Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2007

Ligue 1 - 32ème journée

medium_1888133676.jpg

Panne sèche en Ligue 1 

Cette 32ème journée de Ligue 1 n'aura pas fait d'étincelles. 8 buts seulement marqués en 10 matchs et 6 scores nuls 0-0, un triste record. On savait que ça ne marquait pas beaucoup en Ligue 1 mais on ne s'attendait pas du tout à ce qu'il n'y ait même pas une moyenne de 1 but/match. On retiendra aussi qu'une seule équipe a réussi à inscrire un but à l'extérieur : Saint-Etienne à Nice. Une journée à oublier très vite. N'y a-t-il donc rien à retenir ? si puisque Lens, dauphin de Lyon depuis la 15ème journée (décembre) perd sa deuxième place au profit de Toulouse. L'avance des joueurs de Francis Gillot fondait comme neige depuis quelques temps et 3 défaites consécutives (6 points d'avance sur le 3ème en mars). Les Artésiens ont ramené le nul de Nantes (0-0) qui très probablement jouera la saison prochaine en Ligue 2, après 44 saisons consécutives en Ligue 1 (record). Toulouse a largement dominé Auxerre au Stadium (2-0) et possède 2 points d'avance sur Lens. Le Suédois Elmander a réussi un nouvel exploit en passant en revue plusieurs défenseurs adverses, offrant le second but à Mansaré. Lyon et Lille se sont également imposés. Le leader a battu Sedan (1-0), le rapprochant un peu plus de la ligue 2. Après 3 défaites consécutives, les Dogues redressent la barre contre Sochaux (2-0) et remontent à la 6ème place. En bas de tableau, seul Nice s'est imposé (2-1 contre Saint-Etienne) et gagne une place au classement (16ème).

Samedi 14 avril :

Bordeaux - PSG 0-0

Le Mans - Rennes 0-0

Lille - Sochaux 2-0 : Fauvergue (48e), Mirallas (65e).

Lorient - Monaco 0-0

Valenciennes - Marseille 0-0

Nantes - Lens 0-0

Troyes - Nancy 0-0

Toulouse - Auxerre 2-0 : Emana (6e), Mansaré (30e).

Dimanche 15 avril :

Nice - Saint-Etienne 2-1 : Bellion (70e, 81e s.p) ; Diatta (47e).

Lyon - Sedan 1-0 : Ben Arfa (44e).

Classement : 1.Lyon 69 ; 2.Toulouse 52 ; 3.Lens 50 ; 4.Sochaux 47 ; 5.Marseille 46 (+8) ; 6.Lille 46 (+6) ; 7.Bordeaux 46 (+1) //// 15.Nancy 37 ; 16.Nice 36 ; 17.PSG 35 ; 18.Troyes 32 ; 19.Sedan 30 ; 20.Nantes 30.

02/04/2007

Ligue 1 - 30ème journée

medium_3250722315.jpg

Paris sort la tête de l'eau 

Reléguable durant quelques heures, le PSG termine finalement sa soirée en s'extirpant de la zone rouge. En début d'après-midi (14h00), la victoire de Sedan (20ème avec 27 points) à Nantes (18ème avec 29 points) sur le score de 1-0 (une boulette de Barthez) élevaient les Sangliers de la place de lanterne rouge à la 17ème place (30 points). Nantes perdait une place (19ème) et Paris était dernier (28 points). Mais pour la clôture de cette journée (21h00), le PSG est allé s'imposer à Lens (2-1), chose innatendue. L'équipe artoise réussit rarement au club de la capitale. Paris n'est donc plus reléguable (17ème). Bonne opération également dans le bas de tableau pour Valenciennes (15ème) qui possède désormais 4 points d'avance sur le 16ème. L'équipe entraînée par Antoine Kombouaré s'est imposé à Lille (2-0) et efface l'humiliation subie à l'aller à Nungesser (0-3). Lille est en panne sèche : 2 défaites consécutives à domicile et aucun but inscrit en 3 matchs. La défaite des Dogues et le report du match de Bordeaux (finale de coupe de la Ligue oblige) profitent à Sochaux (1-0 à Troyes) et Toulouse (1-0 face à Saint-Etienne), respectivement 3ème et 4ème, avec 46 points chacun. Le 6ème est à 3 points, et de la 7ème à la 10ème place, 4 équipes possèdent 42 points. Une brèche est ouverte mais le suspense demeure. Idem pour le bas du tableau, où 3 points séparent le 16ème du 20ème. Rien n'est encore joué dans ce championnat, hormis la victoire finale pour Lyon.

