettonie 12.....

Groupe G

La Roumanie, déja qualifiée, s'est inclinée en Bulgarie (1-0). Les Pays-Bas ont également gagné (1-0) face au Luxembourg et sont qualifiés. Bulgarie et Pays-Bas jouent encore 1 match mercredi mais 4 points les séparent. Dans un match sans enjeu, le Belarus s'est imposé en Albanie (4-2).    Classement : 1.Roumanie 26 ; 2.Pays-Bas 26 ; 3.Bulgarie 22 ; 4.Slovénie 11.....

Les équipes déja qualifiées :

Autriche et Suisse (hôtes du tournoi), Allemagne, République Tchèque, Italie, Pologne, France, Espagne, Roumanie, Pays-Bas, Croatie, Grèce.

17/11/2007

EURO 2008 : 1er dénouement

88e516d7589f0a725f7871820f2a0119.jpgUkraine-France de mercredi comptera finalement pour du beurre puisque l'Italie est allée gagner en Ecosse (2-1) (comme nous l'avions prévu dans une note du 18.10.07). L'Ecosse est donc éliminée. L'Italie et la France sont qualifiées et les matchs de mercredi ne serviront à rien, sauf à determiner qui sera premier du groupe (sans importance). La France jouera donc l'Ukraine (qui s'est inclinée ce soir face à la Lituanie) et l'Italie jouera les Féroé. Autant dire que les 2 seront démobilisés. Les Ecossais ont très mal débuté leur match, encaissant un but de l'intenable Luca Toni après 1 minute de jeu seulement. Face à des transalpins qui ont joué très haut d'entrée de jeu, les hommes d'Alex McLeish ont effectué une 1ère mi-temps calamiteuse, une pluie battante et un terrain gorgé d'eau n'aidant pas. De retour des vestiaires, la hargne écossaise se remettait en marche et était récompensée par un but du capitaine Ferguson (en position de hors-jeu) après une faute de main de Buffon. L'Italie commençait dès lors à douter et l'Ecosse à prendre l'ascendant mais McCulloch ratait l'immanquable (81e). Une nouvelle erreur grossière de l'arbitre permettrait à l'Italie d'obtenir un coup-franc côté droit alors que la faute était italienne. Pirlo déposait le ballon sur la tête de Panucci qui décroisait superbement sa tête. On jouait la 91ème minute. Raymond Domenech se sera déplacé pour rien en Lituanie.

693739888b86f145730babc3ee24decd.jpgButs : B. Ferguson (65e) pour l'Ecosse ; Toni (2e), Panucci (91e) pour l'Italie.

Avertissements : Naysmith (34e), McCulloch (44e) pour l'Ecosse ; Toni (45e) pour l'Italie.

Ecosse : Gordon - Hutton, Weir, McManus, Naysmith - B. Ferguson (cap.), Hartley, Fletcher - Brown (Miller, 74e), McCulloch (Boyd, 90e) - McFadden.

Italie : Buffon - Panucci, Cannavaro (cap.), Barzagli, Zambrotta - Gattuso (De Rossi, 87e), Pirlo, Ambrosini - Camoranesi (Chiellini, 83e), Toni, Di Natale (Aquinta, 68e).

Autre match :

Lituanie - Ukraine 2-0 : Savenas (41e), Danilevicius (67e).

 

Classement :

1.Italie 27 points (11 matchs)

2.France 25 (11)

3.Ecosse 24 (12)

4.Ukraine 16 (11)

5.Lituanie 13 (11)

6.Géorgie 10 (11)

7.Iles Féroé 0 (11)

28/05/2007

Ligue 1 - 38ème journée

14648409972403fb1d7cd3f3ba437ed0.jpgToulouse qualifié pour le tour préliminaire de la Champions league

Comme qui dirait, "que d'émotions" pour cette 38ème et dernière journée de Ligue 1. Unique enjeu : la 3ème place, synonyme de ticket pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. 4 équipes pouvaient espérer accrocher le sésame : Lens (3ème), Bordeaux (4ème) , Rennes (5ème) et Toulouse (7ème). Vainqueur de Bordeaux (3-1), grâce à un hatrick du suédois Elmander, les Toulousains ont piqué la 3ème place à Lens, humilié à Troyes (3-0). Tant pis pour les Lensois, 3èmes avant cette journée et 26 fois sur le podium cette saison. Mais voilà, depuis sa victoire à Marseille (1-0) le 4 mars dernier (27ème journée), Lens s'est incliné à 6 reprises, ne prenant que 9 points sur 33 possibles (en 11 matchs). Résultat : une médiocre 5ème place, au vu de sa saison et une qualification pour... l'Intertoto. 

