Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2008

Inter Milan - Liverpool 0-1

1815891003.jpgL'Inter Milan s'est incliné ce soir à domicile face à Liverpool en match retour des 8èmes de finale de la Champions League. Le match a été joué cette semaine en raison de la renontre AC Milan-Arsenal qui avait lieu la semaine passée à San Siro également. Pour cette mission difficile (défait 2-0 à Anfield à l'aller), l'Inter, qui pratique un football très moyen depuis quelques semaines, et assez maladroit ce soir, a été incapable de bouger le bloc défensif mis en place par son adversaire. Les absences en défense de Samuel, Maxwell et Cordoba (blessés) et de Materazzi (suspendu) n'ont pas aidé. Quand à la charnière inédite Chivu-Burdisso, elle a perdu le second nommé, expulsé à la mi-temps. A dix, la mission devenait impossible et à l'heure de jeu, Fernando Torres enfonçait le clou d'un but superbe (63e). Avec cette qualification, l'Angleterre aura 4 représentants en quarts de finale (Chelsea, Manchester United et Arsenal se sont qualifiés la semaine dernière). Le tirage au sort aura lieu vendredi prochain.

But :  Fernando Torres (63e).

Avertissements : Burdisso (34e, 50e), Rivas (50e), Stankovic (73e), Chivu (85e) ; Babel (12e), Gerrard (47e), Fabio Aurelio (56e), Benayoun (74e).

Expulsion : Burdisso (50e).

Inter Milan : Julio Cesar - Maicon, Burdisso, Chivu, Rivas - Vieira (Pelé, 77e), Cambiasso, J. Zanetti (cap.) - Stankovic (Jimenez, 80e) - Ibrahimovic (Suazo, 80e), Cruz.

Liverpool : Reina - Carragher, Skrtel, Hyypiä, Fabio Aurelio - Mascherano (Pennant, 88e), Gerard (cap.), Lucas Leiva - Babel (Benayoun, 61e), Fernando Torres, Kuyt (Riise, 81e).

07/03/2008

Coupe de l'UEFA - 8èmes

1583369170.jpgVictoire mutilée pour l'OM, le Bayern en Quarts 

Marseille méritait certainement mieux que 3-1 face au Zénith de Saint-Pétersbourg. La démonstration offensive  des olympiens était tellement impressionnante (Valbuena flanboyant, Cissé et Niang très bons) et la défense adverse tellement dépassée (notamment l'arrière gauche coréen Kim) qu'un score de 4 ou 5-0 n'aurait pas été immérité. Mais voilà, une déconcentration coupable en fin de match (et on se demande si Zubar était endormi sur l'accélération de ce diable de Arshavin, buteur il y a 2 ans contre Marseille au Vélodrome) gache une soirée qui était parfaite jusqu'ici. 3-1 n'est pas 3-0. Et quand on sait que Marseille a souffert au tour précédent face au Spartak Moscou (3-0 au Vélodrome, 0-2 et des frayeurs au retour), on s'attend à un match compliqué mercredi prochain en Russie. Les Olympiens sont de même prévenus. Il faudra sortir un très gros match (tactique). Perdre 2-0 sera synonyme d'élimination cette fois-ci. Tout reste à faire et le suspense sera au rendez-vous.

Le bilan des 7 autres rencontres voit le Bayern Munich déja en quarts, après avoir écrasé Anderlecht en Belgique (5-0). Presque tous les joeurs offensifs ont marqué (dont Ribery). L'expulsion du défenseur Wasilewski (2 avertissements) juste avant la pause a facilité la tâche des Bavarois. Il y aura donc au moins 2 clubs allemands en quarts puisqu'un duel fratricide a opposé Leverkusen à Hambourg (1-0). Getafe (2-1 à Benfica) et Eindhoven (1-0 à Tottenham) prennent une "mini-option" pour la qualification. Tout reste à faire entre Bolton et le Sporting Portugal (1-1) même si l'équipe lisboète a l'avantage du but inscrit à l'extérieur. Les Rangers et la Fiorentina ont réussi le score parfait (2-0), respectivement contre le Werder Brême et Everton.