Samedi :

Lorient - Marseille 2-1 : Saïfi (60e), Le Pen (75e) ; D. Cissé (81e s.p).

Dimanche :

Nantes - Sedan 0-1 : Ducourtioux (60e).

Toulouse - Saint-Etienne 1-0 : Elmander (72e).

Nice - Monaco 1-1 : Laslandes (11e) ; Plasil (79e).

Lille - Valenciennes 0-2 : Doumeng (78e), Hassli (90e).

Troyes - Sochaux 0-1 : Pitau (32e).

Le Mans - Auxerre 2-2 : Is. Bangoura (46e), De Melo (51e) ; Akalé (65e), Kaboul (71e).

Lens - PSG 1-2 : Diané (2e), Armand (70e) ; Rozehnal (52e c.s.c).

Bordeaux - Nancy (18 avril 2007)

Lyon - Rennes (18 avril 2007)

Classement : 1.Lyon 65 ; 2.Lens 49 ; 3.Sochaux 46 (+2) ; 4.Toulouse 46 (+1) ; 5.Bordeaux 44 ; 6.Lille 43 //// 15.Valenciennes 36 ; 16.Nice 32 ; 17.PSG 31 ; 18.Sedan 30 ; 19.Troyes 30 ; 20.Nantes 29.

01/04/2007

Coupe de la Ligue - Finale

medium_070331212319.sp9kcov70b.jpgBordeaux a remporté hier le premier trophée français de la saison en s'imposant face à Lyon (1-0), lors d'une finale plutôt insipide, qui aura vu Lyon dominer largement la partie, sans concrétiser, et Bordeaux inscrire l'unique but de la partie sur sa seule occasion de but. A une minute de la fin, le défenseur brésilien Henrique marquait de la tête sur un corner de Johan Micoud, offrant à son équipe sa 2ème Coupe de la Ligue, après celle remportée en 2002. Bordeaux est donc qualifié pour la Coupe de l'UEFA et peut encore se qualifier pour la Champions League (3ème au classement de Ligue 1 pour le moment). Lyon ne réussira pas le doublé et va terminer tranquillement le championnat qu'il va remporter pour la 6ème fois consécutive (un record).

Lyon - Bordeaux 0-1

But : Henrique (89e).

Avertissements : Clerc (38e), Fred (64), Baros (90e+2) ; Micoud (34e), Chamakh (45e), Jurietti (66e).

Lyon : Vercoutre - Clerc, Cris, Squillaci, Abidal - Toulalan, Juninho (cap.) (Kallström), Tiago (Wiltod, 90e+1) - Govou, Fred (Baros, 72e), Malouda.

Bordeaux : Ramé (cap.) - Jurietti, Planus, Henrique, Wendel (Jussié, 68e) - Faubert, Fernando, Mavuba - Micoud - Darcheville, Chamakh (Marange, 46e).

Palmarès Coupe de la Ligue :

2006 : Nancy (Nice, 2-1) ; 2005 : Strasbourg (Caen, 2-1) ; 2004 : Sochaux (Nantes 1-1, t.a.b) ; 2003 : Monaco (Sochaux, 4-1) ; 2002 : Bordeaux (Lorient, 3-0) ; 2001 : Lyon (Monaco, 2-1) ; 2000 : Gueugnon (PSG, 2-0) ; 1999 : Lens (Metz, 1-0) ; 1998 : PSG (Bordeaux, 2-2, t.a.b) ; 1997 : Strasbourg (Bordeaux, 0-0, t.a.b) ; 1996 : Metz (Lyon, 0-0, t.a.b) ; 1995 : PSG (Bastia, 2-0).