Lens hors course dès la mi-temps à Troyes (but de Danic et expulsion du défenseur Ramos), les 3 autres équipes citées, restaient en course. Toulouse (6ème) et Bordeaux (4ème) s'affontaient justement, au Stadium. Les Girondins ont espéré durant 20 minutes, du but de Wendel (17e, un coup-franc anodin qui surprenait Douchez) jusqu'à l'égalisation de Elmander (37e). Mais le Suédois était dans un grand jour et marquait 2 fois après la pause. Pendant ce temps, Rennes menait 1-0 à Lille et était seul 3ème. Mais une égalisation de Fauvergue dans les arrêts de jeu (une tête sur un coup-franc de Obraniak) ruinait les espoirs bretons. Toulouse peut donc remercier les supporters nantais qui avaient envahi le terrain lors de Nantes - Toulouse. Le match, arrêté à la 85ème journée (37ème journée) fut donné gagnant à Toulouse (sur tapis vert). Il y a deux semaines, Toulouse ne se voyait pas accrocher la 3ème place, même dans ses rêves les plus fous.

Lyon termine tranquilement (3-1 contre Nantes, déja relégué). Idem pour Marseille contre un autre relégué, Sedan (1-0), grâce à un joli but de Nasri (frappe à l'entrée de la surface après avoir crocheté 2 fois un défenseur). Dans cette rencontre, le défenseur argentin Civelli a été expulsé pour un tacle assassin sur Amalfitano. Pujol, côté sedanais, l'a également rejoint aux vestiaires pour avoir provoqué un début de bagarre après son geste. Auteurs d'une bonne deuxième partie de championnat, Auxerre (8ème) et Monaco (9ème) sont passés dans la première partie du classement. L'équipe de la principauté gagne 4 places, symbole d'un championnat qui aura été incertain jusqu'au bout et où les écarts auront toujours été serrés : c'est ainsi que de Toulouse, 3ème (58 points) à Paris, 15ème (48 points), il n'y a que 10 points, alors que dans le ventre mou du classement, 4 équipes (Saint-Etienne, Le Mans, Nancy, Lorient) possèdent le même nombre de points (49). Dans le haut du classement, 4 autres clubs (Rennes, Lens, Bordeaux, Sochaux) possèdent également le même nombre de points (57). Des chiffres qui en disent long sur le faible niveau de la Ligue 1. En Italie et en Allemagne (championnat à 34 journées), les 4 premiers du classement possèdent plus de 60 points. En Espagne, 4 équipes sont dans la même situation alors qu'il reste deux journées de championnat. En Angleterre, les 5 premiers sont au dessus de la barre des 60 points. En France, le 3ème, Toulouse, possède 58 points. Si la Ligue 1 n'est pas un championnat à deux vitesses, il n'empêche que son nivellement continue à s'opérer par le bas et non par le haut, témoin les performances des clubs français en coupes d'Europe...

Samedi 26 mai :

Lyon (1) - Nantes (20) 3-1 : Malouda (21e, 66e), Benzema (84e) ; Diallo (51e).

Marseille (2) - Sedan (19) 1-0 : Nasri (60e).

Troyes (18) - Lens (3) 3-0 : Danic (8e), Matuidi (55e), Lachuer (57e).

Toulouse (6) - Bordeaux (4) 3-1 : Elmander (37e, 49e, 71e) ; Wendel (17e).

Lille (10) - Rennes (5) 1-1 : Fauvergue (90e+5) ; Utaka (74e).

Sochaux (7) - Saint-Etienne (9) 1-0 : Le Tallec (18e).

Valenciennes (16) - Auxerre (8) 1-3 : Bratu (80e) ; Niculae (18e), Kahlenberg (20e), Lejeune (90e+5).

Monaco (13) - Nancy (11) 2-0 : Koller (9e), Piquionne (57e).

Lorient (12) - PSG (15) 0-1 : Pauleta (55e)

Nice (17) - Le Mans (14) 3-3 : Bellion (33e s.p, 54e), Vahirua (44e) ; Romaric (35e), Is. Bangoura (60e), Matsui (65e).

Classement : 1.Lyon 81 ; 2.Marseille 64 ; 3.Toulouse 58 ; 4.Rennes 57 (+8) ; 5.Lens 57 (+6) ; 6.Bordeaux 57 (+4) ; 7.Sochaux 57 (-2) ; 8.Auxerre 54 ; 9.Monaco 51 ; 10.Lille 50 ; 11.Saint-Etienne 49 (+2) ; 12.Le Mans 49 (-1) ; 13.Nancy 49 (-7) ; 14.Lorient 49 (-7) ; 15.PSG 48 ; 16.Nice 43 (-6) ; 17.Valenciennes 43 (-12) ; 18.Troyes 39 ; 19.Sedan 35 ; 20.Nantes 34.