Marseille : Mandanda - Bonnart, Faty (Zubar, 44e), Givet, Taïwo - M'Bami, Nasri (Kaboré, 89e), Cheyrou - Valbuena, Cissé, Niang (Zenden, 62e).

Zénith : Malafeev - Anyukov, Gorshkov, Krizavac, Kim - Ricksen (Denisov, 70e), Tymoshchuk, Zyrianov, Faizulin (Radimov, 80e) - Arshavin, Pogrebnyak.

Jeudi 06 mars 2008 :  

Anderlecht (Bel) - Bayern Munich (All) 0-5 : Ham. Altintop (9e), Toni (45e), Podolski (57e), Klose (67e), Ribery (86e).

Fiorentina (Ita) - Everton (Ang) 2-0 : Kuzmanovic (69e), Montolivo (81e).

Marseille (Fr) - Zénith Saint-Pétersbourg (Rus) : Cissé (38e, 57e), Niang (48e) ; Arshavin (83e).

Glasgow Rangers (Eco) - Werder Brême (All) 2-0 : Cousin (45e), Davis (47e).

Bolton (Ang) - Sporting Lisbonne (Por) 1-1 : McCann (25e) ; Vukcevic (69e).

Bayer Leverkusen (All) - Hambourg (All) 1-0 : Gekas (77e).

Tottenham (Ang) - PSV Eindhoven (P-B) 0-1 : Farfan (34e).

Benfica (Por) - Getafe (Esp) 0-1 : De la Red (25e).

06/03/2008

Champions League - 8èmes

1502474475.jpgMilan et Madrid à la trappe, Lyon éliminé sans gloire 

Faute d'avoir osé, Lyon est donc logiquement éliminé par Manchester United (1-0). Alors qu'ils étaient venus à Old Trafford pour tenter de réaliser un exploit, les hommes d'Alain Perrin n'ont jamais vraiment tenté et se sont inclinés sur un nouveau (petit) exploit de Cristiano Ronaldo, qui fusillait Coupet dans un trou de souris (41e). Alors qu'ils étaient dans l'obligation de marquer, après le (1-1) du match aller, les Lyonnais ont attendu Manchester, bien supérieur techniquement. Mais les Red Devils n'ont jamais été pris à défaut. Quand Lyon a enfin décidé de réagir en fin de rencontre, il était trop tard. Résultat : élimination et regrets.

Déja vainqueur en Ecosse (3-2), Barcelone a tranquilement géré son match contre le Celtic Glasgow après le but marqué par Xavi en tout début de rencontre (3e). A Milan, les Rossoneri ont été piégés en fin de match par une enthousiaste équipe de Arsenal (2-0). Après Barcelone en 2007, Liverpool en 2006 et Porto en 2005, c'est la 4ème année de suite que le tenant du titre est éliminé l'année suivante dès les hutièmes de finale. Défait à l'aller (3-2), Séville s'est imposé sur le même score au match retour, face à Fenerbahçe. Les 2 buts marqués à l'extérieur n'ont finalement pas été bénéfiques aux Espagnols. La partie s'est conclue aux tirs aux buts, à l'avantage des Turcs qui sont les invités surprise des quarts de finale.

Deuxième surprise de la soirée, le Real Madrid de Robinho et compagnie est éliminé dès les 8èmes, comme les 3 dernières années. La faute à une équipe de Rome éblouissante. Alors que le défenseur portugais Pepe était expulsé (71e), le Real, privé de Van Nistelrooy, Snejder et Robben (tous blessés) et de Sergio Ramos (suspendu) parvenait à égaliser (Raul, 61ème but en champions league) juste après l'ouverture du score par Taddei (73e). Mais à 10 contre 11, les Madrilènes encaissaient un but dans les arrêts de jeu par Vucinic. Schalke et Porto n'ont pu se départager après 180 minutes. Chaque équipe l'avait emporté (1-0) à domicile. A l'issue des prolongations, Schalke a gagné la séance des tirs aux but et accède pour la première fois de son histoire aux quarts de finale. Aucun souci pour Chelsea contre les Grecs de l'Olympiakos (3-0). Inter Milan-Liverpool (2-0 pour les Anglais au match aller) a été reporté au 11 mars en raison du match AC Milan-Arsenal.