15/03/2007

Equipe de France - liste des appelés

medium_070315135846.rdhcd1aw0b.jpg4 nouveaux sélectionnés en équipe de France pour le match de qualification (Euro 2008) contre la Lituanie le 24 mars, puis le match amical contre l'Autriche 4 jours plus tard. Raymond Domenech a fait de la grosse innovation. Les blessures de Saha (Manchester United), Henry, Ribery et Viera ont fait des heureux. L'absence des 2 premiers libéraient 2 places en attaque. La première pour Benzema, très bon avec Lyon et qui avait déja été appelé l'automne dernier mais qui avait du déclarer forfait sur blessure. La deuxième pour Piquionne (28 ans), très bon avec Saint-Etienne (6 buts) puis Monaco (3 buts) cette saison, alors qu'on aurait pu penser à Steve Savidan (Valenciennes, 13 buts cette saison), Pierre-André Gignac (Lorient) ou surtout Yoann Gourcuff (19 ans), le jeune milieu de terrain du Milan AC. Décevant contre l'Argentine en février, David Trézeguet n'a pas été pris. Trois nouveaux au milieu de terrain. Très bon avec l'OM depuis plusieurs semaines, Samir Nasri (19 ans) remplace logiquement Franck Ribery, blessé. Lassana Diarra, prometteur milieu défensif (22 ans), titualire depuis quelques matchs avec Chelsea, supplée le capitaine Patrick Viera (Inter Milan) et prend la place d'un autre Diarra, Alou (Lyon). Autre surprise notoire, Abou Diaby (20 ans), milieu offensif d'Arsenal, formé à Auxerre. Pas de surprise en défense par contre. Notons quand même l'excellente saison de Patrice Evra à Manchester United, postulant potentiel pour une place d'arrière gauche. Abidal est inamovible à ce poste et Gallas et Escudé peuvent évoluer en défense centrale comme à gauche.

Gardiens : Grégory Coupet (Lyon), Michaël Landreau (PSG). 

Défenseurs : Eric Abidal (Lyon), Sébastien Squillaci (Lyon), Julien Escudé (FC Séville), François Clerc (Lyon), Philippe Méxès (AS Rome), Willy Sagnol (Bayern Munich), Lilian Thuram (Barcelone), William Gallas (Arsenal).

Milieux : Jérémy Toulalan (Lyon), Samir Nasri (Marseille), Lassana Diarra (Chelsea), Abou Diaby (Arsenal), Claude Makélélé (Chelsea), Rio Mavuba (Bordeaux).

Attaquants : Djibril Cissé (Marseille), Karim Benzema (Lyon), Sidney Govou (Lyon), Nicolas Anelka (Bolton), Frédéric Piquionne (Monaco), Florent Malouda (Lyon), Sylvain Wiltord (Lyon).

05/02/2007

Ligue 1 - 23ème journée

medium_3441029066ssss.jpg

Marseille et Paris dos à dos, nouvelle défaite pour Lyon 

Match nul plutôt logique ce soir pour le dernier match de cette 23ème journée. Marseille et Paris se sont quittés sur le score de 1-1. Dommage pour Marseille qui aurait pu prendre la 3ème place à Lille. Auteurs d'un 0-0 contre Nantes à domicile, les Lillois perdent leur 2ème place au profit de leur rival nordiste Lens. Le mano à mano continue. Entre Paris et Marseille, chacun a eu sa mi-temps. La première fut parisienne, le haut pressing exercé, empêchant les Olympiens de sortir de leur moitié de terrain. Les occasions de but furent toutefois absentes et il fallait attendre les arrêts de jeu et un coup-franc de Nasri sur la barre pour essuyer un frisson. Après la pause, Marseille prenait le jeu à son compte. Nasri, le meilleur joueur de la rencontre, frappait d'abord sur Landreau (46e), puis ensuite sur le poteau (48e). Paris tenait bien mais à la 69ème minute, Ribery centrait pour Niang qui coupait la trajectoire du ballon, tout en éliminant Rozenhal. Son tir était légèrement contré par le Tchèque mais Cissé, à l'affût, marquait dans le but vide. Joie marseillaise de courte durée puisqu'à la 75ème minute, un long coup-franc de Rothen était dévié de la tête par Rodriguez (en position de hors-jeu) pour Pauleta qui marquait de près. Score logique. Marseille a eu les occasions les plus nettes. Paris a le mérite de n'avoir jamais baissé les bras et d'avoir marqué sur son seul tir cadré.