Buteurs : 1.Pauleta (PSG) 15 buts ; 2.Savidan (Valenciennes) 13 ; 3.Niang (Marseille), Grafite (Le Mans), Is. Bangoura (Le Mans) 12 ; 6.Fred (Lyon), Elmander (Toulouse), Dindane (Lens), Utaka (Rennes) 11 ; 10.Juninho (Lyon), Malouda (Lyon), Gomis (Saint-Etienne), Pujol (Sedan), Se. Keita (Lens), Jelen (Auxerre) 10.

 

24/05/2007

Finale Champions League

101c332a5121343367ca16ccb2707629.jpg

Milan a sa revanche 

Pour sa 11ème finale de Champions League, Milan a remporté sa 7ème couronne, en battant logiquement Liverpool (2-1). Comme prévu, les Milanais ont pris leur revanche contre l'équipe qui les avait battu lors de la finale de 2005. Le douloureux souvenir est à moitié effacé : Liverpool était mené 3-0 à la pause, avant de revenir contre toute attente à 3-3 puis de s'imposer aux tirs aux buts. Mais ce soir, Milan, fort de son expérience et de son inamovible puissance au milieu de terrain (Seedorf, Gattuso, Pirlo, pour ne citer qu'eux) a eu raison d'un adversaire qu'il a très largement dominé sur le plan physique, la clé du match. Une défense ultra-robuste a complètement asphyxié les velléités offensives adverses sur les côtés, où les "masses" Jankulovski (à gauche) et Oddo (à droite) n'ont jamais laissé passer Zenden et Pennant. Si Seedorf n'a pas affiché son rendement habituel (plus ou moins transparent), c'est l'excellent Pirlo qui a fait une première fois la différence. Son coup-franc direct était dévié de la poitrine par le renard des surfaces, Inzaghi (préféré à Gilardino). Coup au moral pour Liverpool, qui encaissait ce but juste avant la pause. En seconde mi-temps, les hommes de Raphael Benitez assiégaient le camp adverse mais la domination était stérile. Toutefois, Gerrard profitait d'un contre-favorable sur Nesta pour venir défier Dida d'un tir croisé, mais le gardien brésilien effectuait un arrêt décisif, synonyme de tournant du match (63e). Car sur contre-attaque, Kaka' lançait au millimètre Inzaghi, qui effacait d'un crochet Reina avant de marquer dans le but vide (82e). K.O pour Liverpool qui revenait quand même dans la partie grâce à Kuyt. L'attaquant batave marquait de la tête sur corner, profitant d'une rare inadvertance de la défense lombarde. Mais on jouait la dernière minute et ce but ressemblait plus à un baroud d'honneur. Milan pouvait savourer sa victoire, la 5ème pour Paolo Maldini en finale de Ligue des Champions (sur 8 finales disputées...).

AC MILAN - LIVERPOOL FC 2-1 

Stade Spyros Louys - 63.500 spectateurs

Buts : Inzaghi (45e, 82e) ; Kuyt (88e).

Avertissements : Gattuso (40e), Jankulovski (54e) pour Milan ; Mascherano (58e), Carragher (60e) pour Liverpool.

AC Milan : Dida - Oddo, Nesta, Maldini (cap.), Jankulovski (Kaladze, 79e) - Gattuso, Ambrosini, Pirlo - Seedorf (Favalli, (90e+1), Kaka' - Inzaghi (Gilardino, 88e).

Liverpool FC : Reina - Finnan (Arbeloa, 87e), Carragher, Agger, Riise - Pennant, Alonso, Gerrard (cap.), Mascherano (Crouch, 77e), Zenden (Kewell, 58e) - Kuyt.