En gras les équipes qualifiées pour les quarts de finale. Entre parenthèses le score du match aller. 

 

Mardi 04 mars 2008 :

Manchester United (Ang) - Lyon (Fr) 1-0 (1-1) : Cristiano Ronaldo (41e).

AC Milan (Ita) - Arsenal (Ang) 0-2 (0-0) : Fabregas (85e), Adebayor (90e+3).

FC Barcelone (Esp) - Celtic Glasgow (Eco) 1-0 (3-2) : Xavi (3e).

FC Séville (Esp) - Fenerbahçe (Tur) 3-2 a.p (2-3 t.a.b) (2-3) : Alves (5e), Sey. Keita (9e), Kanouté (41e) ; Deivid (21e, 79e).

 

Mercredi 05 mars 2008 :

Real Madrid (Esp) - AS Roma (Ita) 1-2 (1-2) : Raul (75e) ; Taddei (73e), Vucinic (90e+3).

Porto (Por) - Schalke 04 (All) 1-0 a.p (1-4 t.a.b) (0-1) : Lisandro Lopez (88e)

Chelsea (Ang) - Olympiakos (Gre) 3-0 (0-0) : Ballack (5e), Lampard (25e), Kalou (48e).

Inter Milan (Ita) - Liverpool (Ang) (0-2) : 11 mars 2008.

28/02/2008

Coupe de la Ligue - demi-finales

192653182.jpgEn se qualifiant mardi soir pour la finale de la Coupe de la Ligue, aux dépens de Auxerre, le PSG a confirmé qu'il était une équipe de coupe (Coupe de France en 1998, 2004 et 2006, Coupe de la Ligue en 1995, 1998). Grâce à une première mi-temps de haute volée, les Parisiens ont éliminés des Bourguignons certes entreprenants mais trop imprécis pour refaire le retard de deux buts à la mi-temps. Pourtant, une bourde de Mickaël Landreau (nouvelle faute qui pourrait remettre en cause son statut de gardien n° 2 de l'équipe de France, à l'heure où Steve Mandanda effectue des prestations brillantes avec l'O.M) remettait les Auxerrois dans le match. Sur corner, il rabattait dans ses buts une tête anodine de Niculae (79e). Mais parti en contre, Bernard Mendy redonnait de la marge à son équipe. Dans les arrêts de jeu, le jeune Quercia marquait de près d'un joli retourné acrobatique. But anecdotique puisque l'arbitre sifflait la fin du match quelques secondes plus tard.

Match de folie entre Le Mans et Lens, où les protagonistes se sont partagés 9 buts... 4 pour les Manceaux, 5 pour les Lensois qui retrouveront donc en finale le Paris-Saint-Germain. Pourtant le début de match ne faisait pas penser à une avalanche de buts d'une telle ampleur? Il fallait attendre la 22ème minute pour voir la première occasion de but. Gervinho, profitait d'un cafouillage dans la surface lensoise et d'une jolie talonnade de Yebda pour marquer de près (1-0). La 2ème occasion était également synonyme de but. Un coup-franc lointain de Monterrubio était dévié dans ses buts par De Melo (1-1). Juste avant le repos, Gervinho offrait un caviar à Yebda qui marquait sans souci (2-1). Mais Lens n'abdiquait pas et revenait avant le repos, sur un très beau centre de Belhadj, Rémy crucifiait Pelé d'une jolie volée du plat du pied (2-2). La 2ème mi-temps était aussi prolifique que la précédente. Après des buts de Dindane (53e) et Monterrubio (64e, une superbe volée acrobatique), Lens prenait un avantage conséquent et pensait avoir fait le plus dur. Mais piqués au vif et soutenus par un public survolté revenaient en 2 minutes, grâce à Matsui (66e) et De Melo (67e). Du jamais vu. Les organismes usés, aucune des deux équipes n'allait marquer jusqu'à la fin du match, malgré une frappe terrible de Coulibaly sur la barre (85e). Direction donc les prolongations. Alors que l'on se dirigeait vers les tirs aux buts, le milieu défensif Sidi Keita, entré en cours de jeu, décochait un missile des 20 mètres que Pelé ne pouvait qu'éfleurer, et délivrait les siens (118e). Match splendide.