Marseille : Carrasso - Beye (cap.), J. Rodriguez, Zubar, Taïwo - Cana, Olembé (Pagis, 56e) - Nasri - Ribery, D. Cissé, Niang (Maoulida, 78e).

PSG : Landreau - E. Cissé, Yepes (Dramé, 46e), Rozenhal, Armand - Chantôme, Rothen - Gallardo - Frau (Diané, 72e), Pauleta, Kalou (C. Rodriguez, 68e).

Avertissments : Cissé (32e), Taïwo (90e) pour Marseille ; Gallardo (45e), Dramé (80e) pour Paris.

medium_070204222606.90cjwfph0a.jpgLes journées se suivent et ne se ressemblent pas en Ligue 1 (ou presque). Lyon, leader incontesté et incontestable jusqu'en décembre, marque sérieusement le pas. Une défaite (1-0) chez le mal classé Troyes. Un but du capitaine Nivet dans les arrêts de jeu, après un coup de billard monstre, a fait coulé la maison lyonnaise, qui s'était déja incliné en coupe mercredi contre Marseille, dans les arrêts de jeu (1-2). La roue serait-elle en train de tourner ? Lyon possède toujours 11 points d'avance sur le 2ème Lens, mais il en possédait 17 en décembre. Ce n'est pas tout à fait alarmant encore mais signalons quand même que les Lyonnais restent sur 5 matchs consécutifs sans victoire en championnat (2 nuls, 3 défaites). Aucun match remporté en 2007. Ca ne va pas fort à Saint-Etienne, pourtant sur le podium il n'y a pas si longtemps, les Verts s'inclinent à domicile pour la 2ème fois consécutive, et ce, contre la lanterne rouge Sedan (2-1). Encore un mal classé à s'être imposé (c'est rare), Nice a battu Bordeaux (2-1). Après avoir battu Lyon à Gerland le 24 janvier dernier, les Girondins ont ensuite essuyé 2 revers consécutifs... Là c'est plutôt une constante. Saison toujours aussi contrastée : 10 victoires - 10 défaites. Par contre, une 7ème place pour Lorient (2-1 contre Le Mans), c'est tout nouveau. Les Merlus restent sur 3 victoires de rang et gagnent 4 places d'un coup. Idem pour Nancy, 8ème ce soir et 4 places gagnées après sa victoire contre Toulouse (2-1). Il faut dire que 6 points seulement séparent le 4ème du 12ème. Autre équipe en difficulté en ce début d'année, Sochaux, toujours entre la 3ème et la 5ème place cette saison, demeure sur 4 matchs sans victoire en championnat dont 3 nuls consécutifs. A Nungesser, le dauphin lensois a eu raison du promu Valenciennes. Une victoire (3-1) qui s'ajoute à la correction infligée à l'aller à Bolleart (3-0). En grande forme, le capitaine Seydou Keyta a inscrit son 4ème but en 3 matchs, après Clermont-foot en coupe mercredi (4-1 pour Lens) et Saint-Etienne en championnat dimanche dernier (3-3, doublé).

Samedi : 

Sochaux - Rennes 0-0

Saint-Etienne - Sedan 1-2 : Gomis (9e) ; Job (48e), Diatta (72e c.s.c).

Nice - Bordeaux 2-1 : Ederson (12e, 26e) ; Micoud (36e).

Nancy - Toulouse 2-1 : Curbelo (12e), Fortuné (75e) ; Bergougnoux (90e+2).