21/05/2007

Ligue 1 - 37ème journée

medium_marseille_-_ste.2.jpg

Marseille accroche la Champions league 

Principale info de la soirée, Marseille sera en Champions league la saison prochaine. L'OM est parvenu donc à ce qu'il n'avait pas été capable de réaliser les 2 dernières saisons. Après la déception de la finale de Coupe de France perdue la semaine dernière contre Sochaux, une interrogation persistait, concernant l'état de motivation des troupes. Ribery, Nasri et les autres ont donc relévé la tête, en s'imposant à Saint-Etienne (2-1), où ils n'avaient plus gagné depuis la saison 92-93 (2-0, buts de Völler et Desailly). Efficace ces derniers temps, Cissé avait ouvert le score d'une frappe splendide des 18 mètres dans la lucarne opposée. En face, Feindouno répondait presque de la même manière. Frappe des 18 m., mais dans l'autre lucarne. L'OM la veut cette Champions league - sa magnifique fin de saison en atteste - et Pagis offrait au remplaçant Valbuena son premier but en Ligue 1. Cette victoire, conjuguée aux matchs nuls de Bordeaux (au Mans) et Lens (contre Nice) est donc synonyme de qualification directe (4 points séparent Marseille des poursuivants). Samedi prochain, contre Sedan, les Olympiens se contenteront de faire plaisir à leur public.

Un autre finaliste de la Coupe de France (vainqueur celui-ci), Sochaux, était quant à lui bel et bien démobilisé. Les Doubistes ont pris 5 buts à Nancy (5-2) qui remonte au classement depuis plusieurs journées et peut espérer accrocher l'Intertoto. Rennes finit fort également et grâce à sa nette victoire contre Lorient (4-1), n'est plus qu'à 1 point de Lens et Bordeaux (56 points). La lutte pour le tour préliminaire de la Champions league sera très chaude lors de la dernière journée. Avec ces 3 équipes citées, Toulouse peut également postuler à cette place. Si les 3 points sur tapis vert nantais sont lui étaient attribués (la décision sera prise jeudi), les joueursd'Elie Baup auraient 55 points. A Nantes justement, le match était sans enjeu pour les locaux, déja relégués. On pouvait voir dans les tribunes des banderoles affichant "Dassault [actionnaire principal du club] dégage". Alors que les score était 0-0 et qu'il restait 5 minutes à jouer, les supporters ont envahi la pelouse. La victoire devrait être donc attribuée dans les prochains jours à Toulouse (sur tapis vert, 0-3). Côté nantais, la saison aura été une totale désilusion jusqu'au bout.  La défaite de Troyes à Paris (1-2), conjuguée aux matchs nuls de Valenciennes et Nice, envoie officiellement les Aubois en Ligue 2. Grâce à un nouveau but décisif du jeune polonais Jelen (10 buts cette saison, il devrait exploser l'an prochain), Auxerre a eu raison de Lille (2-1) et remonte à la 8ème place. L'emblématique Fabien Cool a fait ses adieux au public de l'Abbé-Deschamps. Il raccrochera les crampons au terme de cette saison. Lyon, sacré depuis longtemps, s'est incliné à Monaco (1-0).

Dimanche, lors de la soirée de la remise des Oscars du football, le lyonnais Florent Malouda a été élu meilleur joueur de la saison. il succède à son coéquipier Juninho. La perle marseillaise Samir Nasri remporte la palme de meilleur espoir. Gérard Houllier a été élu meilleur entraîneur. Par ailleurs, l'équipe-type de la saison est la suivante : Teddy Richert (Sochaux, meilleur gardien) - Bakary Sagna (Auxerre), Hilton (Lens), Cris (Lyon), Abidal (Lyon) - K. Keita (Lille), Nasri (Marseille), Sey. Keita (Lens), Malouda (Lyon) - Savidan (Valenciennes), Elmander (Toulouse).

Samedi 19 mai :

Monaco - Lyon 1-0 : Menez (58e).

Nancy - Sochaux 5-2 : Fortuné (20e, 80e), Puygrenier (32e), B. Gavanon (68e), Sauget (90e+1) ; Birsa (45e), Dagano (89e).

Nantes - Toulouse 0-0 : le match a été arrêté à la 85ème minute (envahissement de la pelouse) et devrait être donné gagné à Toulouse sur tapis vert.

Saint-Etienne - Marseille 1-2 : Feindouno (69e) ; D. Cissé (55e), Valbuena (86e).

Sedan - Valenciennes 1-1 : Hassli (49e) ; Job (63e).

PSG - Troyes 2-1 : Pauleta (70e s.p, 77e) ; Nivet (23e).

Lens - Nice 0-0

Le Mans - Bordeaux 1-1 : Grafite (59e) ; Perea (68e).

Auxerre - Lille 2-1 : Kahlenberg (15e), Jelen (79e) ; K. Keita (29e).

Rennes - Lorient 4-1 : Melchiot (2e), Br. Cheyrou (51e), Utaka (78e), Jeunechamp (88e) ; Ewolo (23e).