Le Mans échoue échoue donc pour la 3ème année consécutive au stade des demi-finales. Lens, vainqueur en 1999, retrouvera en finale le PSG le 29 mars prochain. Les deux équipes s'étaient affrontées en 1998, en finale de Coupe de France (victoire 2-1 de Paris).

Mardi 26 février :  

PSG - Auxerre  3-2

Buts : Yepes (31e), Pauleta (43e), Mendy (79e) ; Landreau (74e c.s.c), Quercia (90e+3).

PSG : Landreau - Ceara, Camara, Yepes, Armand - B. Mendy (Souza, 80e), Clément, Bourillon, Rothen (Sankharé, 87e) - Pauleta (cap.) (Diané, 62e), Luyindula

Auxerre : Riou - Thomas, S. Traoré, Grichting, Jaures (Mignot, 87e) - Munteanu (Quercia, 65e), Pedretti (cap.) - Chafni, Oliech, Lejeune (Jelen, 62e) - Niculae.

Mercredi 27 février :

Le Mans - Lens 4-5 a.p

Buts : Gervinho (22e), Yebda (44e), Matsui (66e), De Melo (67e) ; De Melo (37e c.s.c), Rémy (45e+1), Dindane (53e), Monterrubio (64e), Si. Keita (118e).

Le Mans : Pelé - Calvé, Basa, Cerdan (Antonio Geder, 59e), Camara - Yebda, Romaric (cap.) - Gervinho (Samassa, 115e), Sessegnon, Matsui (Maïga, 72e) - De Melo.

Lens : Le Crom - Demont, Coulibaly, Hilton, Belhadj - Mangane (Si. Keita, 79e), Kovacevic - Rémy (Maoulida, 98e), Carrière (Monnet-Paquet, 80e), Monterrubio - Dindane.  

21/02/2008

Champions League - 8èmes

8ee5958fd5eee37b8c50d8dd62e6b18d.jpgRetour de la champions League, avec les 8èmes de finale. En s'imposant mercredi à Glasgow face au Celtic (3-2), Barcelone réussit la belle opération. Menés deux fois au score, les joueurs de Rijkaard l'emportent finalement grâce à un doublé du génie Messi et un but superbe de Thierry Henry. Les Blaugrana effacent la désillusion de l'an passé (élimination en 8èmes face à Liverpool, 1-2, 1-0) et devraient logiquement se qualifier puisqu'ils joueront chez eux au match retour. Privé de Materazzi, exclu à la demi-heure de jeu, L'Inter a tenu 84 minutes avant de s'incliner à Anfield (2-0). L'exploit au match retour sera dur à réaliser (gagner 3-0, 4-1...). Mais sait-on jamais, Liverpool est capable du pire comme du meilleur. Tout est encore possible dans les autres confrontations. Défait à Rome (2-1), le Real peut se contenter de gagner 1-0 à Bernabeu au retour. Idem pour Séville qui s'est incliné (3-2) à Istambul face à Fenerbahçe. Les 2 buts marqués à l'extérieur valeront cher au retour. Lyon a frôlé l'exploit face à l'ogre Manchester United mais Tevez a égalisé à 3 minutes de la fin (1-1). Ce ne sera pas du gateau à Old Trafford. Score nul et vièrge entre Olympiakos et Chelsea, et Arsenal et Milan. Tout reste à faire. Léger avantage pour Chelsea et Milan qui recevront. Enfin, pour son premier 8ème de champions league, Schalke a battu l'expérimenté Porto (1-0). Là encore, il y aura suspense pour la seconde manche. Matchs retour dans 2 semaines.

Mardi 19 février :

Schalke 04 (All) - Porto (Por) 1-0 : Kuranyi (4e).

Liverpool (Ang) - Inter Milan (Ita) 2-0 : Kuyt (84e), Gerrard (90e).

AS Roma (Ita) - Real Madrid (Esp) 2-1 : Pizarro (24e), Mancini (58e) ; Raul (8e).