Valenciennes - Lens 1-3 : Savidan (61e s.p) ; Carrière (28e), Se. Keita (45e+1), Jemaa (90e+4).

Monaco - Auxerre 2-1 : Gakpé (36e), Piquionne (63e s.p) ; Akalé (90e).

Lille - Nantes 0-0

Lorient - Le Mans 2-1 : Fischer (53e c.s.c), Marlet (88e) ; Grafite (45e).

Dimanche :

Troyes - Lyon 1-0 : Nivet (90e+4).

Marseille - PSG 1-1 : Cissé (69e) ; Pauleta (75e).

Classement : 1.Lyon 51 ; 2.Lens 40 ; 3.Lille 39 ; 4.Marseille 37 ; 5.Sochaux 35 ; 6.Saint-Etienne 35 /// 15.Valenciennes 25 ; 16.Troyes 24 ; 17.PSG 22 ; 18.Nantes 21 ; 19.Nice 20 ; 20.Sedan 18.

Buteurs : Pauleta (PSG), Savidan (Valenciennes) : 9 buts.

13/12/2006

Ballon de plomb 2006

medium_images.7.jpgLe ballon de plomb a donc été attribué à Bernard Mendy, arrière droit du PSG, qui a récolté 23.14 % des suffrages. Suivent Stéphane Dalmat (Bordeaux, 16.06 %) et Frédéric  Dehu (ex-Marseille, Levante/Esp, 10.51 %). Est-ce que les 3 critères ont été pris en compte ? choix de carrière : non, tout le monde est nul au PSG ; qualités intrinsèques : probablement ; personalité : non, on ne se souvient pas d'un comportement particulièrement déplorable... Bref, on se demande si ce vote est juste. Mais la justice justement (qu'est ce que la justice ?) n'entre pas en compte dans un vote. Où est Vikash Dhorasso dans tout ça ?

28/11/2006

Ballon d'or 2006

medium_061127202018.1urfy1sh0a.jpgC'est donc Fabio Cannavaro, le défenseur international italien, qui a obtenu hier, lundi 27 novembre, le 51ème Ballon d'Or France-Footbal, décerné par 52 journalistes européens. Le défenseur du Real Madrid, âgé de 33 ans, devance au podium, avec 173 points, Gianluigi Buffon (Juventus), Thierry Henry (Arsenal) et Ronaldinho (Barcelone). Ce dernier, sacré l'an passé, n'est que 4ème malgré un Championnat d'Espagne et une Ligue des champions remportés avec Barcelone. Il paye sans doute pour sa coupe du monde ratée avec le Brésil.

Capitaine de la Squadra Azurra, Cannavaro a remporté la Coupe du monde 2006 ainsi que le Championnat d'Italie avec la Juventus (avant que le titre ne soit attribué "administrativement" à l'Inter de Milan, en raison de m'implication du club piémontais dans le scandale des matchs truqués du Calcio). Après Franz Beckenbauer (1972, 1976) et Matthias Sammer (1996), c'est la 3ème fois que le trophée est remporté par un défenseur. Cannavaro est par ailleurs le premier défenseur de métier (les autres étaient milieu défensifs au départ) à être consacré du titre individuel le plus prestigieux. "Je suis très ému car gagner un tel prix pour un défenseur, ça a deux fois plus de valeur", affirmait celui-ci, reconnaisant aussi avoir été surpris : "En premier lieu, j'aurais voté pour Buffon, un ami, un phénomène. Je ne le mets pas dans la catégorie des gardiens, je le mets à part. Il est dans une autre classe. Puis j'aurais voté Henry et Pirlo."

Contrairement aux années précédentes, ce choix ne fut pas totalement unanime. Des joueurs comme Henry et Samuel Eto'o méritaient autant de le gagner. Mais le premier s'est incliné lors de la finale de la Champions League ainsi que lors de celle de la Coupe du monde. Le second, vainqueur la C1, du championnat d'Espagne et sacré également pichichi de la Liga, n'a pas participé au Mondial (le Cameroun n'étant pas qualifié). Le problème est qu'aucun candidat au Ballon d'or cette saison, ne sortait du lot. C'est donc l'un des meilleurs défenseurs du monde (quoique son début de saison actuel est médiocre), ayant de même largement contribué à la victoire de l'Italie en Coupe du monde, qui a été récompensé.