Classement : 1.Lyon 78 ; 2.Marseille 61 ; 3.Lens 57 (+9) ; 4.Bordeaux 57 (+6) ; 5.Rennes 56 ; 6.Sochaux 54 ; 7.Toulouse 52* ; 8.Auxerre 51 ; 9.Saint-Etienne 49 (+3) ; 10.Lille 49 (+2) ; 11.Nancy 49 (-5) ; 12.Lorient 49 (-6) ; 13.Monaco 48 (+5) ; 14.Le Mans 48 (-1) ; 15.PSG 45 ; 16.Valenciennes 43 ; 17.Nice 42 ; 18.Troyes 36 ; 19.Sedan 35 ; 20.Nantes 34*.

Buteurs : Pauleta (PSG) 14 buts ; Savidan (Valenciennes) 13 ; Niang (Marseille), Grafite (Le Mans) 12.

17/05/2007

Finale Coupe de l'UEFA

medium_070516220904.rfdjvozi0b.jpg

Séville conserve son titre

Dans cette finale 100% espagnole, Séville a donc preservé son titre, en venant à bout de l'Espanol Barcelone lors de la séance des tirs aux buts. Les Andalous réalisent un exploit rare puisque c'est la deuxième fois dans l'histoire du football qu'une équipe remporte deux années de suite la Coupe de l'UEFA. Le Real Madrid est la seule équipe qui l'avait réalisé (1985, 1986). Cette finale qui opposait 2 équipes ultra-offensives a tenu ses promesses : 4 buts marqués et un suspense intense puisque l'Espanol, impressionnant de courage et de combativité, égalisait à 5 minutes de la fin de la seconde prolongation, face à une équipe sévillane qui évoluait à 11 contre 10 depuis l'expulsion du milieu catalan Moises à la 68ème minute (2 avertissements), et qui aurait pu (dû) inscrire un 3ème but et enfoncer le clou lors de la 2ème prolongation. Mais trop de suffisance de la part des attaquants  et un brin d'arrogance, rappelaient qu'un match de football n'est terminé qu'au coup de sifflet final. Un dernier et désespéré rush de l'Espanol permettait au brésilien Jonatas (entré en cours de jeu) de tromper Palop d'une frappe chirurgicale des 20 mètres. A la combativité, l'Espanol l'emportait largement, mais pas aux tirs aux buts. Palop, qui avait déja sauvé son équipe en 2ème mi-temps sur des frappes de Riera et Tamudo mais également en 8ème de finale contre le Shakhtior Donetsk (il égalise pour son équipe dans les arrêts de jeu, en marquant de la tête sur corner), stoppait 3 tentatives adverses et permettrait à son équipe de conserver la Coupe, qu'elle n'aura a priori pas à défendre l'année prochaine (à moins de finir 3ème des poules de qualification de la champions league), puisque Séville va se qualifier pour la Champions League.

Que s'était-il passé auparavant ? L'Espanol, jouait mieux, plus entreprenant et plus incisif. En face, Séville manquait de fraîcheur, et son jeu de limpidité. Mais sur un contre assassin, Adriano, lancé par le gardien Palop suite à un corner de l'Espanol, parcourait 50 mètres avant de venir tromper Iraizoz de l'intérieur de pied droit (il est gaucher). Piqué au vif, l'Espanol réagissait et revenait grâce à un autre gaucher qui marquait du pied droit. L'ancien bordelais Riera trompait Palop des 18 mètres d'une frappe déviée par Daniel Alves. On aura pas beaucoup vu ce soir le feu follet brésilien, bien pris dans son couloir par Riera justement. La deuxième mi-temps était catalane jusqu'à l'expulsion de Moises. La roue tournait et Jesus Navas offrait un caviar à Kanoute qui pensait donner la victoire à son équipe. Mais l'Espanol, qui méritait mieux que ça, égalisait contre toute attente. Hélas, ses joueurs étaient cuits et les tirs aux buts leurs étaient fatals. Coup de chapeau au FC Séville (l'exploit est rare). Les coéquipiers de Julien Escudé (suspendu pour cette finale) peuvent encore remporter la Liga (ils sont à 2 points du Real et de Barcelone, à 4 journées de la fin) et la Coupe d'Espagne (finale le 21 juin contre Getafe). C'est la seule équipe européenne qui peut encore remporter 3 trophés cette saison.

FC Séville (Esp) - Espanol Barcelone (Esp) 2-2 a.p (3-1 t.a.b)

Buts : Adriano (18e), Kanoute (105e) ; Riera (27e), Jonatas (115e).

Tirs aux buts : Kanoute, Dragutinovic, Alves (manqué), Puerta ; Luis Garcia (manqué), Pandiani, Jonatas (manqué), Torrejon (manqué).