Olympiakos (Gr) - Chelsea (Ang) 0-0

Mercredi 20 février :

Lyon (Fr) - Manchester United (Ang) 1-1 : Benzema (54e) ; Tevez (87e).

Celtic Glasgow (Eco) - FC Barcelone (Esp) 3-2 : Vennegoor of Hesselink (15e), Robson (38e) ; Messi (18e, 78e), Henry (52e).

Arsenal (Ang) - AC Milan (Ita) 0-0

Fenerbahçe (Tur) - FC Séville (Esp) 3-2 : Kezman (15e), Lugano (55e), Senturk (86e) ; Edu (22e c.s.c), Escudé (65e).

07/02/2008

Espagne - France 1-0

5edfa96b0867a734cf2f0bea979192fb.jpgBut : Capdevila (80e). 

Avertissements : Güiza (69e), Angel (72e) pour l'Espagne ; Vieira (65e) pour la France.

Espagne : Casillas (cap.) - Sergio Ramos (Angel, 46e, Juanito, 76e), Albiol, Marchena (Pablo Ibanez, 46e), Capdevilla - Xavi, Albelda (Xavi Alonso, 63e), Fabregas - Iniesta, Riera (Villa, 46e) - Fernando Torres (Güiza, 24e).

France : Coupet - Sagnol, Thuram (Escudé, 46e), Gallas, Abidal - L. Diarra, Vieira, Toulalan, Malouda - Anelka (Benzema, 60e), Henry.

Blessés : Frey, Ribery, Govou.

 

Autres rencontres amicales :

Italie-Portugal 3-1 : Toni (45e+1), Pirlo (51e), Quagliarella (78e) ; Quaresma (76e).

Angleterre-Suisse 2-1 : Jenas (40e), Wright-Phillips (61e) ; Derdiyck (58e).

Croatie-Pays-Bas 0-3 : Heitinga (9e), Huntelaar (37e), Venegoor of Hesselink (89e).

Autriche-Allemagne 0-3 : Hitzlsperger (53e), Klose (63e), Gomez (80e). 

06/02/2008

France A' - Rép. Démocratique du Congo 0-0

7380d33e1ff80da4c42b255fa91d425f.jpgMardi 5 février

France : Mandanda (Lloris, 46e) - Sagna, Mexès, Boumsong, Clichy - Flamini (Menez, 17e), A. Diarra - Briand, Nasri, Rothen - Cissé.

Rép. Congo : Kudimbana - Dikaba, Sami, Mabiala (Mongongu, 61e), Ilunga - Makiadi (Landu-Tubi, 73e), Mulumbu, Matumona, Mbayo, Tshinyama (Luntala, 73e) - Tambwe.

12:00 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : equipe de france

17/01/2008

Coupe de la Ligue - quarts de finale

4fbd286f3fa4321c12367e31f6950431.jpgLyon éliminé

15h00 : Malgré l'absence de ses joueurs africains partis à la CAN (Romaric, Gervinho, Sessegnon, Camara), Le Mans a réussi l'exploit de sortir une équipe lyonnaise bien trop désinvolte et qui se sera réveillée trop tard pour espérer revenir dans le match. Une frappe de l'angle de la surface du japonais Matsui a suffi au bonheur de Manceaux qui restent sur une série délicate en championnat (3 matchs sans marquer le moindre but). Lyon ne joue plus que sur 3 tableaux.

Le Mans : Pelé (cap.) - Calve, Louvion, Bouhours, Baal - Matsui, Coutadeur (Pinault, 90e), A. Keita, Yebda, Douillard (Loriot, 74e) - De Melo (Le Tallec, 75e).

Lyon : Coupet - Reveillère, Squillaci, Anderson Cleber, Grosso - Juninho (cap.), Toulalan, Kallstrom (Bodmer, 69e) - Remy, Benzema, Baros (Fred, 80e).