Le classement : 1.Fabio Cannavaro (Italie) : 173 points ; 2.Gianluigi Buffon (Italie) : 124 ; 3.Thierry Henry (France) : 121 ; 4.Ronaldinho (Brésil) : 73 ; 5.Zinedine Zidane (France) : 71 ; 6.Samuel Eto'o (Cameroun) : 67 : 7.Miroslav Klose (Allemagne) : 29 ; 8.Didier Drogba (Côte d'Ivoire) : 25 ; 9.Andrea Pirlo (Italie) : 17 ; Jens Lehmann (Allemagne) : 13.

Les dix derniers lauréats

2005 : Ronaldinho (Barcelone/Brésil) ; 2004 : Andreï Shevchenko (AC Milan/Ukraine) ; 2003 : Pavel Nedved (Juventus/Rép. Tchèque) ; 2002 : Ronaldo (Real Madrid/Brésil) ; 2001 : Michael Owen (Liverpool/Angleterre) ; 2000 : Luis Figo (Real Madrid/Portugal) ; 1999 : Rivaldo (Barcelone/Brésil) ; 1998 : Zinédine Zidane (Juventus/France) ; 1997 : Ronaldo (Inter Milan/Brésil) ; 1996 : Matthias Sammer (Borussia Dortmund/Allemagne).

24/11/2006

Paris au plus bas

medium_061124150023.ijz5amk20a.jpgNe serait-il pas temps de dire merci et au revoir à Guy Lacombe, l'entraîneur du PSG ? Paris s'est incliné hier à domicile, dans le cadre de la Coupe de l'UEFA, face au club israélien Happoel Tel-Aviv (2-4), après notamment un début de match pathétique et 2 buts encaissés dans les dix premières minutes. Cette nouvelle défaite du club de la capitale le plonge dans sa période la plus sombre. Après le match, un policier en civil, a été attaqué par des supporters du kop de Boulogne et a dû faire feu, tuant l'un d'eux. Nous n'entrerons pas ici dans une quelconque polémique sur ce sujet.

Paris est désormais dernier de ce groupe G avec 1 point (0-0 contre le Rapid Bucarest lors du premier match) et ne se qualifiera probablement pas pour les 16èmes de finale. Déja éliminé de la Coupe de la Ligue, il ne lui reste plus que la Coupe de France - qu'il a si souvent remporté ces dernières années - pour espérer faire quelque chose cette saison. Encore faut-il parvenir à remporter ce trophée. 9ème en 2004-2005, 9ème également l'an passé, sous la houlette de Lacombe, le PSG connait cette saison son plus mauvais parcours en championnat : 14ème après 14 journées et déja 6 défaites dont 4 à domicile (Lorient, Marseille, Lens, Bordeaux). Ajoutons à cela le licenciement de Dhorasoo, pour faute professionnelle, il y a quelques semaines, la suspension de Frau (2 mois) pour avoir gravement blessé un adversaire, les 2 matchs de suspension à Pauleta pour outrage verbal envers un arbitre de touche, et finalement l'incident dramatique d'hier soir. Ca fait beaucoup (non ?) pour une première partie de championnat. On évoque un problème mental chez les joueurs - qui sont probablement tout simplement mauvais -, un manque d'inspiration, d'esprit de la gagne, de combativité, de motivation. Mais peut-on tous les renvoyer ? Ne serait-il pas plus judicieux de mettre sur la touche un entraîneur dont le travail n'a jamais porté ses fruits en championnat ? Ce serait peut-être un premier pas vers une sortie de cette spirale négative. Mais là encore, pas sûr que le kamikaze qui le remplacerait, serait capable d'extraire le club du marasme.

19:25 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guy lacombe