Avertissements : Fabiano (63e), Kanoute (82e) pour Séville ; Moises (12e, 68e) pour Espanol. 

Expulsion : Moises (68e) pour Espanol.

Séville : Palop - Daniel Alves, Javi Navarro (cap.), Dragutinovic, Puerta - Marti, Poulsen, Adriano (Renato, 76e) - Maresca (Jesus Navas, 46e) - Kanoute, Fabiano (Kerzhakov, 64e).

Espanol : Iraizoz - Zabaleta, Jarque, Torrejon, David Garcia - Rufete (Pandiani, 56e), Moises, Riera - De la Pena (Jonatas, 87e) - Tamudo (cap.) (Lacruz, 72e), Luis Garcia.

Palmarès : 2006 : FC Séville (4-0 contre Middlesbrough) ; 2005 : CSKA Moscou (3-1, Sporting Lisbonne) ;  2004 : Valence (2-0, Marseille) ; 2003 : FC Porto (3-2 a.p, Celtic Glasgow) ; 2002 : Feyenoord Rotterdam (3-2, Borussia Dortmund) ; 2001 : Liverpool (5-4 a.p, Alaves) ; 2000 : Galatassaray (0-0, t.a.b, Arsenal).

13/05/2007

Finale Coupe de France

medium_754939225.jpg

 70 ans après son dernier et unique sacre en Coupe de France, Sochaux remporte sa 2ème Coupe, en réalisant l'exploit de battre Marseille, plus fort sur le papier, lors d'une rencontre intense en rebondissements. Les Doubistes, vaillants, sont deux fois revenus au score, après deux buts de la tête marqués par Djibril Cissé. Très citiqué, celui-ci a fait taire ses détracteurs mais cela n'a pas suffi à donner la victoire à son équipe. Une revanche pour Alain Perrin, l'entraîneur sochalien, ancien coach de l'OM (2002-2004). Sochaux a également remporté en lever de rideau de ce match, la finale de la Coupe Gambardella (contre Auxerre) sur le même score d'ailleurs (2-2 puis 5-4 aux tirs aux buts). Une seule équipe avait jusqu'ici remporté ces deux coupes la même année, Saint-Etienne en 1970. Comme en 2004, où Sochaux avait battu Nantes aux tirs aux buts en finale de Coupe de la ligue, Teddy Richert a une nouvelle fois été décisif, en stoppant les tirs de Maoulida et Zubar. En face, Carrasso n'a pu "que stopper la tentative de Jeremy Bréchet". Sochaux est donc qualifié pour la coupe de l'UEFA. Marseille va probablement se qualifier pour la Champions league. Au pire, l'OM sera également en UEFA.

Marseille - Sochaux 2-2 (4-5 t.a.b)

Buts : D. Cissé (5e, 98e) ; Dagano (67e), Le Tallec (115e).

Tirs aux buts : Taïwo, Maoulida (manqué), Cana, Cissé, Nasri, Zubar (manqué) ; Ziani, Birsa, Le Tallec, Leroy, Bréchet (manqué), Brunel.

Marseille : Carrasso - Beye (cap.), Zubar, J. Rodriguez, Taïwo - Cana, M'Bami (Maoulida, 74e) - Ribery, Nasri, Niang (Oruma, 74e) - D. Cissé. Entr : Albert Emon.

Sochaux : Richert - Pichot, Afolabi, Bréchet (cap.), Tosic - K. Ziani, Pitau (Brunel, 106e), Ndaw, J. Leroy - Grax (Birsa, 74e), Dagano (Le Tallec, 104e). Entr : Alain Perrin.

Palmares : 2006 : Paris (2-1 contre Marseille) ; 2005 : Auxerre (2-1, Sedan) ; 2004 : Paris (1-0, Chateauroux) ; 2003 : Auxerre (2-1, Paris) ; 2002 : Lorient (1-0, Bastia) ; 2001 : Strasbourg (0-0, t.a.b, Amiens) ; 2000 : Nantes (2-1, Calais).