17h00 : Entame de match difficile pour le PSG face à Valenciennes. Si Pauleta ouvrait le score sur penalty après 2 minutes seulement suite à une main de Sommeil dans la surface, Yepes était exclu à la 5ème minute suite à une faute en position de dernier défenseur sur Sebo. Paris allait donc jouer à 10 pendant 85 minutes et souffrir face à une équipe de Valenciennes très en jambe. Paul Le Guen sortait ses 2 attaquants Pauleta et Luyindula. Mais les hommes de Kombouaré, appliqués mais imprécis, était incapables de transpercer le bloc adverse. Paris patentait et sur un centre de Armand, Diané devançait la sortie de Penneteau (non exempt de reproches) pour doubler la mise de la tête (56e). Puis sur un nouveau contre, Chantôme lançait l'Ivoirien qui marquait de près (61e). Le cauchemar n'était pas terminé pour Valenciennes. Sur une action d'école, Rothen clôturait la marque (4-0).

PSG : Landreau - Ceara, Z. Camara, Yepes (expulsé, 5e), Armand - Diané (Arnaud, 73e), Chantôme, Clément, Rothen - Pauleta (cap.) (B. Mendy, 34e), Luyindula (Bourillon, 9e).

Valenciennes : Penneteau (cap.) - M. Traoré, Sommeil, Martinez, Rippert - Sebo, Belmadi, Roudet, Mater - Pujol (Saez, 75e), Savidan.

19h00 : Lens, mal classé en championnat (18ème) s'est refait une santé en etrillant une équipe nancéienne, 2ème de Ligue 1, complètement dépassée (3-0). Mis à part les absences de Hadji, Chrétien, Zerka et N'Guemo (tous partis à la CAN), l'entraîneur Pablo Correa avait laissé sur le banc Fortune, Kim et Gavanon. C'est dire que Nancy qui reste sur 6 matchs nuls consécutifs en championnat, ne se sentait pas concerné par ce quart de finale.

Lens : Le Crom - Laurenti, Bisevac, Hilton (cap.), Belhadj - Demont, Kovacevic, S. Keita (Mangane, 74e), Monterrubio - Khiter (Carrière, 68e), Maoulida (Monnet-Paquet, 79e).

Nancy : Gregorini (cap.) - Sauget, Puygrenier (A. N'Diaye, 46e), Andre Luiz, Biancalani (Y. Camara, 46e) - Brison, Guerreiro, Berenguer - Dia, Curbello, Malonga.

21h00 : Une chance de moins pour Marseille, auteur d'une saison ratée en championnat, d'accrocher une place européenne. Lors d'une rencontre plutôt dominée par des auxerrois très entreprenants, on pensait se diriger vers les prolongations. Mais un contre assassin permettait à Niculae de centrer au cordeau pour Pedretti qui de la tête ne laissait aucune chance à Mandanda (90e+1). Défaite cruelle pour l'OM et nouvelle désillusion.

Auxerre : Sorin - Chafni, Tamas, Mignot, Grichting, Jaures - Kahlenberg, Pedretti (cap.), Lejeune (Oliech, 65e) - Jelen, Niculae.

Marseille : Mandanda - Bonnart, Rodriguez (Kabore, 74e), Givet, Sabo - Cana (cap.), Be. Cheyrou - Ziani, Nasri, Akalé - Cissé.

Mercredi 16 janvier

Le Mans - Lyon 1-0 : Matsui (28e). 

Lens - Nancy 3-0 : Demont (15e), Maoulida (44e), Monterrubio (58e s.p).

Auxerre - Marseille 1-0 : Pedretti (90e+1).

PSG - Valenciennes 4-0 : Pauleta (2e s.p), Diané (56e, 61e), Rothen (70e).

Les demi-finales se joueront les 26 (Le Mans-Lens) et 27 (PSG-Auxerre) février. 

27/12/2007

Ballon de plomb 2007

6ccf3ffb9b4575441f2951c8014e26b0.jpgLe ballon de plomb 2007 (Cahiers du football) a donc été élu. Il s'agit de Matt Moussilou (ex-Marseille) qui remporte 8410 points et 24.9% des suffrages. Il devance sur le podium Bonaventure Kalou (2ème et notre choix) et Stéphane Dalmat (3ème). Après 2006, Dalmat est pour la 2ème fois consécutive 2ème du classement.

Le palmarès :

2007 : 1.Moussilou (Saint-Etienne/Marseille) ; 2.Kalou (PSG/Lens) ; 3.Dalmat (Bordeaux/Sochaux).