10/05/2007

Ligue 1 - 36ème journée

medium_4202378534.jpgNantes et Sedan en Ligue 2, Marseille tout près de la Champions League 

Il était dit que cette 36ème journée serait décisive. Conviés à la Ligue 2 depuis quelques temps déja, Nantes et Sedan sont donc relégués officiellement. Nantes était en Ligue 1 depuis 44 ans... C'est désormais le PSG qui est le plus ancien en Ligue 1 puisqu'il n'a jamais été relégué depuis sa création en 1970. L'ironie, c'est que Nantes s'est imposé ce soir, et à Bordeaux qui plus est. Tout donnait Bordeaux vainqueur : une équipe nantaise qui n'avait gagné que 6 fois cette saison, et plus mauvaise attaque, une équipe bordelaise qui restait sur 10 matchs sans défaite et 7 matchs sans prendre de buts. Ajoutons aussi que Nantes gagne rarement à Bordeaux. Mais voilà c'est le foot. Victoire courageuse des Canaris qui pour une fois n'ont pas été nuls. Les victoires étriquées de Valenciennes et Nice (1-0 contre Saint-Etienne et Paris) relèguent donc Nantes et Sedan (battu à Lille) à 7 points et il n'y a plus que 6 points à prendre. En faisant match nul à domicile contre Rennes (2-2), Troyes perd tout espoir de maintien. 5 points séparent les Aubois de Nice, ils se déplaceront à Paris (37ème) puis recevront Lens (38ème). Sauf miracle, ils vont également rejoindre l'étage inférieur. 

Dans la lutte pour les accessits européens, la bonne affaire est marseillaise. L'OM finit la saison en boulet de canon et a remporté contre Nancy (2-1) sa 5ème victoire en 6 matchs. Les défaites de Bordeaux et Lens (corrigé par Lyon, 0-3) lui permettrent d'être seul 2ème du classement, avec 2 points d'avance sur les 2 équipes citées. La Champions league ne devrait plus concerner que ces 3 équipes. L'UEFA concerne toujours les poursuivants : Sochaux (5ème, à 4 points de Marseille, victoire importante contre Monaco 2-1), Rennes (6ème, à 1 point de Sochaux, match nul à Troyes où la paire Briand-Utaka a encore marqué) et Toulouse (7ème, à 1 point de Rennes). Les Toulousains recoivent aujourd'hui Le Mans. En cas de victoire, ils seraient à 3 points de Marseille. Comme Bordeaux a remporté la Coupe de la ligue et que la finale de la Coupe de France se déroulera entre Marseille et Sochaux (Samedi 12 mai), les 6 premiers du classement devraient être européens la saison prochaine (3 en Champions league, 3 en UEFA).

Mercredi 9 mai :

Sochaux (7) - Monaco (13) 2-1 : Y. Touré (29e c.s.c), Grax (82e) ; Piquionne (45e).

Nice (17) - PSG (15) 1-0 : Vahirua (1e).

Marseille (4) - Nancy (12) 2-1 : Niang (78e s.p), D. Cissé (83e) ; Puygrenier (81e).

Valenciennes (16) - Saint-Etienne (8) 1-0 : Paauwe (52e).

Lille (10) - Sedan (19) 2-1 : Bastos (28e s.p), K. Keita (43e) ; Pujol (12e).

Bordeaux (3) - Nantes (20) 0-1 : Oliech (78e).

Lyon (1) - Lens (2) 3-0 : Govou (20e), Juninho (38e), A. Diarra (45e+1 s.p).

Troyes (18) - Rennes (5) 2-2 : Paisley (18e), Ib. Bangoura (26e) ; Briand (24e), Utaka (29e).

Lorient (11) - Auxerre (9) 2-1 : Gignac (12e), Le Pen (85e) ; Jelen (19e).

Jeudi 10 mai :

Toulouse (6) - Le Mans (14)

Classement : 1.Lyon 78 ; 2.Marseille 58 ; 3.Lens 56 (+9) ; 4.Bordeaux 56 (+6) ; 5.Sochaux 54 ; 6.Rennes 53 ; 7.Toulouse 52 (1 match en moins) ; 8.Saint-Etienne 49 (+4) ; 9.Lille 49 (+3) ; 10.Lorient 49 (-3) ; 11.Auxerre 48 ; 12.Nancy 46 ; 13.Monaco 45 ; 14.Le Mans 44 (1 match en moins) ; 15.PSG 42 (-2) ; 16.Valenciennes 42 (-10) ; 17.Nice 41 ; 18.Troyes 36 ; 19.Sedan 34 (-11) ; 20.Nantes 34 (-18).

30/04/2007

Ligue 1 - 34ème journée

medium_070429213620.owzzyuus0b.jpgBordeaux nouveau dauphin, Marseille irrésistible 

La Ligue 1 arrive bientot à son terme et logiquement se décante petit à petit. Bordeaux confirme qu'elle est la meilleure équipe à domicile et a battu Lens (1-0), lui chipant du coup la 2ème place. Les Girondins, vainqueurs de la Coupe de la Ligue, terminent très fort la saison (9 matchs sans défaite dont 5 victoires). Dans cette rencontre plutôt terne, l'unique but a été inscrit par Jussié, l'ancien lensois... Sur un bon centre de Wendel, Tixier se trouait complètement et l'attaquant brésilien ajustait Itandje après un bon contrôle. A noter que le défenseur bordelais Jemmali a été exclu (ce n'est pas nouveau) pour un tacle plus que dangereux sur Dindane. Autre équipe qui revient bien après un hiver difficile, Marseille. L'OM, irrésisitible ce soir a battu une bonne équipe sochalienne (4-2), qu'il retrouvera en finale de coupe de France le 12 mai prochain. Malgré un début de match raté et un but encaissé dès la 5ème minute, les Olympiens revenaient grâce à une tête superbe de Cana (13e). Le match s'équilibrait ensuite. En 2ème mi-temps, l'OM, plus appliqué, forçait la vapeur, et un Ribery étincellant, offrait un caviar à Cissé (69e). Ce même Ribery était à l'origine du 3ème but. Il dribblait d'une roulette Pichot côté gauche puis centrait pour Cissé qui déviait de la tête pour Nasri. Le "nouveau Zidane", crochetait superbement Afolabi et crucifiait Richert d'une frappe croisée du gauche (72e). Ribery, encore lui, inscrira le 4ème but, avant que Sochaux ne réduise le score dans les arrêts de jeu. Marseille est 4ème et peut espérer accrocher la ligue des champions. Dans cette course à l'Europe, Toulouse est le grand perdant de la soirée, en s'inclinant à domicile contre Paris (1-3). Les joueurs de la capitale ont presque assuré le maintien de leur équipe. 4 buts superbes ont été inscrits dans ce match. Côté toulousain, Fodé Mansaré a trompé Landreau après avoir dribblé 5 joueurs adverses. Lille (9ème) peut dire adieu et à la ligue des champions et à la coupe de l'UEFA. A domicile, l'équipe de Claude Puel a enregistré face à Nancy sa 5ème défaite en 6 matchs. En bas de tableau, les choses se font plus claires également. Rennes s'impose à Nantes (2-0) dans le derby breton et enfonce de plus en plus une maison nantaise en pleine décrépitude et qui jouera certainement en Ligue 2 la saison prochaine. Pour ne rien arranger, Fabien Barthez fut impliqué dans une bagarre à sa sortie du stade. Lex-gardien de l'équipe de France a déja quitté le FCNA (dimanche matin) pour de bon... Rennes n'a plus perdu depuis 7 rencontres et remonte à la 6ème place. Sedan , battu à Troyes (3-2) dans un match couperet, devrait également suivre la route des Canaris. Troyes, par contre, revient à 3 points de Nice et peut espérer se maintenir. 3 équipes (Valenciennes, Nice, Troyes) lutteront jusqu'au bout pour éviter de rejoindre Sedan et Nantes à l'étage inférieur.

Samedi 28 avril : 

Toulouse - PSG 1-3 : Mansaré (8e) ; Luyindula (32e), E. Cissé (44e), Rothen (90e+3).

Nice - Auxerre 0-0

Valenciennes - Monaco 2-2 : Haddad (84e), Chelle (88e) ; Menez (46e), Koller (66e).

Lyon - Le Mans 2-1 : Fred (38e), Malouda (68e) ; Grafite (64e).

Nantes - Rennes 0-2 : Utaka (55e), Briand (59e).

Troyes - Sedan 3-2 : Barbosa (32e), Matuidi (74e, 82e) ; Lachor (55e), Job (68e).

Lorient - Saint-Etienne 0-0

Lille - Nancy 0-1 : Issiar Dia (75e).

Dimanche 29 avril :

Bordeaux - Lens 1-0 : Jussié (13e).

Marseille - Sochaux 4-2 : Cana (13e), D. Cissé (69e), Nasri (72e), Ribery (85e) ; J. Leroy (5e), J. Rodriguez (90e+2 c.s.c).

Classement : 1.Lyon 74 ; 2.Bordeaux 55 ; 3.Lens 53 ; 4.Marseille 52 (+11) ; 5.Toulouse 52 (+2) ; 6.Rennes 51 //// 16.Valenciennes 39 ; 17.Nice 38 ; 18.Troyes 35 ; 19.Sedan 31 ; 20.Nantes 30.

Buteurs : 1.Savidan (Valenciennes) 13 buts ; 2.Pauleta (PSG) 12 buts ; 3.Fred (Lyon), Dindane (Lens), Is. Bangoura (Le Mans) 11 buts.