2006 : 1.Mendy (PSG) ; 2.Dalmat (Racing Santander/Bordeaux) ; 3.Dehu (Marseille/Levante).

2005 : 1.Pedretti (Marseille/Lyon) ; 2.Delhommeau (Nantes) ; 3.Christanval (Fulham).

2004 : 1.Fiorèse (PSG/Marseille) ; 2.Christanval (Marseille) ; 3.Bakari (Lens).

2003 : 1.Llacer (PSG) ; 2.Rool (Lens) ; 3.El Karkouri (PSG).

On remarquera donc que les 5 ballons de plombs concernent le PSG (où un nombre incroyable de joueurs sont venus désintégrer leur carrière ces dernières années) et Marseille (où bon nombre de joueurs ne survivent pas à une pression forte et une instabilité récurrente).

Rappel rapide du parcours de Moussilou ces dernières années : formé au Losc, il explose lors de la saison 2004-2005, durant laquelle il marque 12 buts en 34 matchs. La saison suivante, il est barré en attaque par Peter Odenwingie et ne dispute que 25 matchs (4 buts). En 2006-2007, il est transféré à Nice où il ne parvient pas à marquer le moindre but en ayant pourtant joué l'intégralité des matchs aller. En janvier 2007, Nice le prête à Saint-Etienne (11 matchs - 3 buts). A l'automne 2007, Marseille, en manque d'attaquants, le recrute. Il ne fait que 4 apparitions sous le maillot olympien. Il quitte donc Marseille en décembre 2007. Il joue actuellement au Qatar, à Al Arabi Doha.

L'article des Cahiers du football sur le Ballon de plomb 2007 : http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2642

03/12/2007

Euro 2008 - tirage au sort

24865edc59e9d33948ade439ba2867c7.jpgLe tirage au sort de la phase finale de l'Euro 2008 (qui se jouera en Autriche et en Suisse) vient d'être effectué ce dimanche 2 décembre. Après la finale de la Coupe du monde 2006 et les éliminatoires du prochain Euro, la France retrouve l'Italie, pour des retrouvailles qui seront très electriques. Les voeux du teigneux Gennaro Gattuso ont donc été exaucés, lui qui avait affirmé après la qualification de la France suite à Ecosse-Italie (1-2), qu'il était contrarié de la qualification des français et qu'il espérait les retrouver pour leur donner une leçon... La France se retrouve dans le groupe de la mort, les 2 autres équipes de ce groupe C étant les Pays-Bas et la Roumanie. Dans le groupe B, l'Allemagne hérite d'un groupe facile a priori, avec l'Autriche, la Pologne et la Croatie. Croates (qui ont éliminés l'Angleterre en phase éliminatoire) et Allemands sont favoris. Dans le groupe A, l'organisateur suisse n'est pas verni. La Suisse aura pour adversaires la République Tchèque, le Portugal (finaliste du dernier Euro et 4ème de la coupe du monde 2006) et la Turquie, qu'elle avait éliminée lors des barrages du dernier mondial (2-0, 2-4) lors d'une rencontre très houleuse (bagarre générale en fin de match, joueurs blessés et suspendus). Le groupe D est le moins relevé sur le papier. L'Espagne est favorite. Les Suédois sont toujours dangereux. Attention à la Grèce, vainqueur tout de même du dernier Euro. La Russie s'est qualifiée in-extremis mais loupe presque toujours ses premiers tours de compétitions majeures. Enfin, rappelons que la hiérarchie est souvent bousculée dans les phases finales et que les surprises existent.

Groupe A : Suisse, Portugal, République Tchèque, Turquie.

Groupe B : Allemagne, Pologne, Autriche, Croatie.

Groupe C : France, Italie, Roumanie, Pays-Bas.

Groupe D : Grèce, Espagne, Suède, Russie.

Le match d'ouverture opposera la Suisse à la République Tchèque le 7 juin 2008 à Bâle. La finale aura lieu le 29 juin à Vienne. Les 2 premiers de chaque groupe se qualifient pour les quarts de finale. La France jouera contre la Roumanie le 9 juin puis contre les Pays-Bas le 13. France-Italie aura lieu le 17 juin.